Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La passion automobile, dans le rétroviseur

Dans Salons / Autres évènements

La passion automobile, dans le rétroviseur

Cela devrait interpeller le monde de l'auto. En février, la fréquentation du salon Rétromobile a une nouvelle fois augmenté de 8 % tandis que six mois plus tôt, celle du Mondial de l'automobile diminuait - une première - de 15 %.

On peut trouver des explications à cette désaffection (absence de quelques constructeurs, menace terroriste), rappeler que le salon des modernes attire encore neuf fois plus de visiteurs que celui des anciennes, mais il faut bien reconnaître que quelque chose est en train de changer. Quelque chose à relier au fait que la Dacia Sandero pointe certains mois à la première place des ventes aux particuliers, que les grosses berlines familiales à la papa ont déserté le top 20 des ventes et ne se trouvent plus qu'en VTC. Qu'est ce qui se vend encore ? Du haut de gamme ou de la petite auto et du mini SUV. Entre les deux, plus grand-chose.

La voiture moyenne en France a douze ans !

Ce n'est un secret pour personne, les Français n'ont plus la passion de l'automobile. Ce désamour concernerait particulièrement les jeunes qui passent le permis de plus en plus tard et ne veulent plus posséder de voitures, juste en profiter via blablacar et l'autopartage sous toutes ses formes.  C'est en tout cas ce que donnent à croire les statistiques, les sondages, les études…

Qui achète encore de la voiture neuve ? Les seniors avec un âge moyen de 55 ans. Les moins de 40 ans ont d'autres priorités  que de dépenser 24 000 €, prix moyen, dans l'achat de la même auto banale que leur voisin pour la revendre à moitié prix trois ou quatre ans plus tard. Le siphon du budget familial, ça ne peut plus être la voiture, c'est désormais la maison dont les prix ont doublé ou triplé en 20 ans, le smartphone et la box qui ont ajouté leurs lignes dans la colonne débit.

La passion automobile, dans le rétroviseur

Résultat, le jeune père de famille a tiré un trait sur le statut social, la conformité, l'ostentation. Quand il n'a pas une voiture de fonction, il préfère user un Peugeot 806, une Renault Laguna ou un Citroën Berlingo, acheté d'occase sur "le bon coin", en mettant les mains sous le capot, en commandant ses pièces chez Oscaro et en se débrouillant pour faire durer un an de plus.

C'est pourquoi la voiture moyenne en France n'a pas 8,7 ans comme le prétend la statistique officielle qui ignore les voitures de plus de 15 ans, en réalité elle en a douze !

 

Le progrès a toujours un coup d'avance

Si une énorme part des automobilistes a tourné le dos au progrès automobile, ce n'est pas seulement faute de moyens, c'est aussi parce qu'ils n'y trouvent plus leur compte et qu'ils ont compris qu'à ce jeu, ils auront toujours un coup de retard. Qu'apporte-t-il désormais ce progrès, qui puisse donner envie d'appeler son banquier ? Des alertes et automatismes de sécurité, des aides à la conduite et un peu de connectivité. Il est fini le temps où la clim et la direction assistée modifiaient radicalement le bien-être du conducteur, où l'on inventait le monospace et le coupé-cabriolet, où les nouveaux châssis et moteurs démodaient instantanément la génération précédente. Fondamentalement, qu'est ce qui sépare une Golf 5 d'occasion d'une Golf 7 flambant neuve ? Quinze à vingt mille euros ...

D'ailleurs, quel est l'inconvénient d'avoir une voiture de 120 000 km quand on sait qu'elle peut en parcourir encore le double voire le triple sans trop de gros frais ? Quel est l'avantage ? Le moteur ne s'arrête pas bêtement au stop et le volant ne vibre pas quand on lèche la bande blanche.

 

 Il n'a jamais été aussi simple de trouver voiture à son pied

Pourtant la corde vibre encore, mais au passé composé. On n'a jamais autant restauré de voitures - et de motos. Il y aurait 800 000 véhicules de collection en France, mais en fait bien plus car tous ne sont pas immatriculés ou assurés comme tels.

Une chose m'étonne : dans les dîners en ville ou les repas de famille, on me demande de moins en moins souvent ce que je pense de la dernière BMW ou Peugeot. Et de plus en plus si ça se trouve facilement et si c'est fiable une  vieille Série 5, un cabriolet 306 ou une XM. Il ne s'agit plus de voitures de collection, de pièces rares, juste l'envie de se payer une voiture qui a fait rêver, de redonner de la valeur à ce qui n'en a plus, de refuser le jeu de la nouveauté, d'être - et donc de rouler - différent.

La passion automobile, dans le rétroviseur

Une chose a tout changé, dont on a mal mesuré la portée, c'est Internet. Que ce soit sur "le bon coin" ou via les forums de passionnés, il n'a jamais été aussi simple de trouver voiture à son pied. Et surtout la pièce introuvable avec en prime un tutoriel pour la monter et les encouragements des compères. Un démarreur de Honda Civic 1975, une optique de combi Volkswagen ou de coupé 406 ? Simple comme deux clics et un colis relais. Il n'y a plus un véhicule sur terre, du scooter au tracteur en passant par l'auto et la moto qui n'ait son club de fans et ses circuits de pièces spécialisés.

Cette révolution de la nouvelle économie profite à la vieille. Selon la Fédération française du véhicule d'époque, près de 20 000 emplois directs équivalent temps plein sont liés aux "véhicules historiques" avec un chiffre d’affaires annuel voisin de quatre milliards d'euros. Et derrière cette belle façade professionnelle, il y a tous ces "garageux" de campagne qui font durer les voitures des années 80-90, les démolisseurs qui ne font pas que démolir et l'énorme secteur informel du bricolage en sous-sol, du troc, du coup de main, de la récup'.

 

 Un SUV en 3D, à l'échelle 1 dans le monde virtuel

Pendant que j'écris ces lignes, Citroën a trouvé un moyen infaillible pour faire renaître la flamme et éteindre la flemme de la clientèle et lui vendre sa nouvelle DS 7 Crossback, "son chic et son exclusivité : son allure élégante et charismatique en Gris Artense, Blanc Nacré ou Noir Perla Nera".

Envie d'aller y jeter un œil ? Pas de problème : " Pour ceux qui souhaiteront prendre place à bord ou apprécier le rendu des couleurs extérieures disponibles [NDR, pour rappel noir, gris ou blanc…], découvrir ses équipements exclusifs, il faudra entrer dans le monde virtuel. La voiture sera en effet visible dans ses moindres détails exclusivement via l’expérience de réalité virtuelle DS Virtual Vision, installée dans les DS stores. Grâce à cette innovation, le client découvrira son SUV en 3D et à l’échelle 1 à travers un casque d’immersion et ce de façon dynamique, interactive et captivante. Il pourra ensuite le réserver dans son point de vente via le site Internet. Une véritable avant-première !"

Ça vous ne donne pas envie d'acheter une deuche ?

 

 

 

Mots clés :

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'était mieux avant...

Par

Sympa l'article, j'y souscris totalement

Par

Il fait arreter de dire que les jeunes ne veulent plus de voiture, c'est faux !

Ils n'ont tout simplement pas les moyens d'acheter du neuf, et roulent dans ce qu'ils trouvent dans leur budget qui excede rarement 3-4000 euros...

Ya qu'a observer ces dits jeunes dans les salons, qui rêvent même pour la plupart de caisses les plus ordinaires (Clio, Mini, Mito,...) mais qui n'ont juste pas les fonds pour pouvoir se les payer.

Les loyers et autres depenses du quotidien leur prennent une part autrement plus elevée que ce que ca pouvait etre il y a quelques années.

Par

Ha ! la safrane biturbo baccara que j'ai aimé cette voiture, j'ai entendu qu'elle avait des soucis mécanique parfois je ne sais pas si c'est vrai. j'ai cherché une en Suisse mais sans succès ...dommage je reste patience !

Par

En réponse à HiOfficer

Il fait arreter de dire que les jeunes ne veulent plus de voiture, c'est faux !

Ils n'ont tout simplement pas les moyens d'acheter du neuf, et roulent dans ce qu'ils trouvent dans leur budget qui excede rarement 3-4000 euros...

Ya qu'a observer ces dits jeunes dans les salons, qui rêvent même pour la plupart de caisses les plus ordinaires (Clio, Mini, Mito,...) mais qui n'ont juste pas les fonds pour pouvoir se les payer.

Les loyers et autres depenses du quotidien leur prennent une part autrement plus elevée que ce que ca pouvait etre il y a quelques années.

Oui mais ce n'est pas vraiment en contradiction avec l'article, qui dit que beaucoup commencent à se poser la question sur l'utilité d'acheter neuf quand on peut avoir aussi bien, ou quasi, pour plusieurs milliers d'euros en moins.

Ceux qui veulent vraiment avoir leur voiture (ou ne peuvent que s'en passer, ne fût-ce que pour raisons professionnelles) vont acheter d'occasion et bon marché, d'autres (j'en connais) vont éviter la dépense et utiliser exclusivement les transports en commun ou le co-voiturage p.ex.

Même chose au niveau du logement, où l'on voit apparemment de plus en plus de jeunes rester longtemps chez les parents avant d'envisager de se lancer dans une location (ou pire, un achat) à leurs frais.

Moi qui ne suis plus exactement un "jeune", je suis passé d'une voiture neuve de 22 000 EUR à une neuve de 16 000 EUR, à une neuve de 14 000 EUR...à une occasion de 11 000 EUR.

Mon occase est la plus puissante, la plus grande et la plus confortable des quatre, je roule avec depuis 2 ans et je n'ai pour l'instant pas à me plaindre de ma décision.

Si les constructeurs automobiles veulent continuer à vendre du neuf, ils ont intérêt à concevoir des modèles dépouillés du superflu. Personnellement, une bonne installation audio et la clim, c'est à peu près tout ce qu'il me faut. Les virtual cockpits, systèmes d'infotainment, park assist, détection de franchissement de ligne, caméras de recul et autres gadgets, je peux parfaitement vivre sans. Idem pour les puissances délirantes qu'on utilise 5% du temps.

Par

En réponse à RhinoPigeotCitron

Sympa l'article, j'y souscris totalement

Moi aussi.... c'est tombé ce week-end toute cette neige sur le délicat pare-brise de la Twingo ?

Par

...ah mince, il semblerait que ce soit une Clio.

Tombé de Charybde en Scylla ?

Par

En réponse à HiOfficer

Il fait arreter de dire que les jeunes ne veulent plus de voiture, c'est faux !

Ils n'ont tout simplement pas les moyens d'acheter du neuf, et roulent dans ce qu'ils trouvent dans leur budget qui excede rarement 3-4000 euros...

Ya qu'a observer ces dits jeunes dans les salons, qui rêvent même pour la plupart de caisses les plus ordinaires (Clio, Mini, Mito,...) mais qui n'ont juste pas les fonds pour pouvoir se les payer.

Les loyers et autres depenses du quotidien leur prennent une part autrement plus elevée que ce que ca pouvait etre il y a quelques années.

..... tu crois vraiment qu'il en était autrement il y a 10..20...30 ans ou plus.

Une caisse neuve pour les jeunes permis ?

Les tarifs de primo assurés ont toujours été dissuasifs tu sais...

Et le passé idéalisé loin d'être réalité.

Par

A part ça, certains observateurs attentifs pourraient bien écrire que VW se serait finalement inspiré de la Rîno Fuego pour la casquette du haut de calandre de l'Arteon... :biggrin:

Par

"C'est pourquoi la voiture moyenne en France n'a pas 8,7 ans comme le prétend la statistique officielle qui ignore les voitures de plus de 15 ans, en réalité elle en a douze !"

Ca sort d'où, ça ? C'est le cabinet noir mystère qui vous l'a dit ? Ou vous avez des sources sérieuses et crédibles ?

Dans tous les cas, vous avez oublié de les citer...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire