Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Les constructeurs cèdent leur part dans l'UTAC pour assurer "l'indépendance" du site

Les constructeurs cèdent leur part dans l'UTAC pour assurer "l'indépendance" du site

La situation avait amené quelques interrogations il y a déjà plusieurs mois : le site officiel français d'homologation des véhicules était la propriété... des constructeurs, actionnaires à 100 % par le biais du CCFA (comité des constructeurs français d'automobiles). Mais plus maintenant : le CCFA a cédé 70 % de ses parts pour "acter l'indépendance" du site.

La vente qui avait débuté dans le courant de l'année a finalement abouti. Nous apprenons en effet aujourd'hui que l'Utac, l'organisme officiel français de certification automobile, qui était jusqu'ici la propriété du CCFA, qui n'est autre que le comité des constructeurs français d'automobiles. Une situation qui devenait difficile à soutenir face à des accusations de plus en plus nombreuses ces derniers temps, et devant une Europe qui veut resserrer son étau sur les tests d'homologation.

Le CCFA, qui réuni notamment Renault et PSA, va ainsi se séparer de 70 % de ses parts, conservant donc les 30 % restants pour demeurer actionnaire minoritaire. L'acquéreur n'est autre que le FCDE (fonds de consolidation et de développement des entreprises), qui sera majoritaire dans le capital d'un Utac dispatché sur deux sites en France : Montlhéry (91) et Mortefontaine (60). 

Les activités de ces centres sont nombreuses et de plus en plus variées, si bien que la part des tests d'homologation devient aujourd'hui mineure (environ 10 % du chiffre d'affaires). La vente du centre par les constructeurs est, selon le CCFA, un excellent moyen "d'acter l'indépendance" des sites.

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

bon donc l' acquéreur est le fond de consolidation et de développement des entreprises....

ce qui change tout..

coluche ?

y font quoi concrètement ? Tous..

Par

Mais avec 30% de part ils gardent toujours un pouvoir décisionnel important. Et le FCDE, il y a qui derrière?

Par

Bah c'est un ptit coup de com qui fait pas de mal

Mais 30% ça reste très important, n'allez pas me faire croire que la situation est radicalement différente :bien:

C'est beau le libéralisme, mais quand on en arrive là ... bientot les entreprises privés seront actionnaires de l'état et décideront de ses mesures ... ah merde c'est déja le cas putain :blague:

Par

Crédibilité de l'UTAC ?

On a vu depuis des années l'UTAC faire des tests de compatibilité électromagnétique, tests nécessaires à n'importe quel bizouquet électronique pour vérifier que le bizouquet concerné ne risque pas de perturber la TV du voisin.

Mais quand le bizouquet en question est un boitier E85 Flexfuel, dont l'usage sur route est interdit ... ça devient vraiment cocasse car évidemment les fabricants de boitier Flexfuel mettent en avant dans leur publicité "boitier homologué par l'UTAC" en omettant soigneusement de dire que cette homologation ne concerne qu'une fonction annexe électromagnétique et aucun cas une homologation liée à la pollution de la combustion de l'E85.

L'UTAC c'est aussi l'UTAC OTC (Organisme Technique Central) qui régit le Contrôle Technique ... son intérêt bien compris, puisqu'il est lié aux constructeurs, c'est donc de mettre en place des règles du contrôle particulièrement sévères pour mettre le plus de voitures possibles à la casse et encourager ainsi les ventes ... des constructeurs.

A la fois juge et parti tout en étant sous monopole : c'est Byzance quoi.

Par

En réponse à ceyal

Crédibilité de l'UTAC ?

On a vu depuis des années l'UTAC faire des tests de compatibilité électromagnétique, tests nécessaires à n'importe quel bizouquet électronique pour vérifier que le bizouquet concerné ne risque pas de perturber la TV du voisin.

Mais quand le bizouquet en question est un boitier E85 Flexfuel, dont l'usage sur route est interdit ... ça devient vraiment cocasse car évidemment les fabricants de boitier Flexfuel mettent en avant dans leur publicité "boitier homologué par l'UTAC" en omettant soigneusement de dire que cette homologation ne concerne qu'une fonction annexe électromagnétique et aucun cas une homologation liée à la pollution de la combustion de l'E85.

L'UTAC c'est aussi l'UTAC OTC (Organisme Technique Central) qui régit le Contrôle Technique ... son intérêt bien compris, puisqu'il est lié aux constructeurs, c'est donc de mettre en place des règles du contrôle particulièrement sévères pour mettre le plus de voitures possibles à la casse et encourager ainsi les ventes ... des constructeurs.

A la fois juge et parti tout en étant sous monopole : c'est Byzance quoi.

Une large partie de ton poste est parfaitement exacte, toutefois, pour la seconde, celle qui concerne sa part de responsabilité dans les contrôles techniques, est ce acceptable de laisser perdurer la situation où l'on constate que notre dispositif est l'un des plus permissifs d'Europe ?

De par la périodicité des passages à ces fameux contrôles d'une part : c'est le plus souvent annuel ailleurs.

Et de par le laxisme de ces contrôles....un véhiculé Défapé, véritable centrale charbon sur roues, doit encore passer peinard ce contrôle si je ne m'abuse.....est ce normal ?

Si vous n'avez pas la réponse à cette question, prenez le temps de vous asseoir ce soir dans un café ayant vitrine sur une voie passante et comptez donc le nombre de bagnoles borgnes qui roulent.....

Conclusion : le CT ne sert pas vraiment que de prétexte à vendre des caisses neuves....d'ailleurs, pour une caisse neuve vendue, ce sont deux occases qui chaque année trouvent preneur.

Par

C'est clair que le contrôle technique français est une énorme farce. On passe à peu près tout ce qu'on veut.

J'ai eu l'occasion de le passer en Belgique, au Luxembourg et en Suisse (ce qui est assez rare je pense), donc je sais de quoi je parle.

Par

Le site ?

Quel site ?

L'UTAC existe bien avant le WWW.

L'UTAC n'est pas un site internet.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire