Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le motard sous haute protection : le gilet Knox Warrior.

Dans Moto / Equipement

Le motard sous haute protection : le gilet Knox Warrior.

Après deux années de développement, Knox arrive avec une version spécifique de son gilet Warrior.


Pouvant s'adapter aux protections cervicales de type Leatt Brace, le gilet anglais se veut donc plus protecteur que les pare-pierres habituels.


Protégeant le dos, le buste mais aussi les lombaires, le gilet Knox Warrior devrait mettre toutes les chances de votre côté si toutefois vous perdez l'équilibre.


Notons enfin que la protection britannique retient une technologie alvéolée en nid d'abeille, chargée d'absorber et de disperser les ondes de choc, ce qui lui permet une homologation européenne EN1621-2 mais uniquement de niveau 1.


Le motard sous haute protection : le gilet Knox Warrior.


Mais encore :


  • Tailles disponibles : du S au L.
  • Prix : 169 euros TTC public.
  • Disponibilité : maintenant… pourquoi attendre ?!?

Contact lecteurs et autres informations : RMF par téléphone au 03 25 43 37 37.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Mouais... enfin, le Leatt Brace porté comme ça, ie sous la dorsale, même si c'est la manière officiellement recommandée, c'est un risque accru de protéger les cervicales supérieures, au risque de péter les inférieures, à cause de la patte en carbone qui appuie sur elles... Pire, ce qui est reproché à cette manière de faire, c'est un risque accru de se fracturer les cervicales inférieures, dans des situations où les supérieures n'auraient pas été en danger sans le Leatt. Et ça, lors même que Leatt reconnaît officiellement que son collier est efficace, même porté par-dessus une dorsale (d'ailleurs, sur la route, pas trop le choix, a moins de porter une combarde, si on a une veste, faut bien faire passer le col sous le Leatt, et donc, le Leatt par-dessus la dorsale et le blouson). Le truc que j'ai d'ailleurs du mal à comprendre, dans le design du Leatt, c'est qu'il s'appuie sur les cervicales inférieures, déjà protégées par une (vraie) dorsale (pas une merde en mousse), alors qu'il serait moins dangereux qu'il s'appuie sur les omoplates (entre me péter une omoplate et une cervicale inférieure, c'est vite vu).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire