Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La mortalité routière a augementé de 9,5% en août

Dans Moto / Pratique

La mortalité routière a augementé de 9,5% en août

C'était tellement attendu que le ministre de l'Intérieur lui-même avait décidé de préparer en amont les esprits en jouant les Cassandres. Les chiffres sont à présent arrivés et le mauvais pronostic s'est confirmé. La mortalité routière a augmenté de 9,5% en août. Et c'est à cause d'un relâchement des comportements. La vis va donc être serrée. Au passage, le débat sur le débridage rétroactif des motos ne pouvait pas tomber à un pire moment pour les tenants de la cause de ce que l'on nomme aussi retrofit.


Cette fois, les choses sont claires. L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a annoncé cette hausse redoutée de la mortalité routière en août 2015 : 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, contre 306 en août 2014, soit une augmentation de 9,5%. C'est 29 personnes tuées en plus par rapport au mois d'août 2014. Une échéance qui, au passage, avait tout de même connu le nombre de morts sur les routes le plus faible pour un mois d'août.


Mais qu'importe. Les faits sont là : depuis le début de l'année 2015, la hausse de la mortalité routière s'établit à 4,6% sur les huit premiers mois. Et pas que. Les autres indicateurs de l'accidentalité du mois dernier connaissent ainsi une légère hausse :


  • Les accidents corporels augmentent de 3,4% : 4 240 en août 2015 contre 4 100 en août 2014, soit 140 accidents supplémentaires avec blessures.
  • Le nombre de personnes blessées sur les routes est en hausse de 1,8% : 5 532 personnes le mois dernier contre 5 433 en août 2014, soit 99 personnes blessées de plus.
  • Le nombre de personnes hospitalisées augmente quant à lui de 3,3% : 2 332 personnes ont dû être admises plus de 24 heures dans un établissement hospitalier après un accident de la route en août 2015, contre 2 257 en août 2014, soit 75 hospitalisations de plus.

Bref, on laisse filer et d'ailleurs on file apparemment un peu plus vite : les infractions à la vitesse constatées par les radars automatiques sont en augmentation de 20% en 2014, et les vitesses moyennes constatées hors agglomération sont en augmentation de 1%.


Première conséquence, pour lutter contre le dépassement des vitesses autorisées, le ministère de l'Intérieur va mettre en service, dans les jours à venir, 111 radars double-sens dans 18 départements. Ce nouveau dispositif permettra à un seul équipement de contrôler deux voies de circulation en sens opposés. De fait, 19 des 26 mesures annoncées par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve le 26 janvier dans le plan de mobilisation pour la sécurité routière sont aujourd'hui en vigueur.


Mais au vu de l'ambiance, d'autres mesures sont en préparation. Le 10 août dernier, le Premier ministre, Manuel Valls avait annoncé la tenue d'un Comité interministériel de la sécurité routière. Il se tiendra le 2 octobre et sans doute pas pour la forme.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ca tombe bien. Les élections approchent. Ca sera tout frais. Si le gouvernement persiste dans un système répressif qui manifestement est une impasse, ça se paiera dans les urnes. Exactement comme en 2011, quand sous la pression des assoces autophobes et motophobes, le gouvernement avait tenté de durcir la répression. Moins d'un an plus tard, Sarkozy avait été balayé. Aujourd'hui, Perrichon et Got ont déserté le CNSR, et on n'entend plus qu'eux. Le gouvernement est tétanisé à l'idée de leur déplaire. Ce faisant, il va se mettre à dos un paquet de motards et d'automobilistes, pour des résultats qui ne seront pas là. Car faudra m'expliquer par exemple en quoi un CT pour les 2RM et le port des gants obligatoires va améliorer quoi que ce soit. On pouvait penser que ce gouvernement avait tiré la leçon du calamiteux CISR de mai 2011. Manifestement pas. Alors... même causes, mêmes conséquences. Ce gouvernement sera balayé aux prochaines élections !

Par Anonyme

La Perrichon.... Brrrrrr ! J'en ai des frissons, rien que d'y penser ! :beuh: 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire