Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Le printemps de la voiture populaire

Dans Economie / Politique / Budget

Le printemps de la voiture populaire

La Dacia Sandero est en tête des ventes dans l’hexagone au moment ou Fiat présente sa Tipo, une voiture compacte à peine plus chère. Et si la surenchère de prix, d’équipements, de taille de nos autos était révolue ? Et si les conducteurs comme les constructeurs revenaient à des voitures moins cossues et moins chères ? A des voitures populaires.

Parfois, deux infos se croisent, s’entrechoquent et se répondent. C’est ainsi qu’Alexandre Bataille nous a appris mercredi que la Dacia Sandero, à 11 000 euros en moyenne, est la voiture la plus vendue aux vrais gens au mois d’avril. Et de l’autre, Pierre Desjardins nous rapporte vendredi ses impressions de l’essai de la Fiat Tipo 5 portes et break : l’Italienne serait la vraie voiture essentielle, et elle coûte à peine plus que la Roumaine. Quoi ? Comment ? De quoi ? La marque low cost de Renault fait un carton et la nouvelle Turinoise et ses tarifs au ras de sa moquette made in Turquie s’apprête à en faire autant ? Alors on s’étonne et on se demande ce qui peut bien passer par la tête des acheteurs de voitures. Ainsi donc, ces présomptueux ne veulent plus dépenser 25 000 euros pour s’offrir une nouvelle auto. Car c’est bel et bien le prix moyen d’une voiture en France. Et c’est beaucoup. Surtout quand le salaire médian dans l’hexagone est de 1 600 euros par mois.

Halte à la premiumisation des esprits

On avait pourtant fini par s’y habituer à cette douloureuse, d’autant qu’on nous serine, et c’est vrai, que le tarif des autos n’augmente pas intrinsèquement, et que, si ce prix moyen a grimpé de plus de 5 000 euros en l’espace de 6 ans, c’est à cause de la sécurité ma bonne dame, de toute cette connectique et de ce confort mon bon monsieur. Comme si constructeurs et conducteurs étaient tous saisis d’une subite premiumisation des esprits. C’est tellement bien le haut de gamme. C’est parfait dans un monde parfait ou chacun peut se saigner et s’offrir de lourds SUV (25% des ventes totales) bouffeurs de pneus et pour lequels les ingénieurs ont dépensé des trésors d’ingéniosité et de budgets pour que les engins restent scotché par terre, ne soient pas trop lourd et ne consomment pas la production du Qatar pour effectuer le trajet estival Pontault-Combault – Palavas les Flots. Mais voilà, tout le monde ne peux pas se les payer. L’acheteur d’une voiture neuve a 52 ans et tous les autres s’offrent des autos d’occasion. Tout cela on le savait déjà. Mais on fait comme si l’on était pris de stupeur devant la Sandero soudainement best seller.

La naissance d’un nouveau segment

Sauf que l’on n’achète pas une Dacia (hormis le Duster) pour sa ligne. Mais pour son prix. Alors, lorsque Fiat ressuscite sa Tipo, la filiale low cost de Renault devrait s’en inquiéter, et les constructeurs généralistes avec elle. Car avec cette auto, la Fabbrica Italiana Automobili Torino invente un nouveau segment, un entre-deux, un OVNI, un ni-ni : ni low cost, ni généraliste. Les marketeurs obsédés par les étiquettes le baptiseront peut-être segment "populaire", alors que Fiat refait simplement une bonne soupe dans un vieux pot, celui qui lui a réussi jusque dans les années 90. Une soupe et une recette simple : dessiner une voitre plutôt jolie, lui apporter des éléments (châssis, moteurs) existants, mais pas au rabais, rester mesuré sur l'apport en équipements, mais faire en sorte qu'ils soient suffisants, bien touiller avant de passer au four et servir chaud et pas cher. Mais attention : pour que la recette garde sa saveur, la voiture doit être un peu plus chère qu'une low cost. La valorisation de soi-même passe aussi par la somme que l'on dépense, tous les psys vous le diront. Un autre constructeur avait tenté ce coup fumant il y a quelques années déjà. Un constructeur qui, sous couvert de voitures très lookées, fourguait des mécaniques coréennes déjà rentabilisées. Le constructeur s'appelait Chevrolet et s'est retiré d'Europe en 2015. General Motors, à qui appartient la marque, ne lui a pas laissé le temps de déployer sa bonne idée. Aujourd'hui, Fiat doit remercier GM pour son manque de jugeote.

Mots clés :

Dacia

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (69)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je suis sceptique quand au "elle coûte à peine plus que la Roumaine", va falloir faire de bonnes remises et améliorer le SAV de chez Fiat j'ai donné.

Par

"Quant"......

Par

"Halte à la premiumisation des esprits" marketung, voilà, Komme ça c' est dit, place à la DACIATITUDE ..!!

Par

Inconditionnel des "Italiennes", ah ce "blond florentin !", j'aime aussi les autos-motos-vélos et roule égoïstement en Panda (ma 7ème) en Coccinelle cabriolet et en C/car Fiat-Ducato. Bref, on ne peut plus rien pour moi... Aussi, cette "Tipo" me ravit; dommage mais c'est la Mondialisation qui veut ça, que cette belle auto populaire ne rejoint pas la "Panda" sur les chaînes de l'usine ultra-robotisées du Sud Italie.

Par

le segment que vous citez a été crée par le duo 301/C-Elysée monsieur Holtz et la vous avez un chassis up to date en prime :wink:

Sinon ouais, beaucoup s'en branlent un max du moussé, je ne suis jamais entrée dans ma voiture en appuyant mon pouce dans le tableau de bord et jamais de ma vie je n'ai tapé dans la console centrale pour savoir si cela sonne creux, les journalistes en sont a ces considérations qui n'ont rien à voir avec la réalité et franchement c'est assez lourd de lire certains essais quand on voit que le premier truc du mec c'est de tirer sur tous les boutons dans tous les sens pour savoir si ça tient, ben c'est clair qu'au bout du dixième journaliste la voiture du parc presse va avouer ses limites, et je me demande si ce journaliste quand il est devant sa cuisinière il en fait autant avec ses boutons de réglage de gaz ? passe t'il son temps avant de rentrer chez lui a tester dans tous les sens la poignée de sa porte ? :areuh:

Par

En réponse à zemik

le segment que vous citez a été crée par le duo 301/C-Elysée monsieur Holtz et la vous avez un chassis up to date en prime :wink:

Sinon ouais, beaucoup s'en branlent un max du moussé, je ne suis jamais entrée dans ma voiture en appuyant mon pouce dans le tableau de bord et jamais de ma vie je n'ai tapé dans la console centrale pour savoir si cela sonne creux, les journalistes en sont a ces considérations qui n'ont rien à voir avec la réalité et franchement c'est assez lourd de lire certains essais quand on voit que le premier truc du mec c'est de tirer sur tous les boutons dans tous les sens pour savoir si ça tient, ben c'est clair qu'au bout du dixième journaliste la voiture du parc presse va avouer ses limites, et je me demande si ce journaliste quand il est devant sa cuisinière il en fait autant avec ses boutons de réglage de gaz ? passe t'il son temps avant de rentrer chez lui a tester dans tous les sens la poignée de sa porte ? :areuh:

Bien dit! :ptdr:

Peut être aussi qu'on veut pas forcément mettre des milles et des cents dans des poubelles trop chères car bourrées d'électronique inutiles comme l'AFU, les sièges électriques, les palettes au volant, le frein à main qui met 3 sec à se serrer et qui permet même pas de faire le kéké devant les filles?

Peut être qu'on en à marre des pavés visuellement écœurant et qui pèsent si lourd qu'on à l'impression de faire de la pub pour Arcelor Mittal?

Peut être qu'on veux juste un moyen de se déplacer d'un point A à un point B sans s'ennuyer, tout simplement?

En tout cas cette Tipo vise juste et tape dans le mile, si la concurence continue de faire n'importe quoi, elle va couler ses entrées de gammes et n'as pas le lvl pour du premium.

Par

oui, la c-elysée est enfin disponible en France directement chez les concessionnaires Citroen => http://configurer.citroen.fr/C-Elys%C3%A9e/Berline

et elle aligne grosso modo un tarif comparable à la tipo. avec en outre le même chassis que la 208: c'est à dire l'un des meilleurs.

ne manque à l'appel qu'un éventuel écran multimédia.

en tous cas, à 13450€ en version 82cv essence, c'est une affaire intéressante.

et si le 82cv est moins puissant que le 95cv fiat, il consomme également un litre de moins au 100 et n'est pas affublé d'un malus.

le moteur diésel fait quant à lui monter le tarif à 17000€, mais c'est le bluhdi 100cv, référence en terme de consommation, fiable et nerveux de surcroît.

bref, la tipo 4 portes a trouvé à qui parler.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

" au moment ou Fiat présente sa Tipo, une voiture compacte à peine plus chère."

Oh Michel, faut pas attaquer direct au foie comme ça..... les Nous vont pas arriver à terminer la semaine sinon...

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

" je ne suis jamais entrée dans ma voiture en appuyant mon pouce dans le tableau de bord et jamais de ma vie je n'ai tapé dans la console centrale pour savoir si cela sonne creux "

Ben oui Mykeule....tu roules en Dacia quoi ! :bah:

Par

Et la première fiabilité du marché Europe Komme l' ..envoie Auto Plus de janvier, un KOmble ..!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire