Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Landru et la moto: petit rappel historique.

Dans Moto / Loisirs

Landru et la moto: petit rappel historique.

Actuellement, au Musée des Lettres et Manuscrits, situé au 222 du Boulevard St Germain dans le 7ème arrondissement de la ville de Paris, se trouve une exposition temporaire (jusqu'au 15 septembre 2013) consacrée à un personnage que l'on considère aujourd'hui comme l'un des premiers (pour ne pas dire le premier) tueurs en série: le tristement célèbre Henri-Désiré Landru. Mais, me direz-vous, qu'est-ce que çela vient faire sur Caradisiac Moto? C'est que le funeste personnage s'est également illustré dans le domaine de la moto, et pas comme un simple utilisateur...


Petit rappel historique.


Paris, début du XXème siècle. Nous sommes en pleine effervescence technologique; l'arrivée de l'électricité, des premiers véhicules automobiles, l'aviation naissante et les nouveaux moyens de communication vont bouleverser notre quotidien. Mais une vague de délits et de crimes déferle sur l'hexagone, mettant à mal les compétences des forces de sécurité de l'époque, polices municipales en tête. Clémenceau, Président du Conseil et Ministre de l'Intérieur, décide de créer des unités spéciales: les fameuses "brigades du tigre" (ce qui deviendra plus tard la police judiciaire). La chose est officielle le 30 décembre 1907. Douze brigades sont créées...


Après la première guerre mondiale, un homme donnera du fil à retordre à cette nouvelle "autorité": Henri-Désiré Landru. Après avoir séduit des femmes veuves ou divorcée, il les dépouillera de leurs biens avant de les assassiner et de les faire disparaître, pour la plupart dans la cuisinière d'une maison qu'il loue à Gambais dans les Yvelines. On lui attribuera 11 meurtres, trahi qu'il sera par un petit carnet où il notait tout précieusement...et par des effets personnels ayant appartenu à ses victimes découverts dans la cave. Certains le considèrent comme le premier tueur en série. Arrêté le 12 avril 1919, il sera guillotiné le 25 février 1922.


C'était la minute culturelle de Caradisiac... Trêve de bavardage, intéressons nous maintenant à Landru et la moto.


Landru et la moto: petit rappel historique.


Portfolio (2 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire