Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les courses de rue inquiètent en Haute Garonne

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Les courses de rue inquiètent en Haute Garonne

Le syndrome Fast and Furious ne se limite pas sous des latitudes chaudes de préférence de l’autre côté de l’Atlantique. On le retrouve aussi en France et même sous la pluie de la Haute Garonne. Sauf que là, c’est sur route ouverte que les défis routiers se relèvent. De quoi inquiéter mais les gendarmes toulousains sont sur le coup.

Chez Décathlon on dit que c’est à fond la forme mais sur la commune de Portet-sur-Garonne c’est plutôt à fond les gaz. L’endroit est touché par le phénomène des « runs » qui l’on francisera en courses de rue. Même sous la pluie, comme il a été remarqué dans la nuit de vendredi 3 à samedi 4 mars 2017 par les gendarmes de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Haute-Garonne qui ont assuré le comité d’accueil. Ils étaient accompagnés des militaires de la compagnie de Muret.

Une information relayée par actu.cotetoulouse.fr. Le radar a été sorti et plusieurs infractions ont été relevées, dont deux grands excès de vitesse. Deux conducteurs ont notamment été interceptés à 138 et 140 km/h, pour une vitesse maximale de 70 km/h sur la portion en question. Leurs permis ont été retirés et convocations en justice remises à la place. Huit autres excès de vitesse, dont un supérieur à 40 km/h, ont aussi été relevés.

D’autres infractions ont été dressées dont celles de défauts de contrôle technique, d’apposition de vitres teintées, et de non-mutation de carte grise, portant la moisson à une quarantaine de procédures. L’opération se renouvellera autant que de besoin.

Commentaires (45)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le chat, la souris...

Éternel problème: quand le risque n'est que pour les participants, faut-il laisser faire ou non?

.

Par

En réponse à GY201

Le chat, la souris...

Éternel problème: quand le risque n'est que pour les participants, faut-il laisser faire ou non?

.

Je comprends pas...

Comment tu peux dire que le risque n'est que pour les participants?

Il y a bien écrit que ce sont des routes ouvertes...

Et même la nuit, il y a des gens qui roulent, comme moi parfois...

Par

En réponse à GY201

Le chat, la souris...

Éternel problème: quand le risque n'est que pour les participants, faut-il laisser faire ou non?

.

La réponse est oui si l'on respecte le principe de la responsabilité de chacun pour des runs dans des zones commerciales vides - et quoi que l'on puisse penser de ce type de loisir. A Toulouse comme dans toute grande agglomération, le samedi soir, il me semble y avoir des problématiques bien plus chaudes que celle-ci... Quid par exemple de contrôle d'alcoolémie dans les avenues du centre ville?

Par

En réponse à Arnime

La réponse est oui si l'on respecte le principe de la responsabilité de chacun pour des runs dans des zones commerciales vides - et quoi que l'on puisse penser de ce type de loisir. A Toulouse comme dans toute grande agglomération, le samedi soir, il me semble y avoir des problématiques bien plus chaudes que celle-ci... Quid par exemple de contrôle d'alcoolémie dans les avenues du centre ville?

Debile! Meme en zone commerciale.....ca reste une route ouverte!

Par

"Chez Décathlon on dit que c’est à fond la forme mais sur la commune de Portet-sur-Garonne c’est plutôt à fond les gaz."

... ... :ml::ml::ml:

Par

Tolérance 0 pour tout ces fous furieux.

Par

Le but de ces "jeunes fous" n'est pas d'agir dans l'illégalité mais d'assouvir une passion certe limite mais niée par les pouvoirs publics et donc sans infrastructure pour l'encadrer.

Il y a bien des tronçons de routes ou zones inutilisées qui pourraient être sécurisées pour mettre à disposition.

Par

En réponse à TeamGreen74

Debile! Meme en zone commerciale.....ca reste une route ouverte!

Ou la vulgarité comme argument. En terme de dangerosité, il est préférable de laisser ces jeunes se défouler sur une zone commerciale déserte et que nos pandores contrôlent l'alcoolémie.

Par

En réponse à Allavandrell

Le but de ces "jeunes fous" n'est pas d'agir dans l'illégalité mais d'assouvir une passion certe limite mais niée par les pouvoirs publics et donc sans infrastructure pour l'encadrer.

Il y a bien des tronçons de routes ou zones inutilisées qui pourraient être sécurisées pour mettre à disposition.

Ca s appellerait pas des circuits ?

Ca coûte 100€ la journée, soit bien moins que la sono qu ils ont dans leurs caisses tunées :D

Par

En réponse à Arnime

Ou la vulgarité comme argument. En terme de dangerosité, il est préférable de laisser ces jeunes se défouler sur une zone commerciale déserte et que nos pandores contrôlent l'alcoolémie.

Je suis pas convaincu que dans ce genre de réunion pour idiots se croyant pilote la bière ne soit pas de la fête...

en tout état de cause que ce soit sur route ouverte ou "fermée" ça reste une route. S'ils veulent savoir qui à la plus grosse qu'ils aillent sur circuit.

Et surtout s'ils se plantent qu'ils ne cassent pas les pieds et se demmerdent seuls.

Mais là j'ai l'impression qu'on touchera les limite de leur "rebels attitude"

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire