Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le marché français des électriques sauvé par Renault, Tesla et BMW en mai

Dans Economie / Politique / Marché

Le marché français des électriques sauvé par Renault, Tesla et BMW en mai

Avec presque 2 000 immatriculations le mois dernier, les immatriculations de véhicules électriques en France continuent leur progression exclusivement grâce aux ventes de Renault, Tesla et BMW, mais la part de marché reste stable face aux moteurs thermiques et hybrides.

La star des électriques en France reste encore et toujours la Renault Zoé. Avec une autonomie considérablement augmentée dans sa dernière évolution ZE40, elle connaît depuis le début de l'année un regain d'intérêt important. 1 230 exemplaires ont ainsi trouvé preneur le mois dernier, soit une hausse de 30,2 % par rapport à mai 2016, ce qui lui permet de s'octroyer pas moins de 68,3 % du marché total ! Malgré ses tarifs élitistes, la marque américaine Tesla continue sa progression en immatriculant 104 véhicules en mai, à + 181,1 %, avec 63 Model S et 41 Model X. Vient ensuite BMW dont la i3 a évolué de la même façon que la Zoé en fin d'année dernière en recevant une nouvelle batterie à la plus grande capacité, ses ventes suivant une tendance similaire, à + 153,6 %. Un chiffre spectaculaire, mais sur un volume minuscule, avec 71 immatriculations. Enfin, notons l'arrivée sur le marché de Hyundai avec sa Ioniq électrique dont 45 modèles ont été écoulés, et de Bee Bee, marque française qui a immatriculé 2 XS.

 

Derrière ces bons élèves se cachent cependant de nombreux cancres. Ainsi la Nissan Leaf, deuxième du marché s'écroule de 39,2 %, à 251 exemplaires, Peugeot et sa iOn de -12,3 % à 57 unités, Citroën et ses C-Zéro et e-Mehari à – 56,2 % avec 53 unités, Volkswagen avec ses e-Golf et e-Up! à – 7,7 % et 48 unités, Kia et son Soul EV à – 51,3 % et 39 unités et enfin Mitsubishi et sa i-Miev à – 33,3 % et 6 unités. Quant à Bolloré, Mercedes et Smart, c'est un zéro pointé le mois dernier.

 

En combinant les hausses et les baisses, les immatriculations françaises des véhicules électriques augmentent de 4,2 % à 1 906 unités en mai, mais sur un marché total à + 8,9 % sur la même période, le pourcentage de pénétration stagne à 1,00 % contre 1,04 % l'année dernière.

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La Zoé cartonne par rapport aux autres :bien:

Bonne nouvelle !

Par

pas de raison que le marché explose...

la vrai concurrence n'est pas encore là..

y a que la zozo...

et 7O% la prenne en loa...pas fous les clients...

Par

Que devient l'essai de la GOLF électrique? Les 10 tours de périf sont faits, non?

Par

c'est surtout grâce au généreux bonus, pour les non Tesla.

ce qui en dit long sur les difficultés des voitures électriques: prix, autonomie, recharge...

Par

Franchement pas beaucoup ose sauter le pas!

Par

Toujours pas de pick-up électrique, c'est pour ça...

Allez pour le plaisir en voici un de 1994...

http://club.caradisiac.com/whealer/ca-vans-75193/photo/chevrolet-electricar-1994-6201117.html

Par

En réponse à franck8316

Franchement pas beaucoup ose sauter le pas!

Peut-être rapport au niveau de gamme (Zoé = Clio globalement).

Qu'ils nous sortent une Mégane, un Captur et un Kadjar électriques. Là tu vas voir si va pas décoller.

Par

En réponse à franck8316

Franchement pas beaucoup ose sauter le pas!

Non et c normal, il faut une maison ou parking équipé pour se lancer dans le VE aujourd'hui. Même si l'autonomie a augmenté le VE n'est pas assez polyvalent sauf Tesla par manque de recharge ultra rapide sur les grands axes, voir à coté de chez soi si tu n'as pas de parking équipé, et le prix reste encore trop cher même si ça a beaucoup baissé. Faut rester objectif...

Tant que les constructeurs escrocs feront semblant de faire de l’électrique ou de l'hybride plug-in pour fourguer leurs gazouts puants aux gogos ça ne changera pas beaucoup, malheureusement....

Mais ça devrait vite changer... parce que les outsiders poussent fort derrière et les constructeurs risquent de prendre leurs places s'ils ne se bougent pas leurs gros culs, la législation sera moins permissive à partir de 2020 jusqu'à plus du tout, la technologie des batteries avance à grand pas, et les infrastructures se mettent en place doucement mais surement...

Une chose étonnante dans les ruptures technologiques historiques, ça commence toujours par du bashing de la nouveauté, puis vient la consolidation du marché par les anciens lobbys qui commencent à flipper, puis de la corruption généralisée à coup de $$$ pour essayer de se maintenir, puis tout s’effondre d'un coup devant l'irrémédiable avancée technologique qui n'a aucune pitié ni état d’âme... les anciens lobbys qui n'ont pas su voir le vent tourner sont remplacés par des nouveaux lobbys qui seront remplacés eux même un jour, etc...

Par

L'électrique c'est encore compliqué au quotidien... Et les prix restent trop élevés. Sinon à conduire c'est génial, mon beau-père a une i3, les accélérations sont aussi intenses qu'instantanées (0à100 en environ 7s). J'ai fait des dizaines de km en ville/route sans jamais appuyer sur le frein. Pas de vitesse à passer, le silence de fonctionnement, de la puissance disponible instantanément sans temps de latence. Il faudrait que les lieux publics et parkings d'entreprises s'équipent massivement de prise de recharge pour permettre une plus grande diffusion et à terme une baisse des prix. Mais c'est l'avenir.

Par

En réponse à mdb92

Non et c normal, il faut une maison ou parking équipé pour se lancer dans le VE aujourd'hui. Même si l'autonomie a augmenté le VE n'est pas assez polyvalent sauf Tesla par manque de recharge ultra rapide sur les grands axes, voir à coté de chez soi si tu n'as pas de parking équipé, et le prix reste encore trop cher même si ça a beaucoup baissé. Faut rester objectif...

Tant que les constructeurs escrocs feront semblant de faire de l’électrique ou de l'hybride plug-in pour fourguer leurs gazouts puants aux gogos ça ne changera pas beaucoup, malheureusement....

Mais ça devrait vite changer... parce que les outsiders poussent fort derrière et les constructeurs risquent de prendre leurs places s'ils ne se bougent pas leurs gros culs, la législation sera moins permissive à partir de 2020 jusqu'à plus du tout, la technologie des batteries avance à grand pas, et les infrastructures se mettent en place doucement mais surement...

Une chose étonnante dans les ruptures technologiques historiques, ça commence toujours par du bashing de la nouveauté, puis vient la consolidation du marché par les anciens lobbys qui commencent à flipper, puis de la corruption généralisée à coup de $$$ pour essayer de se maintenir, puis tout s’effondre d'un coup devant l'irrémédiable avancée technologique qui n'a aucune pitié ni état d’âme... les anciens lobbys qui n'ont pas su voir le vent tourner sont remplacés par des nouveaux lobbys qui seront remplacés eux même un jour, etc...

oui, enfin, les constructeurs ne font pas spécialement exprès d'être encore discrets sur les voitures électriques.

c'est simplement que le prix d'une voiture électrique, s'il est finalement faible hors batteries, atteint des sommets quand on rajoute les batteries.

et pour vendre correctement, faut une autonomie respectable, ce qui sous-entend des batteries onéreuses.

maintenant, si les constructeurs restent globalement réticents, ils ont également compris que certains - à l'instar de Tesla - étaient entrés dans la brèche et pouvaient prendre une bonne longueur d'avance, et ce, alors que plusieurs gouvernements font tout en parallèle pour inciter l'achat de VE et pénaliser les thermiques.

mais faut rester lucide, le premier frein à l'achat est le prix, qui découle de batteries trop chères dès lors qu'on veut une bonne autonomie. et une bonne autonomie d'autant plus nécessaire si on veut s'éviter la contrainte de la recharge lente sur de longs trajets.

on va voir ce qu'il en est des mécanismes de recharge par induction en roulant: si jamais ils arrivaient à faire en sorte qu'une voiture puisse rouler comme un train électrique, c'est à dire avec une alimentation en continue et une batterie de capacité petite ou moyenne (et donc peu onéreuse), et sans que ça ne coûte bonbon en alimentation, le boom de la voiture électrique serait assuré. car oui, le coût de la techno électrique (hors batterie) est plus léger que celui de la techno thermique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire