Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

La voiture autonome pourrait permettre à la France d'économiser 21 milliards d'euros

Dans Futurs modèles / Technologie

Les accidents de la route ont un coût économique extrêmement lourd à l'échelle d'un pays que toutes les mesures de répression ne semblent pas parvenir à faire baisser de façon durable. Et si au final, la solution ne pouvait venir que de la généralisation des voitures autonomes ?

La voiture autonome pourrait permettre à la France d'économiser 21 milliards d'euros

Le mois dernier encore, 266 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises, soit 4,3 % de plus qu'en mars 2016 et le plus mauvais résultat pour ce mois depuis 2012. Pourtant, de très nombreuses mesures de répression prises ces dernières années mais rien n'y fait et, si le coût humain des accidents de la circulation est lourd, il l'est aussi au niveau économique. En France, on l'estimait en 2015 à 23 milliards d'euros, soit 1 % du PIB du pays. Mais l'Hexagone ne fait pas partie des plus mauvais élèves, loin de là. Ainsi la somme est identique en Afrique du Sud mais représente 7,8 % de son PIB, et ce n'est qu'une goutte d'eau face aux 324 milliards d'euros qu'il coûte aux États-Unis, soit 1,9 % de son PIB !

 

Si l'augmentation du nombre de radars ne semble rien n'y faire, il existe par contre d'autres solutions possibles : enlever totalement le facteur humain dans la conduite, avec à la clé, plus de temps de réaction ni de facteur comme la fatigue ou l'alcool. Selon une étude sur 73 pays réalisée par Expert Market, en partenariat avec Global Positioning Specialists, la généralisation des véhicules à conduite autonome permettrait ainsi de réduire à elle seule de 90 % cette dépense, à 2,3 milliards d'euros.

 

Lucile Michaut, dirigeante d’Expert Market, a commenté : « cette étude montre, d’une part la somme d’argent que nous dépensons dans les accidents de la route chaque année, ce qui en soi est intéressant. Et d’autre part, nous mettons en lumière le nombre de ces accidents qui pourraient être évités avec les voitures autonomes. Les gouvernements se laisseront difficilement convaincre d’investir dans des technologies de ce genre, à moins qu’on ne leur présente des preuves concrètes de leurs bienfaits. Ce que nous venons de faire c’est leur prouver qu’il existe des raisons économiques pour investir dans les voitures intelligentes, au-delà bien sûr de l’évidente amélioration de la sécurité routière qu’elle représente ».

 

Il reste aujourd'hui à finir de développer la voiture autonome selon trois axes. Il y a avant tout son développement technique évidemment : l'agence américaine de la sécurité routière, la NHTSA, la classifie dans une échelle allant de 0, quand le conducteur contrôle tout, à 4, quand c'est la voiture qui contrôle tout, et la grande majorité des constructeurs automobiles n'en propose pas qui dépasse le niveau 2, c’est-à-dire limitée à des fonctions comme le régulateur de vitesse adaptatif ou l'assistant actif de stationnement. Et c'est là qu'un nouvel axe doit être développé, celui de la législation. En France, s'il est devenu légal l'été dernier pour les constructeurs de les tester sur le réseau routier public, une voiture autonome de niveau 3, c’est-à-dire pouvant prendre totalement le contrôle sur certains types de route, comme l'autoroute, ou dans certaines situations, comme les bouchons, doit toujours réclamer de garder les mains sur le volant pour fonctionner. Ce sera enfin aux assurances d'évoluer en trouvant une réponse à cette question : qui est responsable en cas d'accident avec une voiture autonome ? Son conducteur ou son constructeur ?

Commentaires (97)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle démagogie!

"23 milliards d'euros" face à 20 000 € de surcout X 40 000 000 de véhicules, je vous laisse faire le calcul...

En gros, on dépense 800 000 000 000 € (800 G€) pour économiser (23 G€) 23 000 000 000 € (à renouveler tous les 10 ans soit 115 G€ au total), c'est qui le dindon de la farce au final?

Le client qui paye plus et le contribuable qui paye le bonus...

En gros, les mêmes...

Par

Si la voiture autonome devient obligatoire je n'acheterai plus de voiture... autant prendre le train, l'avion, autolib, taxi, uber, etc... pourquoi foutre entre 20 et 150KE dans une caisse? pour quoi faire?

Par

En réponse à mdb92

Si la voiture autonome devient obligatoire je n'acheterai plus de voiture... autant prendre le train, l'avion, autolib, taxi, uber, etc... pourquoi foutre entre 20 et 150KE dans une caisse? pour quoi faire?

Correction :

Pourquoi foutre autant de thunes dans une caisse que tu n'auras aucun plaisir à conduire?

Par

En réponse à mdb92

Si la voiture autonome devient obligatoire je n'acheterai plus de voiture... autant prendre le train, l'avion, autolib, taxi, uber, etc... pourquoi foutre entre 20 et 150KE dans une caisse? pour quoi faire?

+1. Je considère encore, malgré tout, la conduite comme un plaisir. Moi aussi, je dirais adieu à l'automobile si la voiture autonome devenait obligatoire. En plus, je ne me sentirais absolument pas en sécurité là-dedans, entre le risque de bugs et de piratage. Il faudrait que l'homme cesse, une bonne fois pour toutes, d'accorder une confiance aveugle aux machines.

Par

N'empêche c'est vrai, les constructeurs devraient lutter de toutes leurs forces contre l'autonomisation de l'automobile...

Par

En réponse à atmophile

Correction :

Pourquoi foutre autant de thunes dans une caisse que tu n'auras aucun plaisir à conduire?

exacte... c ce que je voulais dire.

Par

En réponse à Makakus

+1. Je considère encore, malgré tout, la conduite comme un plaisir. Moi aussi, je dirais adieu à l'automobile si la voiture autonome devenait obligatoire. En plus, je ne me sentirais absolument pas en sécurité là-dedans, entre le risque de bugs et de piratage. Il faudrait que l'homme cesse, une bonne fois pour toutes, d'accorder une confiance aveugle aux machines.

Il n'y a aucun progrès, juste une manne financière à exploiter, et le pignouf de base va payer au prix fort le retrait de sa liberté...

Par

tiens c'est bizarre çà sent DEMOLITION MAN à plein nez ou à plein pot

comme vous voulez

enfin si çà sent trop la mazout ....

mais il est clair qu'on y viendra vu le coup global

humain ; assurance ; hospitalier etc....

Par

En réponse à mdb92

Si la voiture autonome devient obligatoire je n'acheterai plus de voiture... autant prendre le train, l'avion, autolib, taxi, uber, etc... pourquoi foutre entre 20 et 150KE dans une caisse? pour quoi faire?

Si la voiture autonome devient obligatoire, je passe à la moto 100% ...

Par

n'importe quoi , encore quoi , sa c pour ceux qui savent pas ou aime pas conduire

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire