Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

La voiture devient le premier émetteur de CO2 aux USA

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Une récente étude aux États-Unis démontre que le secteur des transports (aérien, maritime et routier) est devenu le premier émetteur de CO2 dans le pays, devant l'industrie ou l'habitation. Mais contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, ce n'est pas une mauvaise chose, bien au contraire. Explications.

La voiture devient le premier émetteur de CO2 aux USA

Depuis les années soixante-dix et jusqu'à aujourd'hui, la production d'énergie était le plus gros secteur d'émissions de CO2 aux États-Unis. Une donnée qui a officiellement changé cette année puisque ce sont désormais les transports qui sont les pires émetteurs en dioxyde de carbone. Une information confirmée par nos confrères de Bloomberg, mais ceci n'est pas forcément une mauvaise chose pour l'automobile.

En effet, les émissions de CO2 du secteur des transports (courbe rouge) ont été relativement stables sur les vingt dernières années, malgré une fluctuation notable entre 2000 et 2010, période marquée par une grave crise économique aux États-Unis. A l'inverse, les émissions liées à la production d'énergie (courbe noire), qui ont explosé entre 1970 et 1990, ont commencé à chuter depuis quelques années. A tel point qu'elles sont officiellement devenues moins importantes que celles du transport (routier, maritime, aérien).

Un tel revirement s'explique par les méthodes de production qui changent petit à petit. Très largement dépendante du charbon et de sources fossiles depuis les années soixante-dix, l'énergie s'est depuis tournée vers le renouvelable, avec comme conséquence une diminution non négligeable du CO2.

La courbe liée aux transports, qui, comme expliqué dans le second paragraphe, est plutôt "stable", tend malgré tout à repartir à la légère hausse cette année. Mais l'analyse est finalement complexe : les véhicules sont de plus en plus sobres, sous l'effet des normes environnementales durcies, sauf que les Américains achètent plus que jamais des automobiles imposantes, gourmandes et lourdes, ce qui annule un peu le gain offert par les motorisations plus efficientes. Ceci, principalement à cause de l'effet généré par les prix très bas des carburants aux États-Unis ces dernières années... Et tant que cette variable ne changera pas, il sera bien compliqué de faire changer les mentalités outre-Atlantique.

Mots clés :

Commentaires (37)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

USA où l'hypocrisie de la pollution

Par

En réponse à Sevent

USA où l'hypocrisie de la pollution

Au moins avec Trump les choses sont clair, il en a RAF de l'environnement et le dit clairement.

Par

Pour le CO2 oui, mais les gaz à effet de serre en général c'est l'élevage le plus gros pollueur selon les études qui comptabilisent également les émissions indirectes du début de la chaîne de production à la fin.

En gros rouler en Tesla et manger de la viande pollue bien plus que rouler en Hummer et manger des radis. :biggrin:

Par

En réponse à Altazon

Pour le CO2 oui, mais les gaz à effet de serre en général c'est l'élevage le plus gros pollueur selon les études qui comptabilisent également les émissions indirectes du début de la chaîne de production à la fin.

En gros rouler en Tesla et manger de la viande pollue bien plus que rouler en Hummer et manger des radis. :biggrin:

ceci dit, je n'arrive pas imaginer le possesseur d'un hummer manger des radis...

Par

Si demain en France le prix du litre d'essence ou de mazout était à 0.40e, ça ne nous gênerait pas non plus de consommer 15l/100km. :bah:

Par

encore de la propagande

le co2 ne tuera pas la planete , et si ça provoque la disparition des humains c'est pas un mal pour la plupart

Par

En réponse à warlord66

encore de la propagande

le co2 ne tuera pas la planete , et si ça provoque la disparition des humains c'est pas un mal pour la plupart

Le terme est faux, rien ne tuera la planète, si ce n'est une explosion de notre étoile, mais par contre ça tuera l'écosystème en place. Tout est un équilibre. Si l'humain crève, à part quelques rares insectes et autres poissons des profondeurs, devrait pas rester grand chose de vivant.

Par

c'est bien ce que j'ai dit

et on sera tous morts de mort naturelle avant que ça arrive

Par

En réponse à warlord66

c'est bien ce que j'ai dit

et on sera tous morts de mort naturelle avant que ça arrive

ça oui, mais c'est plutôt égoïste comme réflexion. Si on sera tous mort, ce n'est pas le cas des générations à venir qui devront assumer le fait qu'on s'était juste dit "bon, on s'en fout, on sera tous mort quand le planète commencera à être invivable".

Par

Qu'est ce que c'est que ce titre FAUX et racoleur??

"La voiture devient le premier émetteur de CO2 aux USA" puis quelques lignes plus tard on voit que le secteur qui émet le plus c'est le transport qui comprend l'aviation de passager et de fret, le transport de fret routier, le transport maritime de fret et de passager, le transport fluvial de fret et de passager ET...........la voiture!

Monsieur DOCHE, faite votre travail et donnez nous la part d'émissions de C02 des voiture dans les transports et en fonction du résultat, changez ce titre.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire