Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Le transport en autocar explose en France

Dans Economie / Politique / Social

Le transport en autocar explose en France

Le terrible accident de l'an dernier ayant fait plusieurs morts lors d'un accident impliquant un autocar avait relancé le débat sur l'ouverture de ce marché, mais sa croissance n'a pas pour autant été freinée, loin de là même. Sur le premier trimestre, il y eut nettement plus de voyageurs en autocar que sur l'ensemble de l'année 2015.

Depuis les modifications apportées par Emmanuel Macron sur le marché du transport et plus particulièrement celui du bus, la donne a véritablement été bouleversée. En effet, l'an dernier, 770 400 voyageurs ont pris l'autocar pour se déplacer, un moyen de transport en commun qui n'était alors pas autant plébiscité qu'aujourd'hui. Sur le seul premier trimestre, 1,1 million de voyageurs ont utilisé l'autocar, soit nettement plus que l'ensemble de l'année précédente, avec une distance moyenne de 346 km contre 376 km l'an dernier.

 

Il faut dire que le marché de l'autocar a été chamboulé avec la création de nombreuses lignes de bus entre les différentes métropoles régionales, et l'on compte aujourd'hui un peu plus de 190 lignes majeures. Autre point important ayant contribué à ces évolutions majeures : le prix du trajet. Il est en forte baisse depuis la libéralisation du marché et même si cela devrait évidemment se tasser, le profit est direct pour l'utilisateur qui peut effectuer de grandes distances pour une dizaine d'euros.

 

Le coût au kilomètre d'un trajet en autocar tourne aujourd'hui autour des 4,5 centimes tandis qu'il est de 6 centimes pour le covoiturage et de 10 centimes pour le train.

 

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Signalons tout de même que le transport en car est par nature plus polluant et plus dangereux que celui en train.. voir en avion. Il n est compétitif que parceque contrairement au rail ou a l avion le transport routier ne paye qu une partie de toutes ses infrastructures . La grosse majorité l étant par le contribuable. Rappelons aussi que l énorme coup de pouce envers les car de l état est aussi la pour mater par une concurrence ultra agressif les personnels du rail bien trop remuants et syndicalises

Par

" Le transport en autocar explose en France " Surtout pour les autocars au gaz ... OK je sors...

Par

En réponse à nous75

Signalons tout de même que le transport en car est par nature plus polluant et plus dangereux que celui en train.. voir en avion. Il n est compétitif que parceque contrairement au rail ou a l avion le transport routier ne paye qu une partie de toutes ses infrastructures . La grosse majorité l étant par le contribuable. Rappelons aussi que l énorme coup de pouce envers les car de l état est aussi la pour mater par une concurrence ultra agressif les personnels du rail bien trop remuants et syndicalises

Toujours amusants les Nous....

On fait le bilan des dizaines de milliards d'euros ayant année après année, décennie après décennie, été versés depuis le budget de l'état pour résorber le déficit structurel de la SNCF ?

Depuis sa création, elle n'a jamais présenté le moindre compté à l'équilibre.... alors causez d'aménagement du territoire si vous voulez, mais de grâce, surtout pas d'économie.

Juste pour rappel, l'argent qui aura été investi dans ce tonneau des Danaïdes depuis l'après-guerre, c'est autant d'argent qui ne l'a pas été dans les infrastructures routières à cette époque.

Par

ouais, ben si vous êtes pas ultra pressés ça vaut largement plus le cout que les tickets en or massif de la sncf en tgv (même pas en premiere:beuh:).

Par

Ce qui est embêtant avec l'arrivé des bus en masse sur la route, c'est qu'ils ne décongestionnent pas le trafic, bien au contraire, ils déportent les voyageurs des trains sur les routes, déjà bien encombrées par l'augmentation constante du transport de fret. (Et après on ira pleurer nos morts sur les routes, quel hypocrisie !!!!) :pfff:

A part ca, quid de l'état du réseau routier ? :confused:

(Je rappelle que le passage d'un bus ou d'un camion sur la chaussée est l'équivalent au passage d'une dizaine de voiture)

Bon, on va me répondre:

"Ok mais les Bus emprunteront les autoroutes qui sont plutôt bien entretenue en général" (Heureusement vue ce que les sociétés d'autoroutes prennent de vos poches.) :miam:

Le soucis, c'est que pour entretenir ces fameuses autoroutes, il faut passer sur deux fois une voie tout en payant le même prix...Et si cela se multiplie pour cause de dégradation plus rapide, je doute que ca fasse plaisir aux usagers. :bah:

Que du bonheur en somme, et une sacré bonne idée de Macron. :roll:

Pourvu qu'il ne soit jamais président celui la. :pfff:

Par

En réponse à roc et gravillon

Toujours amusants les Nous....

On fait le bilan des dizaines de milliards d'euros ayant année après année, décennie après décennie, été versés depuis le budget de l'état pour résorber le déficit structurel de la SNCF ?

Depuis sa création, elle n'a jamais présenté le moindre compté à l'équilibre.... alors causez d'aménagement du territoire si vous voulez, mais de grâce, surtout pas d'économie.

Juste pour rappel, l'argent qui aura été investi dans ce tonneau des Danaïdes depuis l'après-guerre, c'est autant d'argent qui ne l'a pas été dans les infrastructures routières à cette époque.

Exactement :bien:

L'Etat paie pour que la SNCF garde la tête au dessus de l'eau et n'avait donc quasi aucun intérêt, dans le fond, à l'ouverture à la concurrence, bien au contraire quand on voit qu'en temps de grève les gens se ruent vers ces moyens de transport en commun et que les actions de cheminot ont finalement l'effet pervers inverse; les gens ne vont pas continuer à se casser les pieds avec la SNCF quand il y a aussi bien pour moins cher à côté...

Par

En réponse à mekinsy

Ce qui est embêtant avec l'arrivé des bus en masse sur la route, c'est qu'ils ne décongestionnent pas le trafic, bien au contraire, ils déportent les voyageurs des trains sur les routes, déjà bien encombrées par l'augmentation constante du transport de fret. (Et après on ira pleurer nos morts sur les routes, quel hypocrisie !!!!) :pfff:

A part ca, quid de l'état du réseau routier ? :confused:

(Je rappelle que le passage d'un bus ou d'un camion sur la chaussée est l'équivalent au passage d'une dizaine de voiture)

Bon, on va me répondre:

"Ok mais les Bus emprunteront les autoroutes qui sont plutôt bien entretenue en général" (Heureusement vue ce que les sociétés d'autoroutes prennent de vos poches.) :miam:

Le soucis, c'est que pour entretenir ces fameuses autoroutes, il faut passer sur deux fois une voie tout en payant le même prix...Et si cela se multiplie pour cause de dégradation plus rapide, je doute que ca fasse plaisir aux usagers. :bah:

Que du bonheur en somme, et une sacré bonne idée de Macron. :roll:

Pourvu qu'il ne soit jamais président celui la. :pfff:

" l'arrivé des bus en masse sur la route"

masse j'aurai tendance à en douter, c'est loin de représenter une masse si importante que ça.

Le but c'est de rendre le trajet en transport en commun accessible, certes le train pollue moins etc, mais certains qui justement privilégiaient la voiture ou le covoit se retrouvent avec un transport encore moins cher, incitant donc forcément à privilégier ce type de transport.

Quand à l'état du réseau routier avec ou sans bus, son entretien est nécessaire de toute façon donc remarque sans intérêt.

Par

Donc pendant qu'on essaye de vider Paris de ses voitures, on encourage le reste du pays à polluer en car pendant que les lignes ferroviaires ferment les unes après les autres.

Par

En réponse à Mini_mel

" Le transport en autocar explose en France " Surtout pour les autocars au gaz ... OK je sors...

Je me suis fait la même réflexion, surtout que dans la première phrase qui suit, il y a le mot "accident". Il y a des mots comme "explose" que j'éviterais d'utiliser, à fortiori pour des véhicules susceptibles de rouler au GPL ou au GNV.

Par

En réponse à mekinsy

Ce qui est embêtant avec l'arrivé des bus en masse sur la route, c'est qu'ils ne décongestionnent pas le trafic, bien au contraire, ils déportent les voyageurs des trains sur les routes, déjà bien encombrées par l'augmentation constante du transport de fret. (Et après on ira pleurer nos morts sur les routes, quel hypocrisie !!!!) :pfff:

A part ca, quid de l'état du réseau routier ? :confused:

(Je rappelle que le passage d'un bus ou d'un camion sur la chaussée est l'équivalent au passage d'une dizaine de voiture)

Bon, on va me répondre:

"Ok mais les Bus emprunteront les autoroutes qui sont plutôt bien entretenue en général" (Heureusement vue ce que les sociétés d'autoroutes prennent de vos poches.) :miam:

Le soucis, c'est que pour entretenir ces fameuses autoroutes, il faut passer sur deux fois une voie tout en payant le même prix...Et si cela se multiplie pour cause de dégradation plus rapide, je doute que ca fasse plaisir aux usagers. :bah:

Que du bonheur en somme, et une sacré bonne idée de Macron. :roll:

Pourvu qu'il ne soit jamais président celui la. :pfff:

Sur l'aspect augmentation du trafic, dans le même temps, le covoiturage permet de le diminuer, en permettant à plusieurs automobilistes potentiels (qui pourraient également être des usagers du train certes) de ne voyager que dans un seul.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire