Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le gouvernement veut renforcer la sécurité des camions et autocars

Dans Pratique / Sécurité

Le gouvernement veut renforcer la sécurité des camions et autocars

Le 23 octobre 2015, un drame se nouait sur une départementale de Gironde, sur la commune de Puissegin lorsqu’un poids lourd et un autocar ont croisé leur chemin. Une collision entre les deux mastodontes de la route qui a entraîné un incendie dans lequel pont péri 43 personnes. On en sait maintenant un peu plus sur les circonstances de cet effroyable accident qui ne doit pas tout à la fatalité. Entre un camion qui n’était pas aux normes et un autocar aux dispositifs de prévention contre l’incendie à revoir, il y a des mesures correctives à prendre en urgence. Mais malgré la volonté affichée de notre gouvernement, rien ne sera moins facile.

Les investigations techniques ont été menées par le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT), et tout est dans un rapport qui a été communiqué aux familles des victimes. Le premier élément qu’il en ressort est qu’il n’y a eu aucune victime due au seul choc entre l’autocar et le camion. À partir de là, ce qui suit nous interpelle tous sur les bombes roulantes que nous croisons sur nos routes tandis que grimper dans un bus est aussi l’occasion de se poser des questions.

Pour les bombes, il faut regarder les poids lourds. Celui en cause était ainsi équipé d'un réservoir additionnel de gazole installé au dos de la cabine du camion non conforme à la réglementation. C’est ce réservoir auxiliaire du camion qui a joué un rôle déterminant dans cet accident, le plus meurtrier en France depuis 1982. Sur ce point, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports ont réagi : leurs services engageront une consultation avec les constructeurs de poids lourds et les professionnels de la carrosserie industrielle afin de parvenir rapidement à cette évolution réglementaire.

Mais ce n’est pas tout. La plus grosse découverte a été celle de normes anti feu dans le bus qui sont extrêmement basses et qui ont peu évolué au fil des années. Les normes de sécurité des autocars, ciblant des matériaux inflammables et toxiques, l'absence d'éclairage après la collision ou encore la difficulté des passagers à actionner les dispositifs de désenfumage et à utiliser les deux sorties de secours sont mises à l’index.

L’avocate des parties civiles a appelé à la mobilisation des autorités et de l’opinion publique pour « changer les choses ». « Il y a à peu près un bus par mois qui s’embrase en France », a-t-elle souligné. « Au moins, que cette catastrophe nous fasse avancer, que la sécurité à laquelle on est en droit de s’attendre dans les bus soit la même que dans les avions, les trains, les bateaux ».

Certes, mais ce ne sera pas si simple : ces normes internationales sont établies par le Groupe réglementaire sécurité générale (GRSG) de l'ONU. Le gouvernement s'est engagé à y porter les recommandations du rapport d'enquête. Le BEA-TT préconise notamment une troisième sortie de secours qui devrait se situer à l'arrière de l'autocar.

Mots clés :

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

encore des normes et des autocollants

ça va sauver des vies :ptdr:

Par

on va y arriver au CT tous les mois d'ici 20 ans vous verrez

Par

Vous oubliez de dire que le réservoir du bus a aussi éclaté et pourtant, lui était bien homologué et on ne sait toujours ce qui a enflammé tout ce gazole qui venait plus probablement du car que du camion

Par

la solution, ce sont des camions, autocars et bus dont la vitesse est limitée automatiquement selon leur positionnement gps. ce qui permettrait également à l'état de spécifier facilement des limitations de vitesse spécifiques à ces véhicules sur l'ensemble des routes de France et de Navarre.

car, faut pas se voiler la face: beaucoup de poids lourds roulent bien trop vite sur de nombreuses routes secondaires, certes limitées à 90, mais dont on sait que beaucoup de virages sont difficiles à passer à 90, à fortiori avec des poids lourds, et pire encore par temps humide, neigeux...

la plaie du réseau secondaire, ce n'est pas tant sa dangerosité que l'absence de limitations de vitesse adaptées à chaque portion de rouge dangereuse. alors que sur des 2 fois 2 ou 3 voies, on a parfois des baisses de limitations ponctuelles complètement absurdes/injustifiées.

Par

agrandir la plaque des 2 roues, c'est ça LA solution !!!

Par

Certain chauffeurs rouille comme des cons

Par

Sérieux yen a pas 1 ici qui supporterait les contraintes de sécurité de roulage d'un pL avec sa bagnole mais ça demande plus, toujours plus!

On vous colle du pathos pour ménagère datant de 2015 et vous foncez tête baissée dans le piège!

Un PL c'est pas une voiture!

Au bout de 10/15 pige un modèle pas aux norme qui roule peu arrive au bout du rouleau (1.5 Millions de Km), le plus gros des normes anti incendie date de 2003, par conséquent, le parc vas tranquillement disparaitre et on aura plus le problème...

La réalité de ces normes c'est surtout que les parents trouvent à gueuler quand la cantine augmente de 20 Cts/jour mais il faut que le car des sorties pédagogiques soit aux dernières normes et entretenu comme une Bugatti dans un garage de milliardaire, c'est pas possible!

Quand aux "Certain chauffeurs rouille comme des cons", déjà, on dit roulent, ensuite je tiens le pari que ya plus de comportements réellement dangereux chez l'automobiliste lambda que chez le routier lambda et je tiens aussi le pari que les PL sont généralement mieux entretenus que les voitures VP et VF!

Je tiens à rajouter que dans la plupart des accidents impliquant PL et voiture, le PL a quasi jamais tort!

Et ça, on a tendance à l'oublier un peu...

Par

En réponse à atmophile

Sérieux yen a pas 1 ici qui supporterait les contraintes de sécurité de roulage d'un pL avec sa bagnole mais ça demande plus, toujours plus!

On vous colle du pathos pour ménagère datant de 2015 et vous foncez tête baissée dans le piège!

Un PL c'est pas une voiture!

Au bout de 10/15 pige un modèle pas aux norme qui roule peu arrive au bout du rouleau (1.5 Millions de Km), le plus gros des normes anti incendie date de 2003, par conséquent, le parc vas tranquillement disparaitre et on aura plus le problème...

La réalité de ces normes c'est surtout que les parents trouvent à gueuler quand la cantine augmente de 20 Cts/jour mais il faut que le car des sorties pédagogiques soit aux dernières normes et entretenu comme une Bugatti dans un garage de milliardaire, c'est pas possible!

Quand aux "Certain chauffeurs rouille comme des cons", déjà, on dit roulent, ensuite je tiens le pari que ya plus de comportements réellement dangereux chez l'automobiliste lambda que chez le routier lambda et je tiens aussi le pari que les PL sont généralement mieux entretenus que les voitures VP et VF!

Je tiens à rajouter que dans la plupart des accidents impliquant PL et voiture, le PL a quasi jamais tort!

Et ça, on a tendance à l'oublier un peu...

amen

D'accord avec toi

Par

En réponse à mynameisfedo

la solution, ce sont des camions, autocars et bus dont la vitesse est limitée automatiquement selon leur positionnement gps. ce qui permettrait également à l'état de spécifier facilement des limitations de vitesse spécifiques à ces véhicules sur l'ensemble des routes de France et de Navarre.

car, faut pas se voiler la face: beaucoup de poids lourds roulent bien trop vite sur de nombreuses routes secondaires, certes limitées à 90, mais dont on sait que beaucoup de virages sont difficiles à passer à 90, à fortiori avec des poids lourds, et pire encore par temps humide, neigeux...

la plaie du réseau secondaire, ce n'est pas tant sa dangerosité que l'absence de limitations de vitesse adaptées à chaque portion de rouge dangereuse. alors que sur des 2 fois 2 ou 3 voies, on a parfois des baisses de limitations ponctuelles complètement absurdes/injustifiées.

Et quand les PL seront limités à 50 dès qu'il y a 2 virages, tu va chouiner car ils te ralentiseent.

Par

En réponse à pacon

Vous oubliez de dire que le réservoir du bus a aussi éclaté et pourtant, lui était bien homologué et on ne sait toujours ce qui a enflammé tout ce gazole qui venait plus probablement du car que du camion

Il y a un rapport du BEA-TT de 120 pages mon gars... Ils savent peut-être un peu mieux que toi de quoi il en tourne et font moins de probabilités vaseuses.

Il est expliqué que le réservoir gauche du car a effectivement été écrasé (contenance de 264L).

Le tracteur du camion lui emmenait 540L dans le réservoir principal, et 375L dans un réservoir additionnel, non homologué...

Donc je ne sais pas comment tu parviens à la conclusion que "tout le gazole" venait probablement du car, cela semble un peu n'importe quoi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire