Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le Collectif National des Racines et des Hommes s'est réuni à Paris

Dans Moto / Pratique

Le Collectif National des Racines et des Hommes s'est réuni à Paris

Le Collectif National des Racines et des Hommes (CNRH) s'est réuni mi- février à Paris, le 13 précisément, sous la présidence du député Jean Lassalle, son créateur.


Il n'est pas inintéressant de lire les idées de ce collectif, sans être obligé d'en partager la stricte totalité, leur crédo est extrêmement intéressant mais surtout pertinent, objectif et réaliste.


L'idée première est que l'on peut "protéger sans interdire". Sur ce point, il est difficile de ne pas être en accord avec le collectif.


Une chose que l'on a pas été capable de faire dans notre doux pays. On a laissé s'installer la pollution industrielle, agricole, et la notre, les particuliers. Coté nature, si à l'après-guerre, le nombre de haies et de chemins pouvait sembler trop important pour une agriculture plus moderne, on est là encore passé d'un extrême à l'autre.


Et aujourd'hui, il y a toujours une grenouille ou une fleur plus ancienne que l'homme qui complique ou rend impossible la vie des « locaux ».


Dans ces réunions soutenues par le CODEVER, on expose les incohérences entre le papier d'un bureau du 5ème étape d'une tour et la réalité des autochtones qui eux vivent sur place et ce depuis longtemps.


Et à lire les articles du CNRH, il y a matière à être inquiet, entre les Parcs Naturels Régionaux, leurs chartes et autre sites Natura 2000.


Les aberrations ne manquent pas, ce qui n'est pas un fait nouveau.


Non loin "des terres" du député Lassalle l'exemple de la nouvelle ligne ferroviaire, la LGV au Pays Basque est un désastre annoncé, une nouvelle provocation de la nature, alors que l'on veut donner des leçons de protection d'une plante à un club de trial, ne marche-t-on pas la tête à l'envers ?


Nous vous proposons de vous rendre sur le site du CRNH, de quoi vous informer.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire