Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

2. Les astuces pour ne pas se faire avoir...

Sportive d'occasion : les points à vérifier, les astuces pour acheter

Lorsque l'on acquiert une sportive, on a légitimement envie de savoir si elle est sortie se dégourdir les jantes sur circuit, si son propriétaire la traite avec respect ou s'il la considère comme un "antistress sur roues". Autre point important, la fiabilité. Le modèle souffre-t-il de défauts particuliers ? Enfin, on aime à savoir les causes de la vente. Voici comment essayer de tirer les vers du nez au vendeur.

 

 

Comment savoir si la voiture a fait des sorties circuit ?

Il est clair que ce n'est pas inscrit sur sa calandre. Mais peut-être sur les pare-chocs ou la lunette arrière ! En effet, si vous constatez la présence d'autocollants figurant tel ou tel circuit sur la carrosserie, il y a fort à parier que le propriétaire s'y sera rendu. Avec sa voiture ou pas, reste que la question mérite d'être posée. C'est important, car les sessions "circuit" imposent beaucoup de contraintes sur la mécanique et les trains roulants, sans parler des effets dévastateurs de certaines sorties de route.

Si rien n'est présent sur la carrosserie, tentez une approche plus fine en engageant une conversation sur la "possibilité" ou non de faire du circuit. "Parce que vous-même vous prévoyez d'en faire" ou parce que "cette voiture-là serait parfaite sur le tracé de La Ferté Gaucher". Vous verrez rapidement si le sujet est commun à votre interlocuteur, ou si en toute bonne foi il n'y connaît rien (ou pas plus que vous) et n'y a jamais mis les pieds.

Terminons en disant que des sorties circuits ne doivent pas hypothéquer l'achat, mais que dans ce cas-là, il faut se montrer d'autant plus rigoureux avec l'entretien de la voiture, et l'état de ses pièces qui souffrent le plus (voir page précédente).

 

Comment connaître la façon dont l'auto a été conduite ?

Chassez le naturel, il revient au galop. Proposez au vendeur de commencer l'essai au volant, "parce qu'il connaît mieux sa voiture et ses possibilités que vous". Parlez-lui pendant qu'il conduit, et ses manières habituelles reviendront bien vite. Ainsi, vous verrez s'il respecte la montée en température du moteur, conduit en souplesse ou au contraire de façon agressive et brutale pour la mécanique.

Autre piste, les factures d'entretien. Elles peuvent révéler des remplacements de pièces à des intervalles très (trop) brefs. Par exemple, si vous constatez des remplacements de plaquettes tous les 20 000 km (alors qu'en moyenne, on est plutôt tous les 40 000 voire 60 000 km), c'est que clairement la conduite a été plus qu'enlevée.

Pareil pour les disques, ou les pneus. Des remplacements rapprochés sont le signe d'une conduite éprouvante pour l'ensemble de la voiture.

Si les factures d'entretien et de remplacements de pièces sont absentes, cela hypothèque l'achat, à moins de négocier le prix de façon à se couvrir de frais potentiels à venir.

 

Comment connaître les défauts récurrents de tel ou tel modèle ?

Les fiches fiabilité de Caradisiac peuvent être un point de départ, mais nous traitons essentiellement de modèles grand public. Ne vous inquiétez pas, nous avons également un forum tentaculaire : www.forum-auto.comoù l'on trouve réponse à presque 100 % des questions qui se posent en matière d'automobile. Des "topics" spécifiques existent pour presque toutes les sportives du marché, et nombre d'entre eux parlent de fiabilité. N'hésitez donc pas à y faire un tour.

Par ailleurs, en tapant sur un moteur de recherche bien connu une requête de type "forum marque modèle version", vous constaterez qu'il existe presque autant de forums que de modèles de voiture. Beaucoup sont fréquentés par des passionnés des modèles en question, et fourmillent d'informations concernant leurs qualités et défauts, fiabilité incluse.

Faire un détour sur ces sites avant d'aller essayer une voiture vous aiguillera donc sur les points encore plus spécifiques à contrôler, et accessoirement cela vous protégera du baratin (éventuel) du vendeur.

 

Demander le pourquoi de la vente

Enfin il ne faut pas hésiter à s'enquérir de la cause de la vente. La majorité du temps, la ou les causes seront limpides. Mais il peut arriver qu'une vente soit l'aboutissement d'un ras-le-bol par rapport à des soucis rencontrés, d'un manque de liquidités, ou d'un manque de confiance suite à un accident.

Les explications seront alors certainement un peu plus brouillonnes et ambiguës, et il ne faudra pas hésiter à creuser. Dans le premier cas, vous pouvez tenter de pister la présence de pièces neuves non assorties de factures de réparation (pas facile si l'on ne s'y connaît pas). Le second cas peut sous-entendre, même si ce n'est pas systématique, un entretien un peu relâché par manque de fonds. Le dernier cas peut se repérer par la présence de pièces neuves également, d'une peinture refaite (cherchez la présence de peinture sur les joints et autres pièces un peu cachées), de jantes et pneus neufs, etc.

 

Ces raisons peuvent (ou pas) vous faire fuir. Mais c'est surtout le manque de transparence du vendeur qui doit vous alerter. Si ces causes de vente sont réelles mais justifiées, expliquées, cohérentes, et que le prix de vente est adapté en conséquence, la transaction peut malgré tout avoir lieu. Dès que le vendeur semble peu clair ou évasif, c'est qu'il y a anguille sous roche.

 

 

BILAN

Il faut retenir qu'une sportive, plus que toute autre voiture, s'achète avec les yeux grands ouverts, plus encore qu'à l'habitude. Les pièces sont plus chères, l'entretien plus onéreux également. Elle se doit d'être irréprochable, d'autant plus qu'elle vous emmène, vous et vos passagers, dans des conditions plus musclées que d'autres. Du coup, la moindre faiblesse prend une importance supérieure. Autre enseignement, faire parler le vendeur. Et lui faire révéler quelle a été la vie de sa voiture. Avec un minimum de transparence, un entretien irréprochable et un prix bien placé, une sportive peut faire votre bonheur, même par les temps qui courent. Et il faut en plus se dépêcher, car la surtaxe à l'achat d'une occasion de plus de 10 CV fiscaux (entre 100 € et 1 000 €, moins 10 % par année de circulation), ce qui est souvent le cas pour les sportives, est sur les rails, et sera à verser dès le début de l'année 2018, si le projet de loi de finance est voté.

En savoir plus sur : Renault Megane 4 Rs

Commentaires (38)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est pas mal pour un début de vérification. Perso pour un avis complet sur une sportive d'occasion je me rend ici http://www.automobile-sportive.com/guide/occasion.php

Par

Ce qu'il ne faut pas oublier, C'est que 90% des sportives ne font jamais de circuit, sont en "première" main généralement acquise par des amoureux automobile ou en tout cas des personnes fieres de leur acquisition.

Les problèmes surviennent généralement plus tard (à partir du 2eme proprietaire)

Il faut donc prendre en compte le fait que les pièces de ces voitures sportives sont surdimensionnés par rapport à un usage courant. (Comprenez une vraie petite accélération qui monte bien haut dans les tours par plein d'essence...)

Ce sont par conséquent des pièces très résistantes. (C'est un peu logique non?)

Néanmoins, on n'est pas à l'abri de quelques sessions sur circuit, d'une voiture qui a subit un choc assez violent (marbre) et d'un entretien aléatoire. (pour ce genre de mécanique pointus, C'est une mort prématuré annoncée)

Le coût d'entretien est bien évidemment assez élevé, d'une part à cause d'une plus faible diffusion des pièces et d'autre part du à leur surdimensionnement.

Une sportive (même petite) coûte cher à entretenir, ce n'est un secret pour personne.

Et il ne faut surtout pas négligé cet entretien sous peine d'avoir des réparations lourdes à effectué.

Concernant l'entretien effectué uniquement par son propriétaire, je ne vois pas du tout ou est le problème?

Je n'ai jamais mis de la 15w40 comme huile moteur. (Les huiles compatibles sont inscrites sur le carnet d'entretien du vehicule)

Un propriétaire peut très bien entretenir son véhicule lui même. (En tout cas, ça ne me ferait pas fuir)

Même topo pour les plaquettes changées tous les 20 000km, certaines personnes n'ayant pas une conduite sportive, freine constamment pour un rien (Même très légèrement) et ça n'indique en rien une conduite violente.

Les pneus sont bien plus révélateur à ce niveau là:

Usure sur les flancs prononcés...C'est par exemple ce qui arrive sur mes pneus, du a des virages pris de manières trop appuyés.

Lorsqu'on achète ce type de voiture et que l'on n'y connaît rien, il faut privilégié à 100% une première main.

A partir d'une deuxième main, mieux vaut passer son chemin ou bien s'y connaître.

C'est mon conseil. :bah:

Par

Les rino pétaradantes à éviter de toute urgence...sinon abonnement chez le mécano et à la dépanneuse

Par

Megane RS..un modèle peu fiable. Et bradé en masse sur leboncoin

Par

Déjà ne pas acheter la caisse jaune en photo permettra peut-être de se prévaloir de pas mal de problèmes.

Cela devrait être marqué dans votre guide. :tourne:

Au chapitre des freins on aurait pu citer ceux de la 308 GTI, qui coutent bien plus une fortune que ceux de la Mégane RS...

Par

bah, pour l'achat d'une sportive d'occasion qui coûte malgré tout toujours un peu cher, mieux vaut accepter de claquer quelques centaines d'Euros pour demander l'aide d'un expert au moment de contrôler le véhicule, si on n'est pas mécano soi-même.

il serait en effet dommage de risquer sa vie à bord d'une caisse qu'on va forcément solliciter un peu... sans quoi, je ne vois pas l'intérêt de prendre une sportive...

Par

En réponse à cactus-fr

Déjà ne pas acheter la caisse jaune en photo permettra peut-être de se prévaloir de pas mal de problèmes.

Cela devrait être marqué dans votre guide. :tourne:

Au chapitre des freins on aurait pu citer ceux de la 308 GTI, qui coutent bien plus une fortune que ceux de la Mégane RS...

pas vraiment les plaquettes, mais plutôt les disques, oui: sur la 308 gti, mieux vaut vérifier leur état avant d'acheter, car je crois qu'il y en a pour 2000€ de frais de remplacement. ou bien, faut négocier une baisse de prix...

Par

mais le mieux, c'est probablement des caisses type 106 16s, saxo vts, swift sport, mazda mx5... ça ne coûte pas cher en entretien (et à l'achat, surtout d'occasion), et sur route sinueuse, c'est un vrai régal, sans être obligé d'aller très vite pour avoir des sensations (et tant mieux pour le permis).

Par

les sportives sont comme les femmes, elles coûtent cher. Si l'on a les moyens on a une voiture neuve ou une première main bien carrosser, au delà de la deuxième main ça couine de partout, on passe son chemin et on s'achète des magazines

Par

" Usure sur les flancs prononcés...C'est par exemple ce qui arrive sur mes pneus, du a des virages pris de manières trop appuyés. "

Ouh là !

Le truc que même Ragnotti n'arrive pas à faire...

Faut les gonfler tes gommards Monoski !

Où bien tu n'a pas trop idée de ce qu'on désigne comme le flanc d'un pneu....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire