Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le gouvernement allemand parle d'un diesel moderne qui émet autant de CO2 qu'un essence

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Le gouvernement allemand parle d'un diesel moderne qui émet autant de CO2 qu'un essence

Le casse-tête des émissions polluantes des moteurs diesels et essence est déjà complexe, mais cette affirmation du ministère des Transports allemand risque de faire du bruit. Selon lui, les diesels modernes n'émettraient pas moins de dioxyde de carbone que les essence, alors que c'était là l'un des principaux avantages du diesel...

Le débat sur le moteur diesel est devenu compliqué. D'un côté, le gazole est un carburant qui offre des avantages (consommation moindre, émissions de CO2 inférieures au sans-plomb), mais une annonce du ministère allemand des Transports vient de semer le trouble dans les esprits outre-Rhin.

Le journal Funke annonce en effet que le gouvernement allemand a confirmé que l'écart d'émissions moyennes de CO2 entre diesel et essence ces dernières années était le même et... presque inexistant. En 2016, la moyenne de CO2 des véhicules neufs diesels vendus en Allemagne était de 128 g/km quand celle des véhicules essence était de 129 g/km.

Un seul gramme d'écart, vraiment ?

La réalité est plus complexe. Le ministère allemand a simplement calculé des moyennes, sans tenir compte des variables (puissance, poids...). A puissance, poids et caractéristiques égales, un véhicule diesel consommera donc toujours moins de carburant et émettra moins de dioxyde de carbone. Sauf que le marché automobile est évidemment plus complexe et que les moteurs diesels sont souvent plus puissants que les moteurs essence à gamme équivalente.

En Allemagne, toujours selon le ministère, le véhicule diesel moyen était 27 ch plus puissant et 400 kg (!) plus lourd que le véhicule neuf moyen à moteur essence vendu en 2016. Et c'est justement là que se fait ce rapprochement entre diesel et essence au chapitre des émissions moyennes de CO2 sur l'année. L'avantage du moteur diesel est perdu rapidement vu que les puissances sont supérieures, et, surtout, les masses largement plus importantes.

La mode SUV n'a évidemment pas arrangé les choses avec des autos de plus en plus lourdes, malgré les efforts des constructeurs. Ces derniers font des avancées dans les métaux à haute résistance et les structures plus légères, mais ces progrès sont totalement annihilés par les avalanches d'outils technologiques, parfois inutiles, que l'on trouve aujourd'hui dans nos autos. Et avec la voiture autonome et le tout connecté, cela ne devrait pas s'arranger.

Il n'y a qu'à voir les constatations faites aujourd'hui dans la presse : une sportive de moins de 1400/1500 kg est acceptable, un SUV de deux tonnes n'étonne plus vraiment. Le moteur diesel aura beau avoir un avantage sur le papier face à l'essence, le poids remettra tout ceci à zéro.

Cette annonce a encouragé les écologistes allemands à demander une suppression de l'avantage fiscal du gazole à la pompe. Tiens, cela nous rappelle quelque chose...

Mots clés :

Commentaires (127)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

MDR !!!

Ce que je dis depuis une éternité !

Le salut viendra uniquement par un retour à des véhicules réellement légers, avec une bonne pénétration dans l'air !

Le contraire de ces co..eries de SUV...:bah:

Par

cet article est quand très orienté.

Si tu prends une citadine 90cv diesel: pas de malus.

la même en 95cv essence: malus de 500€... Avec au bout, une conso supérieure de 2l/100, un carburant qui coute davantage +15cts , des entretiens périodiques plus rapprochés...le gars pas fou prend le diesel. la différence de prix d'achat sera amorti en 2ans.

Par

Et ça continu encore et encore... le lobby bagnole Allemand ne veut pas lâcher le morceau du gazout dégueu protectionniste...

Par

correction: "article quand même très orienté"

et pour conclure: la version essence aura moins de punch que la version gasoil

Par

En réponse à Volvo power

MDR !!!

Ce que je dis depuis une éternité !

Le salut viendra uniquement par un retour à des véhicules réellement légers, avec une bonne pénétration dans l'air !

Le contraire de ces co..eries de SUV...:bah:

Le salut viendra de l'Hydrogène pour les routières et l'électrique pour les citadines.

Nous savons tous que le pétrole (hydrocarbure) n'existe pas de manière infinie sur terre, cela va forcément s'arrêter un jour.

Sur le fond, il est juste de dire que la quantité de CO2 doit être assez proche, car on calcule le CO2 sur la base du carburant brulé en volume.

Si on utilisait la masse 1kg d'essence vs 1kg de Diesel, au lieu du volume, nous aurions un résultat très proche en terme de rejet de CO2.

Par

De toute façon le 100% thermique est déjà mort, à quoi ça sert de remuer le couteau dans la plaie, tous le monde sait que le diesel rejette plein de merde.. J'aimerais bien acheter une hybride qui me procure autant d'agrément de conduite et de confort que ma voiture actuelle, mais l'offre est beaucoup trop restreinte et les prix prohibitif à souhait. Les gouvernements veulent aller trop vite, y'a urgence certes, mais une industrie aussi lourde que l'industrie automobile ça met du temps à évoluer....

Par

Bah cet article illustre indirectement un phénomène pourtant pas compliqué à comprendre : les allemands achètent des petites essences (citadines/compactes) et des gros diesel (routières). Forcément sur les chiffres on s'y retrouve.

Maintenant si on remplaçait toutes les routières diesel, genre une 320d par une 320i, à votre avis il se passerait quoi ? Les conso exploseraient. Les moyennes de CO2 seraient en hausse. Et les particules fines, vu que les FAP essences arrivent tout juste...

Par

" 400 kg (!) plus lourd que le véhicule neuf moyen à moteur essence vendu en 2016 "

Des experts on vous dis.....

Ou l'art de faire dire un peu ce qu'on veut en tortillant les chiffres dans tous les sens...

Sinon, le gouvernement allemand, pas simplement envie d'aller taxer fort tous ces SUV qui de manière incontestable sont bien plus voraces et émissifs qu'une berline ou qu'un coupé au maître-couple mesuré ?

Par

En réponse à geodemonia

Le salut viendra de l'Hydrogène pour les routières et l'électrique pour les citadines.

Nous savons tous que le pétrole (hydrocarbure) n'existe pas de manière infinie sur terre, cela va forcément s'arrêter un jour.

Sur le fond, il est juste de dire que la quantité de CO2 doit être assez proche, car on calcule le CO2 sur la base du carburant brulé en volume.

Si on utilisait la masse 1kg d'essence vs 1kg de Diesel, au lieu du volume, nous aurions un résultat très proche en terme de rejet de CO2.

L'électricité, tant que l'on ne saura pas la produire autrement qu'avec du nucléaire, est une fumisterie d'écolo bobo... Et pour produire de l'hydrogène, la quantité d'énergie électrique a y engloutir renforce le problème...

Et on n'a même pas encore parlé des batteries là...

Par

La messe est dite pour la voiture classique Diesel et Essence

Le futur a court terme sera l'hybride et l'électrique pour la ville

A plus long terme l'hydrogène

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire