Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le patron de Mercedes peste contre la marche forcée vers l'électrique

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Plusieurs pays européens ont annoncé des mesures visant à bannir les diesels et, plus généralement, les véhicules thermiques au delà d'une certaine date. Mais pour certains grands patrons, cette marche forcée n'est pas bonne. Le numéro un du groupe Mercedes rejoint Carlos Tavares dans ses déclarations.

Le patron de Mercedes peste contre la marche forcée vers l'électrique

Depuis deux ans et la sortie de l'affaire dieselgate, les pouvoirs publics se sont emparés du cas de l'industrie automobile en imposant des règles plutôt strictes pour le futur. Certains pays ont même choisi de bannir le 100 % thermique dès 2025, ce qui paraît tout de même sacrément ambitieux, mais cela ne plaît en tout cas pas vraiment aux grands patrons qui dirigent des sociétés de plusieurs centaines de milliers de personnes, à l'inertie gigantesque.

Un constructeur ne manoeuvre en effet pas aussi vite qu'une F1, et le fait que les gouvernements souhaitent imposer leur loi est mauvais selon le patron de Mercedes, Dieter Zetsche : "nous voulons atteindre la vitesse maximale nous-mêmes, nous n'avons pas besoin de "quotas" pour cela". Une remarque certainement faite en réponse aux quotas prochainement imposés par le gouvernement chinois sur les véhicules thermiques.

Dieter Zetsche ne s'est également pas gêné de rappeler que sur les neuf premiers mois de l'année, Mercedes vendu plus de voitures à moteurs diesels que jamais, malgré la perspective de bannissement dans certaines grandes villes allemandes.  

 

Mots clés :

Commentaires (136)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est interressant de voir à quel point les constructeur européens ont peur

que les norme imposé par le premier marché automobile du monde (la Chine)

ne devienne celle de toutes la planète tres vite...

..

A terme l'idée des ces grands patron ce que nous devenions le derniers marchés ou ecouler les derniers moteurs thermiques...

..

Bref , maintenant le continent ou l'on vas vendre des engins techniquement à la rue ce sera l'Europe...

Puisque la Chine imposera petit à petit un grand bon en avant technologique à tout le monde.

Par

Comme si le PDG de Mercedes avait un poids quelconque face au gvt Chinois??? ah ah ah mais quelle blague.

Par

Bah il défend sa boutique le gars comme tavares

Je ne re-post pas mon scepticisme sur l'electrique, c'est toujours le même :bien:

Par

Un constructeur ne manoeuvre en effet pas aussi vite qu'une F1

ahahah et Elon Musk avec Tesla, il a mis 15 ans pour faire une bagnole ?

Ah la vache les vieux chnock se rebiffent.. on croirait entendre le PDG de BlackBerry.... en train de faire son casimir.... "maman, ils sont trop mechants avec moi"

Par

Laissez nous vendre nos diesels truqués encore 30 ans !

Ben non.

Par

En réponse à nous75

C'est interressant de voir à quel point les constructeur européens ont peur

que les norme imposé par le premier marché automobile du monde (la Chine)

ne devienne celle de toutes la planète tres vite...

..

A terme l'idée des ces grands patron ce que nous devenions le derniers marchés ou ecouler les derniers moteurs thermiques...

..

Bref , maintenant le continent ou l'on vas vendre des engins techniquement à la rue ce sera l'Europe...

Puisque la Chine imposera petit à petit un grand bon en avant technologique à tout le monde.

Enorme donc en fait c'est la chine qui a une vrai vision ecolo...

Et sinon l'allemagne continue de produire 50% de ses besoins avec des usines a charbon ? ahahahah

Pas de VE, pas d'hybride, pas de GPL, pas de voiture autonome.. et des moteurs Renault avec chassis Nissan de 2005... bon voilà.

Par

Et voila ou nous entraine le cartel industriel allemand depuis 20 ans..

on a plus d'industrie et on devient comme la grece un pays de pauvre qui fait du tourisme... en roulant en diesel premium.

Par

En réponse à nous75

C'est interressant de voir à quel point les constructeur européens ont peur

que les norme imposé par le premier marché automobile du monde (la Chine)

ne devienne celle de toutes la planète tres vite...

..

A terme l'idée des ces grands patron ce que nous devenions le derniers marchés ou ecouler les derniers moteurs thermiques...

..

Bref , maintenant le continent ou l'on vas vendre des engins techniquement à la rue ce sera l'Europe...

Puisque la Chine imposera petit à petit un grand bon en avant technologique à tout le monde.

Un moteur thermique techniquement à la traine? LOL les moteurs thermiques sont 100 fois plus technique qu'un pauvre moteur électrique xD

Par

On peut déplorer fortement le manque de vision... des constructeurs... et des politiques!

N'oublions pas que le diesel avant de devenir le mal absolu était plébiscité pour ses consommations plus faibles à coups d'avantage fiscaux...

Maintenant c'est tout à l'électrique! Yaka changer le moteur...

Et dans 10 ans? Métaux rares surexploités, batteries inrecyclables, réseau électrique saturé, centrales à charbon rouvertes...

C'est NOTRE consommation de la mobilité et de l'Automobile qu'il faut changer... pas simplement le mode de propulsion.

Par

Je n'aime pas sa moustache.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire