Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Le Team SRC Kawasaki en pole des 12 Horas de Portimão

Dans Moto / Sport

Le Team SRC Kawasaki en pole des 12 Horas de Portimão

La Kawasaki du team SRC partira en pole position de la première édition des 12 Horas de Portimão.


Des six équipages au coude à coude c'est la ZX10R du team SRC Kawasaki qui a été la plus rapide… d'un souffle puisqu'elle coiffe sur le poteau la Yamaha officielle du YART pour 50 millièmes de seconde suivie du F.C.C TSR Honda puis du GMT94.


L'équipage champion du Monde en titre d'Endurance (SERT) ne se positionne qu'à la sixième place tandis que le Honda Endurance Racing a encore quelques difficultés sur le tracé portugais puisque la CBR n'arrive qu'à la quatorzième place…


En Superstock le Team 3Art Yam'Avenue reste l'équipage fort de ses qualifications. Les festivités commenceront aujourd'hui à 9h30 et seront retransmises en direct sur l'Equipe 21, Eurosport et sur le www.fimewc.com/live-timing


Le Team SRC Kawasaki en pole des 12 Horas de Portimão


Le Team SRC Kawasaki en pole des 12 Horas de Portimão


Anthony Delhalle (team SERT): “Beaucoup de travail sur l'Autódromo Internacional do Algarve depuis quatre jours. Il est indéniable que mon engagement en CEV FIM REPSOL cette année est un atout supplémentaire qui me facilite les choses en FIM EWC, notamment pour aborder la manche de Portimão. Travailler régulièrement sur une autre moto, chaussée de pneus différents, et enchaîner de courtes sessions sur des tracés inconnus est un entraînement non négligeable qui m'a permis de trouver rapidement un bon rythme au Portugal.


Les conditions de roulage sur ce circuit me font un peu penser au Qatar, à une différence près cependant, et pas des moindres. La piste est en effet très bosselée et rend le pilotage compliqué voire même presque dangereux à certains endroits. Les fortes rafales de vent qui s'invitent aussi parfois font monter encore d'un cran le niveau de complexité du pilotage. Cette manche sera sans aucun doute très éprouvante, mais passer la ligne d'arrivée en bonne place n'en sera que plus gratifiant”.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire