Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le petit lexique du Stunt.

Dans Moto / Loisirs

Le petit lexique du Stunt.

En parcourant le Net, je suis tombée sur un Blog de débutant Stunter Lillois, quand je vis qu'il utilisait le mot « Snoopie » au lieu de Stoppie, je me suis dit qu'il était temps de faire un petit rappel. Pour ceux qui souhaitent débuter dans le Stunt, il n'est pas toujours évident de comprendre les termes que les amateurs ou les pros utilisent.


Tout d'abord une petite définition du mot Stunt. De racine américaine qui veut dire « cascades », le Stunt est apparu dans les années 70 aux USA, puis a immigré dans nos contrées grâce à Grégory Ambos, pilier du magazine Moto & Motards. Bien qu'en France cette discipline ne soit reconnue qu'en qualité de Show, il existe des compétitions outre Atlantique.


Qui dit Stunt, dit moto. Cette dernière est préparée pour avoir un gros couple et une bonne maniabilité. Bien que tous les types de motos soient utilisables pour le Stunt (cross, roadster,...), les sportives montées en Street sont le plus appréciées.


Les modif' principales sont :


  • l'enlèvement des carénages pour gagner en facilité de déplacement.
  • Un guidon droit (montage en Street)
  • Changement de Pignons de boîte pour raccourcir la montée en régime et gagner du couple.
  • Des barres en acier (le plus courant est posé sur le botte-cul pour les Wheels) pour poser la moto dans certaines figures.
  • Parfois, la pédale de frein est posée sur le guidon pour faciliter les figures.

Les trois figures les plus courantes dans le Stunt sont :


  • Le Wheeling : basculer sa moto sur la roue arrière en donnant une impulsion avec l'embrayage tout en dosant la poignée de vitesse et le freinage pour lever l'avant de la moto.
  • Le Stoppie : basculer sa moto sur la roue avant. Pour cette figure, après avoir accéléré, il faut freiner très fort de l'avant, pour soulever l'arrière de la moto.
  • Le Burn : bloquer la roue avant tout en accélérant pour faire tourner juste la roue arrière et faire brûler la gomme du pneu pour dégager le plus de fumée possible.

Le petit lexique du Stunt.


Il en existe bien d'autre qui demande un peu plus d'expérience :


  • L'albatros : il faut effectuer un Stoppie et avoir les jambes de part et d'autre du réservoir.
  • Le Coaster : tout en étant en Wheeling, mais cette fois en restant débrayé. Il n'y a pas de dosage dans ce cas pour garder la position de la moto. Un très bon équilibre est requis.
  • La serpillière : Toujours en Wheeling, il ne faut tenir que le guidon et se laisser « traîner » (les pieds) sur le sol (cela peut être sur le côté ou derrière la moto).
  • Christ Air : il faut se mettre debout sur la selle de la moto et ne pas tenir le guidon.
  • One Hand : En Wheeling avec une seule main sur le guidon.
  • No Hand : Idem que ci-dessus mais sans tenir le guidon.
  • No Foot : Toujours en Wheeling, mais ayant les pieds dans le vide
  • Circle : En Wheeling, mais au lieu d'être en ligne droite, effectuer la figure en tournant en rond.

Il en existe bien d'autres encore...


Le petit lexique du Stunt.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire