Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

Dans Futurs modèles / Concept-cars

Les constructeurs du monde entier souhaitent s'implanter en Chine, premier marché automobile mondial, mais il est compliqué de prendre pied dans l'Empire du Milieu. Outre l'obligation d'être partenaire d'une marque locale, il faut de plus faire face à la pratique très courante qu'est la copie contre laquelle ils ne peuvent que très difficilement lutter.

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

Marcher dans les allées du Salon de Shangaï 2017 doit probablement donner l'impression d'être entré dans une dimension parallèle, avec des stands de marques inconnues en Europe mais présentant tout de même des modèles aux lignes familières. L'exemple le plus parlant est le LandWind X7 ressemblant à s'y méprendre au Range Rover Evoque.

LandWind X7

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

Range Rover Evoque

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises
Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises
Les concept-cars, victimes collatérales des copies chinoises

D'autres constructeurs locaux semblent avoir pioché l'inspiration un peu partout, comme Zotye qui présente parallèlement le T600 jumeau du Volkswagen Tiguan, le SR9 pouvant difficilement cacher un air de famille avec le Porsche Macan ou encore la E200 à ne pas confondre avec une Smart ForTwo. On pourra aussi citer le Lifan Xuanlang, qui a tout d'un Ford S-Max rebadgé, ou le concept de SUV électrique de Hanteng pouvant facilement passer pour un Jaguar I-Pace en terminant par l'A6 de JAC qui n'a même pas la décence de changer de nom par rapport à sa source d'inspiration de chez Audi.

Zotye T600
Zotye T600
Zotye SR9
Zotye SR9
Zotye E200
Zotye E200

Lifan Xuanlang
Lifan Xuanlang
Hanteng Electric Concept
Hanteng Electric Concept
JAC A6
JAC A6

 Ces copies plus ou moins grossières prêtent évidemment à sourire mais c'est pourtant un sujet grave pour les constructeurs. D'abord parce qu'ils peuvent dépenser jusqu'à plus d'un milliard d'euros pour développer un nouveau modèle depuis le premier coup de crayon jusqu'à l'arrivée dans la concession et qu'il n'existe pas de loi internationale sur les droits d'auteur. Il existe bien une protection des œuvres à l'échelle mondiale selon la Convention de Berne mais la copie, même la plus évidente, reste extrêmement difficile à prouver devant un tribunal.

Et c'est encore une autre paire de manches en Chine. Pour y être reconnu, peu importe qu'il le soit ailleurs, la propriété d'un design doit être enregistrée localement, ce qui veut que si un constructeur dépose le dessin de votre voiture avant vous, il lui appartient légalement. Un détail qu'ignorait visiblement Land Rover à la sortie de l'Evoque en 2011 et qui a aujourd'hui toutes les peines du monde à obtenir gain de cause dans sa plainte déposée en juin 2016 contre Jiangling Motor, actionnaire principal de LandWind, pour le X7 commercialisé en 2015. Et le deuxième volet de la plainte, portant sur la concurrence déloyale, devrait aussi difficilement aboutir, LandWind arguant que son X7 à 129 000 yuans (environ 16 500 €) ne lutte pas dans la même catégorie que l'Evoque démarrant à 448 000 yuans (environ 57 000 €).

Pour lutter contre ce fléau, Land Rover a donc décidé de prendre des chemins détournés en réduisant considérablement ces dernières années le nombre de ses concept-cars préfigurant ses modèles définitifs afin de ne pas donner un coup d'avance aux copieurs. Il faut ainsi remonter à 2014 pour retrouver l'un des derniers, le Discovery Vision, le Range Rover Velar n'a pas eu droit au sien, tout comme le remplaçant du Defender attendu en 2019.

Mots clés :

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Personne n'a dit que nous vivons dans un monde d'honnêteté.

Les Chinois sont entrés dans l'ère industrielle avec 50 ans de retard, en 1980 ils étaient encore quasiment au moyen-âge, seuls les dirigeants du parti communiste avaient une voiture, une télé, un téléphone...

Ils se rattrapent comme ils peuvent, même si ça se fait sur le dos des autres.

L'Europe aussi s'est développée en pillant l'Afrique, l'Asie et l'Amérique au fil des siècles... chacun son tour.

Par

Et grace à nos politicards ce n'est pas pret de changer.

exemple le plus marquant: Est-ce qu'une entreprise chinoise est obligée de s'allier à une marque locale pour vendre en France ?

Non.

Par

Ils ont toujours pas réussi à copier la Dacia Duster :love:

Par

Un Evoque au prix d'un Captur... Tu m'étonnes qu'il y ai une demande pour un tel produit. Même si c'est une contrefaçon. L'européen aime s'offrir des vêtements et autres produits de maroquinerie contrefaits, à bas prix... Si des copies de tires premium étaient disponibles légalement ici, nul doute qu'on en verrait sur les routes. Et probablement même, avec un logo de la marque copiée, collé dessus par son proprio. Un peu comme on t'équipe un modèle d'entrée de gamme Merco d'un kit AMG...

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Et grace à nos politicards ce n'est pas pret de changer.

exemple le plus marquant: Est-ce qu'une entreprise chinoise est obligée de s'allier à une marque locale pour vendre en France ?

Non.

Peux-tu me citer une marque automobile chinoise qui vend en France, parce que j'ai beau chercher je ne trouve pas :voyons:

Par

On note qu'en 2017 un journaliste ne sait toujours pas écrire "Shanghai" correctement.

Par

En réponse à LittlePaulie

Un Evoque au prix d'un Captur... Tu m'étonnes qu'il y ai une demande pour un tel produit. Même si c'est une contrefaçon. L'européen aime s'offrir des vêtements et autres produits de maroquinerie contrefaits, à bas prix... Si des copies de tires premium étaient disponibles légalement ici, nul doute qu'on en verrait sur les routes. Et probablement même, avec un logo de la marque copiée, collé dessus par son proprio. Un peu comme on t'équipe un modèle d'entrée de gamme Merco d'un kit AMG...

+1 tout dans l'apparence uniquement.

mais ça s'arrête là: car sur la route, en mode conduite, on s'aperçoit rapidement de la différence.

Par

En réponse à parzan

Peux-tu me citer une marque automobile chinoise qui vend en France, parce que j'ai beau chercher je ne trouve pas :voyons:

il y a bien le cas Volvo, mais il est vrai que c'est particulier...

Par

En réponse à -Nicolas-

Personne n'a dit que nous vivons dans un monde d'honnêteté.

Les Chinois sont entrés dans l'ère industrielle avec 50 ans de retard, en 1980 ils étaient encore quasiment au moyen-âge, seuls les dirigeants du parti communiste avaient une voiture, une télé, un téléphone...

Ils se rattrapent comme ils peuvent, même si ça se fait sur le dos des autres.

L'Europe aussi s'est développée en pillant l'Afrique, l'Asie et l'Amérique au fil des siècles... chacun son tour.

L'Europe s'est développée en pillant l'Afrique, ah bon ?

Que certains domaines se soient développés et un très petit nombre de personnes se soient enrichies sur le dos de l'Afrique, je suis d'accord.

Croire que les pays européens tiennent leur puissance agricole, culturelle, scientifique, militaire, sociale, dans l'enseignement, dans la recherche etc... uniquement de l'Afrique, c'est faux.

La France était déjà une monarchie très puissante avant que quelques uns aillent s'enrichir avec les colonies.

Par

En réponse à HiOfficer

On note qu'en 2017 un journaliste ne sait toujours pas écrire "Shanghai" correctement.

Shanghai ou Shanghaï les deux sont valables

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire