Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Le contrôle technique : bientôt gratuit pour tout le monde ?

Dans Pratique / Contrôle technique

Le contrôle technique automobile, cet examen obligatoire au bout de 4 ans puis tous les 2 ans, coûte en moyenne 67 €. Sans lui, impossible de circuler. Depuis près d'un an, une start-up propose de le rendre gratuit en région Nord-Pas-de-Calais. Aujourd'hui, c'est toute la France et tous les Français qui pourraient bénéficier de cette gratuité. Mais par quel miracle et où est le piège ?

Le contrôle technique : bientôt gratuit pour tout le monde ?

Tout commence en mars de l'année dernière, lorsque se lancent une petite start-up et son site internet : controletechniquegratuit.com

La promesse ? En réservant un examen du contrôle technique sur le site, l'automobiliste n'aura pas à débourser un centime au contrôleur. D'abord expérimenté dans le Nord, ce service va désormais, à partir du début du mois d'avril, être disponible dans toute la France.

 

Trop beau pour être vrai ? Rassurez-vous, le fondateur n'est pas un philanthrope. Jonathan Habersztrau, ex-responsable chez l'équipementier Fog Automotive (fournitures et machines pour les ateliers des garages), sait parfaitement comment s'y retrouver. Mais la gratuité est réelle.

Il y a tout de même des conditions. La première d'entre elles est que l'automobiliste doit obligatoirement répondre à un questionnaire sur son véhicule. Très précis, il brosse tout l'historique d'entretien et des factures éventuelles. Le but ? Connaître avec précision quand le véhicule aura besoin d'opérations d'entretien ou de changements de pièces d'usure, afin de proposer au client de les faire effectuer chez des garages partenaires. Au passage : une commission.

Également, controletechniquegratuit.com sait si le contrôle a été effectué à échéance, ou bien par anticipation en vue d'une vente du véhicule. Dans ce cas, il peut proposer au propriétaire des offres sur des véhicules neufs ou d'occasion chez ses partenaires professionnels de l'automobile. Au passage : commission encore en cas d'achat.

 

Mais surtout, le client s'engage contractuellement, en cas de contre-visite au contrôle, à faire effectuer les réparations nécessaires chez un garagiste partenaire. Et c'est là que la source de revenus pour la start-up se situe surtout. Car par exemple, en 2015, le taux de contre-visites a été de 18,11 %. Et le prix moyen des réparations nécessaires à la remise en état pour passer le contrôle est de 350 €, selon le site. En amenant des clients à son réseau de partenaires, controletechniquegratuit.com récupère là aussi une commission.

 

Le client peut au final refuser, et choisir lui-même son garage, le contrôle lui sera alors facturé. Pareillement, s'il ne répond pas au questionnaire dans les 7 jours suivant le contrôle, il sera facturé. Mais si tout est en ordre, et même sans contre-visite (il faut le préciser), l'examen devient alors gratuit, payé par le site, qui a également obtenu des ristournes de la part des centres de contrôle partenaires.

 

Au final, ce sont donc les commissions et la constitution d'un fichier client qualifié qui permettent ce tour de force de la gratuité.

 

Des effets pervers ?

En effet, on peut craindre des effets pervers. Les contrôleurs choisis par le site pourraient être tentés de "chercher la petite bête" et d'envoyer en contre-visite des véhicules qui n'y seraient pas soumis dans d'autres centres. Avec à la clef des commissions pour le site. Ainsi satisfait, ce dernier leur enverrait toujours beaucoup de clients. Il faudrait dans ce cas vérifier que les centres partenaires du site n'ont pas un taux de contre-visite démesurément supérieur à la moyenne nationale ou à la moyenne des autres centres alentour.

On se retrouve peu ou prou dans la même situation que les fameux "pré-contrôles techniques gratuits" offerts par certains concessionnaires. Qui détectent malheureusement parfois un souci imaginaire… C'est toujours marginal, mais réel. Et le risque existe ici. Alors en cas de doute, si on doit faire passer un deuxième contrôle ailleurs et être en litige avec le premier centre et le site, peu d'intérêt…

 

Bref, notre but n'est évidemment pas de vous conseiller de ne pas profiter de ce service, mais d'être vigilant. On saura bientôt où il sera disponible, et quels seront les centres de contrôle partenaires. D'ores et déjà, controletechniquegratuit.com s'est associé au site IDgarages.com, pour les réparations nécessaires en cas de contre-visite. IDgarages propose un réseau de 2 000 partenaires, en majorité des enseignes AutoDistribution, mais pas que. Jonathan Habersztrau est aussi en discussion avec les réseaux des constructeurs, pour proposer des devis d'entretien mais aussi des offres sur les véhicules neufs ou d'occasion, en cas de contrôle réalisé pour une vente.

 

L'objectif de notre entrepreneur est de recueillir les informations concernant 700 000 automobilistes en 3 ans, soit environ 5 % des contrôles techniques annuels.

 

Mais si tout était clean et se passait bien ? Pourquoi ne pas viser et proposer la gratuité pour 100 % des automobilistes ?

 

Avec autoactu.com

Mots clés :

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le gratuit n'existe pas . D'une façon ou d'une autre tu payes.

Par

Passer de 67€ minimum à complètement gratuit ? J'y crois pas une seule seconde :jap:

Par

Tout a un cout donc rien n'est gratuit. Ceci dit pour celui qui entretient sa voiture regulierement, le risque de contre visite est faible, donc cela vaut le coup.

Par

En réponse à vioc et pochtron 3

Commentaire supprimé.

La réponse est dans l'article, qu'il suffit de lire...

Bonne journée

MC

Par

En réponse à vioc et pochtron 3

Commentaire supprimé.

http://www.alcooliques-anonymes.fr/

pour ton bien :jap:

Par

Je pense aussi que l'effet pervers sera que beaucoup plus de controle seront positif sur des véhicules qui ne l'aurait pas été à la base.

Sans l'obligation de contre visite dans un garage partenaire, et avec une diminution du prix de 20%, ce serait déjà pas mal

Par

Je croyais que le contrôle technique devait être totalement indépendant de toute entreprise d'entretien automobile....

Il me semble que ce ne soit plus tout à fait le cas ici....

Par

En réponse à roc et gravillon

Je croyais que le contrôle technique devait être totalement indépendant de toute entreprise d'entretien automobile....

Il me semble que ce ne soit plus tout à fait le cas ici....

Si. Concrètement c'est le cas. Le centre a un lien avec une entreprise, et cette entreprise a des liens avec des réparateurs. Mais le lien n'est pas direct... Donc pas de souci théorique, mais comme on peut le penser, des effets pervers peuvent voir le jour...

MC

Par

En réponse à nous75

Le gratuit n'existe pas . D'une façon ou d'une autre tu payes.

Vous avez raison nous75... Mais on est pas toujours obligé de payer avec de l'argent... C'est le principe de notre site :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire