Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Le Bol d'Or c'est parti

Dans Moto / Sport

Le Bol d'Or c'est parti

C'est hier qu'a débuté officiellement la 72e édition du Bol d'Or avec le passage des motos et des pilotes aux vérifications techniques et administratives. Mais c'est à 11h ce matin que les premiers essais libres officiels vont débuter. Place à la 1ère séance de qualification dès 16h30. Les pilotes enchaineront avec les essais de nuit dès 21h. Ainsi, les 57 teams engagés vont pouvoir commencer à faire parler la poudre.


Parmi les prétendants à la victoire, on retrouve bien sur les protagonistes habituels. Ainsi, les 2 Suzuki du SERT avec la N°1 de Vincent Philippe, Matthieu Lagrive et Julien Da Costa va tenter de remporter cette édition et par la même occasion de conforter sa place de leader au championnat (voir même gager dès maintenant le championnat suivant le classement de la Yamaha d'Austria Racing. Mais Suzuki pourra aussi compter sur sa 2e machine pour faire monter la marque sur la plus haute marche du podium. Pour ce faire, William Costes et Guillaume Dietrich seront associé à Olivier Four qui vient de remporter le titre de champion de France Supersport sur une Suzuki.


Chez Yamaha, après la déception des 24 H du Mans, le GMT 94 est là pour gagner. Les hommes de Christophe Guyot auront à cœur de bien faire et de conserver leur titre de vainqueur 2007 du Bol d'Or. Ainsi, David Checa, Sébastien Gimbert et Steve Plater vont tout faire pour rafler la mise.


Dans le clan Kawasaki, la victoire aux 8H00 d'Oschersleben de la n°11 officielle a donné de la confiance aux Vert. Mais après la déconvenue du Mans (chute de Mazuecos après 8 minutes de course se qui constitue presque un record), le pilote espagnol associé à Ivan Silva et Erwan Nigon aura a coeur de bien figurer sur le circuit de Magny-Cours.


Honda aussi, qui a connu l'enfer lors de la dernière édition des 24h du Mans va tout faire pour redorer son blason. Au guidon de la n°55 de National Moto, seul Thomas Metro était déjà présent au Mans. Il sera cette fois associé à Sébastien Scarnato et Josep Monge.


Mais si ces 5 machines sont archi favorites, il faudra aussi compter sur Yamaha Austria Racing qui est actuellement 2nd du championnat à 31 points du leader. Autre surprise possible, la Yamaha Acroplois n°99 qui a terminé 3e des derniers 24H du Mans. N'oublions pas non plus de citer Kawasaki Bolliger ou Phase One Endurance qui pourrait prendre une place sur le podium en cas de problème pour les machines de pointe. Autre prétendant pour une belle place finale, le team 18 des sapeurs-pompiers qui a également connu l'enfer au Mans. De retour après avoir été en proie à de gros soucis budgétaire, le team 18 renait et revient au Bol plus fort que jamais. Au guidon, Stéphane Mollinier et David Brière vont accueillir Mickaël Savaray, fraichement recruté comme pigiste afin de participer au bol d'or.


Concernant la catégorie Superstock, la victoire devrait se jouer entre la Suzuki du Junior team aux mains de Freddy Foray, Emeric Jonchière et Kenny Foray, la Honda engagé par Moto Revue et préparée avec l'aide de Ten-Kate et la Suzuki du Junior team Quatar. Mais il ne faut pas oublier de citer la n°100 d'endurance moto 45 ou encore la n°57 du LTG. Mais après leur belle 4e place, le TRT 27 emmené par Gérard Jolivet et Eric Tanesie vont tout faire pour montrer qu'ils faut compter sur eux.


Enfin, il faudra également suivre de près la Honda n°85 qui sera la première machine à rouler au bio-éthanol en étant adapté pour. Elle est engagé par Thorn Bike et sera pilotée par Stéphane Lacaze, William Milios et Philippe Donischal, recruté au dernier moment.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Vous ne parlez pas de la catégorie OPEN dans laquelle il y aura 5 concurents cette année, ce qui nous promet de la bagarre également. Personnellement, je suis fan de la Birh Metiss, car les protagonistes n'ont vraiment pas les mêmes moyens financiers que BMW, mais ils se débrouillent comme des chefs !

Par Anonyme

C'est un oublie non voulue de ma part. Pour être tout à fait précis, n'oublions pas de citer les 2 Ducati engagé par le DERT.

Par Anonyme

c est vraiment bien k une moto au bio face le bol et steph et will de moto et motards sont pilote sur cette cbr

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire