Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Le vendeur en concession, un métier en danger ?

Dans Economie / Politique / Social

Le vendeur en concession, un métier en danger ?

La vente de voiture est aujourd'hui un métier très spécifique qui requiert une formation particulière, de plus en plus tournée vers le numérique et les nouvelles technologies. Justement, le numérique pourrait tout à fait remplacer petit à petit le conseiller commercial dans le futur si l'on en croit une étude publiée par Ebay.

Durant des décennies, il n'y avait pas d'autres solutions que de se rendre en concession pour voir les automobiles, se faire un avis, et connaître tous les détails et les prix. Avec l'arrivée d'internet, tout cela a été chamboulé puisque les clients ont désormais accès à toutes les informations dont ils ont besoin : photos en tout genre, vidéo, avis sur les forums, essais de la presse, prix et fiches techniques. Autant dire que le travail du conseiller commercial en concession est sacrément mâché, et certains n'hésitent pas à dire qu'il pourrait même faire partie de l'histoire dans un futur qui n'est pas si lointain.


Ebay Advertising vient en effet de publier une étude dans laquelle on découvre que 87 % des acheteurs de véhicules citent internet comme un outil indispensable. Un fait qui n'est pas vraiment surprenant mais celui-ci l'est un peu plus : 63 % des sondés, qui ont utilisé Ebay Motors, affirment qu'ils pourraient passer uniquement par internet pour acheter leur véhicule, y compris valider l'achat.

 

Une donnée qui souligne le travail fait par certains constructeurs qui s'essaient à de nouveaux vecteurs de vente. Audi a par exemple tenté la concession numérique, avec des espaces virtuels dans un petit store appelé "Audi City". Un excellent moyen de s'installer dans les hyper centres des grandes villes sans avoir besoin d'une énorme surface induite par la présence des véhicules dans le showroom.

 

BMW avait suivi la même voie en donnant la possibilité aux clients, sur certains modèles, de les découvrir en réalité augmentée. L'acheteur peut alors découvrir son auto dans les moindres détails, tout connaître sur elle grâce à internet et même acheter l'auto par internet. Cette dernière étape est probablement la plus compliquée à franchir pour les constructeurs, même si certains comme Seat s'y sont essayés (d'une manière non conventionnelle, toutefois). Amazon a également tenté le coup et pourrait ouvrir la voie pour de grands noms de l'automobile qui feraient alors comme n'importe quel géant du high-tech : un portail de vente en ligne direct, un "store", comme l'appellent certains (Apple, notamment), qui supprimerait tout intermédiaire entre le constructeur et l'acheteur.

 

Le métier de vendeur en concession n'a toutefois et selon nous pas encore disparu, loin de là. C'est surtout son profil qui va certainement très fortement changer dans les années à venir avec un rôle différent : présenter les autos via l'outil numérique, faire découvrir les teintes et les textures, voilà ce vers quoi il risque de s'orienter. Il pourrait alors devenir une sorte d'organisateur de mariage : il ne vendra plus le produit directement, clé en main, mais jouera plutôt le rôle d'accompagnateur tout au long du processus... de mariage.

Mots clés :

Commentaires (127)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Évidemment notre métier disparaitra...Il faudra se recycler les amis, une grande partie des commerciaux finissent dans l'immobilier en général.

Jusqu'à ce que la mode du numérique touche aussi cette branche du moins. :bah:

Par

Ceserait pas plus mal quand on voit que un vendeur est le plus souvent un obstacle entre le client et la voiture, qu'il faut se tapper de la tchatche inutile et entendre des betises gigantesques pour montrer qu'on est serieux et qu'il consent a un essai, pour ensuite lutter contre lui pour negocier un prix en devant regarder a la loupe des devis fantasistes incluants toutes sortes de depnses bidon et arguer pour les faire enlever une a une...ouf, on fait tout pour que l'achat ce soit un calvaire reservé aux commerciaux et autres fana de la négo. qu'on enleve tout ces employés bas de gamme inutile, on reserve des essais sur internet, on affiche un prix déjà remisé sans négo, si on veux acheter on achete, et basta!

Par

personnellement, ce que j'attends surtout d'une concession automobile, c'est de pouvoir monter dans la voiture, et si possible de rouler avec, un moment, le temps de me faire une opinion en condition de roulage.

après, en dehors de la négociation tarifaire, ce n'est effectivement pas le vendeur qui parlera des points négatifs: là, mieux vaut se renseigner sur le net, les salons, sur les magazines, les émissions auto, les amis...

Par

Et que vont devenir les vendeurs de chemises à couleurs criardes et de costards de mauvaise qualité qui habillent "élégamment" les vendeurs?

Par

En réponse à parlons-en

Évidemment notre métier disparaitra...Il faudra se recycler les amis, une grande partie des commerciaux finissent dans l'immobilier en général.

Jusqu'à ce que la mode du numérique touche aussi cette branche du moins. :bah:

c'est déjà le cas.

en même temps, rares sont les agences immobilières dignes de ce nom. elles existent heureusement, mais sont souvent moins nombreuses que celles qui connaissent vraiment leur métier.

Par

....métier en danger ?

Mais comme tant et tant de jobs en ce monde finissant.....

Et le plus amusant est de voir qu'une bande d'aveugles conservateurs pense que l'allongement de temps de travail et de pousser les jans à bosser jusqu'à 70 berges ou plus puisse résoudre une problématique future que leur cerveau étriqué est bien incapable de modéliser....

Par

J'oubliais, entendre des betises gigantesques car dans la plupart des cas ils ne connaissent rien a l'automobile et debitent des argumentaires bidon qu'ils ont appris par coeur, et qui font exploser de rire quiconque s'y connait un minimum, et en plus il faut faire comme si de rien n'était si on veut pas se facher avec...

Par

Chez FCA, ces pas rentable les vendeurs. Les mecs reste des semaines à se tourner les pouce sans voir un client. Il faut automatiser ou conclure un accor avec Amazone.

Par

hum manipulation et désinformation de la part d'un géant du net qui veut s'accaparer ce genre de marché

et comme d'hab' vu les commentaires y a plus d'un con qui tombe dans le panneau

parce que faut pas oublier une chose avec un humain tu peux négocier les prix

tandis qu'avec une machine c'est imposé et donc non négociable

Par

En réponse à roc et gravillon

....métier en danger ?

Mais comme tant et tant de jobs en ce monde finissant.....

Et le plus amusant est de voir qu'une bande d'aveugles conservateurs pense que l'allongement de temps de travail et de pousser les jans à bosser jusqu'à 70 berges ou plus puisse résoudre une problématique future que leur cerveau étriqué est bien incapable de modéliser....

euh tu veux dire " les gens " ....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire