Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les différents types de recharge électrique

Les différents types de recharge électrique

Problème épineux, stress pour certains, simple question d’organisation pour d’autres : la recharge d’une voiture électrique pose des questions logistiques avec lesquelles il faut compter en permanence, que l’on ait un usage routinier ou plus varié de sa voiture à batteries. Mais entre les différents types de recharge (à domicile ou sur borne publique, rapide ou lente), les standards de prises et les réseaux qui se développent à vitesse grand V (100 000 bornes publiques sont prévues d’ici fin 2020 !), difficile d’y voir clair sans un coup de projecteur pour clarifier les choses.

 Il existe plusieurs comportements types des utilisateurs au quotidien de voitures électriques. Le « biberonnage » est l’un d’entre eux. Derrière ce terme admis au Larousse se cache la recherche permanente d’un appoint en énergie à chaque occasion, c’est-à-dire à chaque fois que la voiture est garée quelque part, pour une recharge partielle successive. Un parking, une rue, une entreprise, une grande surface : il y a souvent moyen de trouver une borne permettant de se raccorder au réseau et de récupérer quelques kilomètres d’autonomie, peut-être ceux qui risquent de manquer le jour « J », celui où le conducteur connaîtra le stress que tout utilisateur de véhicule électrique veut à tout prix éviter, le moment où les dernières forces de la batterie sont épuisées. Précisément le moment où notre confrère Pierre Desjardins arrive au bout de ses fameux tests d’endurance électrique !  

D’autres connaissent leurs trajets et les capacités de leur voiture et, avec une routine bien rôdée, ils savent que leur batterie suffira largement à effectuer leur trajet quotidien. C’est vrai dans la grande majorité des cas : la moyenne des déplacements n’excédent pas une cinquantaine de kilomètres alors que les voitures électriques (V.E.) du marché offrent entre 150 et 300 km réels d’autonomie. Ils rechargeront probablement soit la nuit, chez eux (c’est ce que font la plupart des utilisateurs de véhicules électriques en France), soit la journée, au bureau, peut-être pas chaque jour, mais selon leurs besoins en autonomie. N’oublions pas que la charge de nuit est à la fois la plus pratique et celle qui monopolise le moins d’énergie. Résultat, les coûts sont également divisés grâce aux heures creuses.

Enfin, certains improvisent et n’hésitent pas à prendre la route pour de plus longs trajets. Ce sont eux qui généralement connaissent les plus grandes frayeurs de panne « sèche ».

Voici un exemple concret de temps de charge : une Volkswagen e-Golf et sa batterie de 35,8 kWh a besoin de 13,15 h pour atteindre 80 % de charge sur une simple prise domestique, alors qu’en moins de 6 heures de charge sur une wall box AC, 7,2 kW, elle atteindra sa capacité totale et dans une station de charge rapide CCS DC 40 kW, 80 % de la batterie sera chargée en juste 45 min.

Quant au prix, il est très variable selon les sources d’approvisionnement, le plein moyen serait à moins de 2 €/100 km, soit 70 % de moins qu’avec un moteur à explosion.

PETIT LEXIQUE "ELECTRIQUE"

A : intensité du courant électrique en ampères.

kVA : charge en kilovoltampères, mesure la puissance électrique d’une installation.

kW : puissance (1 kW = 1 000 watts).

kWh : capacité électrique, utilisée pour mesurer la taille d’une batterie.

V : tension en volts.      

RFID : Radio Frequency Identification, soit la technologie permettant un enregistrement ou paiement sans contact avec une carte équipée.

 

 

 1 - La charge à domicile

Les différents types de recharge électrique

Le domicile est le lieu principal de recharge pour l’immense majorité des propriétaires de voitures électriques. Les habitants de maisons individuelles sont les plus avantagés, car ce sont eux qui peuvent le plus facilement accéder à une simple prise ou faire monter une prise spécifique sous la forme de ce qu’on appelle une wall box (boîte murale, qui peut revêtir plusieurs formes).

Dans un immeuble, si des incitations et des aides sont disponibles, il n’est pas toujours possible de faire accepter par la copropriété l’installation d’une prise résultant du choix de cette énergie alternative pour un seul habitant, même si un « droit à la prise » est dans les textes.

 

Prise normale : l’universelle

Chaque voiture électrique est fournie avec un câble permettant la simple recharge sur une prise 220 V, généralement protégé par un boîtier électronique régulant la charge. A 8 à 10 ampères, la charge est lente mais en une nuit, nombre de modèles seront rechargés et prêts à repartir à pleine capacité au matin. Cela paraît simple, c’est en effet faisable mais au quotidien, mieux vaut a minima faire vérifier son installation par un électricien, car la recharge d’une voiture a des contraintes plus fortes pour le réseau qu’un usage ordinaire et cela pourrait amener à des surchauffes. De même que pour le four dans la cuisine, l’installation doit être idéalement plus solide. C’est pour cela qu’une prise spécifique renforcée ou, mieux, une wall box est très recommandée.

EN RESUME

Installation : pas d’équipement spécifique (contrôle par électricien conseillé)

Prix de l’installation : 0 €

Utilisation : ultra-facile

Prix du plein : entre 3 et 6 € pour gagner 200 km d’autonomie réelle (heures creuses/pleines et selon modèle de V.E.)

 

Wall box : l’optimisée

Les différents types de recharge électrique

Avec une prise spécifique pour la recharge d’un véhicule, ce que l’on appelle « wall box », la charge est un peu plus rapide (16 A) mais surtout, elle est plus sécurisée. L’installation se fait par un spécialiste agréé et peut coûter entre 500 et 1 200 € selon le site www.automobile-propre.com, spécialiste de l’électrique. Un crédit d’impôt de 30 % des dépenses peut aider à supporter le coût d’une telle installation à domicile.

EN RESUME

Installation : wall box à faire monter par un spécialiste

Prix de l’installation : 500 à 1 200 €

Utilisation : ultra-facile

Prix du plein : entre 3 et 6 € pour gagner 200 km d’autonomie réelle (heures creuses/pleines et selon modèle de V.E.)

 

2 - Les bornes publiques

Selon votre lieu d’habitation, vous trouverez des configurations très différentes. Il est très important de se renseigner avant l’achat d’un véhicule électrique sur les possibilités de charge autour de chez soi. D'autant que toutes les stations ne sont pas compatibles avec tous les types de prise.

Les différents types de recharge électrique

Différents types de prise de raccordement

Certains d’entre vous (c’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…) se souviennent peut-être de la guerre des standards qui a accompagné l’arrivée des magnétoscopes à la fin des années 70… Betamax, V2000 et VHS se sont disputés à coups de parts de marché avant qu’un seul ne survive à cette guerre commerciale. C’est le VHS qui a emporté la mise et a régné sur le marché des cassettes vidéo, avant de laisser la place au DVD, puis à la dématérialisation complète. Digression ? Certes. Mais le parallèle était tentant pour décrire les différents standards de prises de recharge publiques qui ne sont pas moins de 5, avec des contraintes techniques (puissance…) qui ne sont pas toujours les mêmes selon les cas…

Mais, bonne nouvelle, les choses évoluent et il semble que l’on se dirige vers une généralisation en Europe de la prise de Type 2 (3 à 43 kW de puissance), voire de type Combo. Les prises de Type 3 et CHAdeMO sont peu utilisées de nos jours. Heureusement, les bornes de recharge proposent généralement différentes connectiques (prises femelles ou câbles mâles) et les stations avec une prise compatible avec votre auto peuvent être facilement identifiées avec une appli adéquate (voir encadré).

Aujourd’hui, d’après les chiffres de la plateforme Gireve (Groupement pour l'itinérance des recharges électriques de véhicules, avec PSA et Renault), on compte près de 16 000 points de recharge en France, répartis dans 4 500 stations.

 

A. Les bornes de charge lente : patience impérative

De 3,7 à 7 kVA, les prises de charge dite « normale » ou lente sont capables de recharger une batterie de capacité moyenne en une nuit. Elles peuvent servir de place de stationnement dans les réseaux appropriés comme Autolib en Ile-de France (4 500 points de recharge). Une aubaine pour les conducteurs de véhicules électriques personnels qui peuvent à la fois se garer facilement et recharger leur auto, même si les tarifs ont augmenté récemment. Compter aujourd’hui à Paris 15 € d’abonnement (une fois) et 1 €/h la première heure, puis 3 €/h. Il s’agit d’une charge lente qui permet de gagner une quinzaine de kilomètres d’autonomie en une heure. Les prix sont sensiblement comparables avec les bornes parisiennes Belib, mais elles donnent, elles, le choix entre charge normale et rapide.

Notons que l’on parle de charge accélérée (22 kVA ou 32 A triphasé) pour les points de puissance intermédiaire, comme dans certaines stations-service ou certains parkings de supermarchés (Leclerc, Cora, Auchan…). Ils permettent une charge pouvant atteindre jusqu’à 80 % en une heure, tout en donnant la possibilité aux véhicules qui ne sont pas conçus pour de charger à vitesse lente compatible avec leur système de gestion de batteries.

Selon l’Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), les aménageurs de bornes publiques doivent dorénavant proposer aux usagers une prise de type 2 (appelée aussi « Mennekes », du nom de son constructeur) et une prise E (domestique classique) dans leurs points de charge. Idéalement, utiliser une appli qui centralise tous les points de recharge permet d’être le plus informé possible pour ce qui vous concerne (voir encadré).

Parking et petite charge

Dans la plupart des cas, l’accès aux bornes de recharge ne peut se faire de manière spontanée, il faut une carte d’abonnement, voire prendre contact sur place pour demander l’accès. Ainsi les réseaux du groupe Bolloré demandent un abonnement et une carte RFID pour les réseaux Autolib (Paris), Bluely (Lyon), Bluecub (Bordeaux).

Les différents types de recharge électrique

C’est aussi le cas de Belib (pto) à Paris, même si ici, on est juste facturé à la consommation. Citons aussi Vinci Park, Kiwhi Pass ou ElectriCité Seine Aval. Ou encore Indigo qui, avec leur partenariat avec Sodetrel (filiale d’ERDF), vont atteindre 600 stations de charge dans leurs parkings d’ici 2019, avec la possibilité d’acheter plus facilement le Pass Sodetrel en boutique Indigo.

Heureusement, il est prévu d’offrir une généralisation du paiement par carte bancaire d’ici 2019. Cela supprime les difficultés d’accès à certaines bornes à abonnement spécifique.

EN RESUME

Abonnement : souvent nécessaire, la plupart des bornes publiques demandant une carte d'accès (voir page 2)

Utilisation :  limitée car la charge est lente

Prix du plein : entre 0 et 6 € pour gagner 200 km d’autonomie réelle (selon modèle de V.E.)

 

B. Les bornes de charge rapide : au plus proche du plein d’essence

Depuis peu, la législation a évolué pour tenter de rationaliser le parc des stations rapides. Toujours selon l’Avere, elles doivent désormais proposer un câble pour alimenter une prise de type 2, un câble de charge rapide en courant continu de type CHAdeMO (standard japonais) et un câble de type Combo 2. Là, il est possible, le temps d’un déjeuner par exemple, de totalement recharger ses batteries pour repartir pour une longue distance. Idéalement, là encore, utilisez une appli qui centralise tous les points de recharge pour être le plus informé possible selon vos besoins. Attenion, là aussi, il faut la plupart du temps une carte d’abonnement (voir page 2).

 

Réseaux : déploiement à pleine puissance

Les fameux superchargeurs Tesla (jusqu’à 270 km d’autonomie récupérés en 30 min) maillent désormais la France, certains étant par exemple installés dans des hôtels de luxe. Si leur usage était gratuit pour les possesseurs des modèles actuels, très haut de gamme, attention, il n’en est plus de même aujourd’hui, avec 400 kWh/an inclus désormais, soit de quoi parcourir 1 600 km, selon Tesla. Rappelons qu’il ne s’agit pas de bornes publiques mais de bornes réservées aux propriétaires de voitures de la marque.

A Paris, les stations Belib (à ne pas confondre avec Velib !) proposent plusieurs points de charge normale et rapide. Sur autoroutes et voies rapides, le réseau Corri-Door de Sodetrel vise à terme une station de recharge tous les 80 km, avec 200 bornes de charge rapide pouvant effectuer un « plein » en 20 à 30 minutes déjà en place. Et en régions et dans les villes, de nombreuses solutions sont mises en place comme en Vendée (SyDEV) ou en Bretagne avec Brev’Car – il est impossible de toutes les lister ici. Les concessionnaires de certaines marques comme Renault jouent aussi le jeu, avec plus de 400 sites pour la marque au Losange, qui propose aussi sa carte Z.E. Pass, liée à l’application du même nom, qui permet de trouver les bornes dans la zone désirée, avec la possibilité de payer directement dans l’application.

EN RESUME

Abonnement : souvent nécessaire, la plupart des bornes publiques demandant une carte d'accès (voir page 2)

Utilisation : efficace car rapide, mais compliquée car pas encore de standard unique pour les prises

Prix du plein : entre 0 (Tesla) et env. 10 € pour gagner 200 km d’autonomie réelle (selon modèle de V.E.)

 

 LES BORNES DE CHARGE PUBLIQUES EN BREF (prix par plein, hors abonnement)

 1 - Sans abonnement

 a. Gratuites (Tesla, Ikea, supermarchés Auchan, E. Lerclerc, certaines communes…), en charge normale ou rapide selon les cas.

 b. Payantes (hôtels…) : environ 3 à 10 € le plein

 

2- Avec abonnement

a. Abonnement à un réseau (Corri-Door sur les aurtoroutes, Belib et Autolib à Paris, Autobleue à Nice…), environ 3 à 10 € le plein

 b. Abonnement multiréseau (PlugSurfing, Kiwhi Pass…), environ 3 à 10 € le plein

 

 

 

LES APPLIS ET SITES POUR TROUVER "SA" STATION

La plus connue et reconnue est l’application ChargeMap, forte de plus de 130 000 membres d’après ses créateurs, et avec les meilleures notations des utilisateurs. Toutes les indications d’usage, paiement, aspects pratiques régulièrement mises à jour s’y trouvent.

Notons aussi par exemple la carte mise à jour par Renault.fr (données Gireve), ou celle des stations d'autoroures du réseau Corri-door. Certains départements proposent aussi des sites indiquant tous leurs points de charge. Enfin, chacun des standards de prise propose sa carte actualisée en ligne, comme CHAdeMo, Combo CCS, Tesla Supercharger et les prises de Type 2, ou encore la Compagnie du Rhône qui équipe la Vallée du Rhône.

 

 

 Bilan : étudier l'infrastructure avant d'acheter !

Les différents types de recharge électrique

Rouler électrique est une décision qui doit être bien réfléchie, gardant en tête l’usage que l’on aura, l’infrastructure existante et les coûts en jeu. On ne peut pas faire avec une voiture électrique tout ce que l’on fait avec un modèle thermique ou hybride. Mais dans de nombreux cas, l’électrique est une solution de bon sens tout à fait appréciable au quotidien, une fois que l’on a cerné les possibilités de recharge pour s’épargner tout stress inutile.

Il faudra toutefois composer avec les multiples standards de prises de charge, la complexité des accès aux différents réseaux et leurs charges plus ou (beaucoup) moins rapides. Il faudra aussi se faire à l’usage des applications spécifiques qui aident et guident pour mieux vivre ses trajets électriques au quotidien.

Profitez-en aujourd’hui, l’électrique n’est qu’à un peu plus de 1% des ventes et les points de recharge ne sont pas saturés. Car qu’en sera-t-il si les véhicules électriques connaissent l’essor qu’on leur prédit ?

 

 

Portfolio (4 photos)

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est qui ce Nicolas Valeano, avec son bon p'tit look de barbu-suiveur ?

Rien que par la longueur de l'article, on peut se dire que recharger son véhicule électrique, ça doit pas vraiment être comme dans la pub' pour la ZoZo avec le gamin qui braille "c'est simple ".

Quand on m'a appris à conduire, j'ai pas souvenir d'avoir été dans une station-service pour apprendre à me servir d'un pistolet, juste à éviter de verser de l'essence quand on roule en diesel et lycée de Versailles.

Là, va falloir un complément de formation.....

Avec pour les plus délicats.... comment rester digne après 8 heures de charges sur la voie publique et qu'il va falloir enrouler le câble dans le coffre, possiblement honoré par Médor, Ratatouille ou le glaviot d'un gusse qu'aime pas les techniques dites d'avenir....

Par

kWh : capacité électrique, utilisée pour mesurer la taille d’une batterie

:peur:

Vous savez qu'en électricité, le terme "capacité électrique" existe déjà, mais s'exprime en Farad (F), et désigne le nombre de charge à un potentiel donné. C'est l’unité de mesure des condensateurs, et certainement pas des batteries :violon:

Le KWh, c'est juste la quantité d'énergie que contient une batterie. Ca se traduit par la puissance que consommerait une batterie si elle fonctionnait pendant 1h.

Ex: une batterie de 40KWh consommerait 40KW en 1h. De là vous pouvez déduire votre consommation journalière, mensuelle, annuelle ou que sais-je.

Merci de ne pas diffuser de fausses infos sur vos sites, il y en a déjà suffisamment dans les forums.

Par

En réponse à parzan

kWh : capacité électrique, utilisée pour mesurer la taille d’une batterie

:peur:

Vous savez qu'en électricité, le terme "capacité électrique" existe déjà, mais s'exprime en Farad (F), et désigne le nombre de charge à un potentiel donné. C'est l’unité de mesure des condensateurs, et certainement pas des batteries :violon:

Le KWh, c'est juste la quantité d'énergie que contient une batterie. Ca se traduit par la puissance que consommerait une batterie si elle fonctionnait pendant 1h.

Ex: une batterie de 40KWh consommerait 40KW en 1h. De là vous pouvez déduire votre consommation journalière, mensuelle, annuelle ou que sais-je.

Merci de ne pas diffuser de fausses infos sur vos sites, il y en a déjà suffisamment dans les forums.

Au passage, KVA et KW c'est synonyme, ce sont toutes les deux des unités de puissances.

La puissance étant le produit de la tension (V) par le courant (A) et donne une puissance en watts ou volt.ampere

Par

En réponse à roc et gravillon

C'est qui ce Nicolas Valeano, avec son bon p'tit look de barbu-suiveur ?

Rien que par la longueur de l'article, on peut se dire que recharger son véhicule électrique, ça doit pas vraiment être comme dans la pub' pour la ZoZo avec le gamin qui braille "c'est simple ".

Quand on m'a appris à conduire, j'ai pas souvenir d'avoir été dans une station-service pour apprendre à me servir d'un pistolet, juste à éviter de verser de l'essence quand on roule en diesel et lycée de Versailles.

Là, va falloir un complément de formation.....

Avec pour les plus délicats.... comment rester digne après 8 heures de charges sur la voie publique et qu'il va falloir enrouler le câble dans le coffre, possiblement honoré par Médor, Ratatouille ou le glaviot d'un gusse qu'aime pas les techniques dites d'avenir....

en l'état, à défaut de vrai normalisation, recharger sa caisse sur une borne publique peut ne pas être simple.

mais si ça se normalise - et ça va se normaliser -, ça ne sera pas plus compliqué que de faire son plein de carburant.

et en ce qui concerne son chez soi, tu branches sur l'une de tes prises de courant. bref, où est la difficulté?

Par

Un article qui va inciter les gens à acheter électrique.En voici un autre pour compléter:

http://www.automobile-propre.com/dossiers/recharge/recharge-voitures-electriques/

A noter qu'à la date de l'article,la Zoé n'était munie que d'une prise domestique.

Par

Le KWh exprime une consommation d'énergie électrique (voir vos factures d'électricité).

L'Ampère-heure (Ah) est une unité de charge électrique. C'est utilisé en temps normal pour indiquer la capacité d'une batterie. C'est la quantité d'électricité traversant une section d'un conducteur parcouru par un courant d'intensité de 1 ampère pendant 1 heure. On devrait plutôt utiliser le Coulomb d'après le Système International.

Exemple : Une batterie de capacité 50 Ah peut délivrer 50 ampères pendant une heure ou 25 ampères pendant deux heures, etc.

KVA : Kilo-Volt-Ampère : puissance apparente (S) - Transformateurs

KW : Kilo-Watt : puissance active (P) - Radiateurs, puissance consommée

KVar : Kilo-Volt-Ampères-Réactifs : puissance réactive (Q) - Condensateurs

Triangle des puissances : S² = Q² + P²

Par

En réponse à roc et gravillon

C'est qui ce Nicolas Valeano, avec son bon p'tit look de barbu-suiveur ?

Rien que par la longueur de l'article, on peut se dire que recharger son véhicule électrique, ça doit pas vraiment être comme dans la pub' pour la ZoZo avec le gamin qui braille "c'est simple ".

Quand on m'a appris à conduire, j'ai pas souvenir d'avoir été dans une station-service pour apprendre à me servir d'un pistolet, juste à éviter de verser de l'essence quand on roule en diesel et lycée de Versailles.

Là, va falloir un complément de formation.....

Avec pour les plus délicats.... comment rester digne après 8 heures de charges sur la voie publique et qu'il va falloir enrouler le câble dans le coffre, possiblement honoré par Médor, Ratatouille ou le glaviot d'un gusse qu'aime pas les techniques dites d'avenir....

Lycée de Versailles :roll:

ouais entre Hoche, La Bruyere, Marie Curie et Jules Ferry c'est pas vraiment la même direction :bah:

tu sais mon gars de "ton temps" il n'y avait que super et diesel :oui: depuis cela a quand même changé :wink:

il t'a pas fait passer le 'pont à l'anglaise" du coté du Harras de Jardy ton moniteur ? :tourne:

Par

.....de mon temps qui est tout de même un peu plus récent que le tiens Mykeule, y'avait aussi l'essence "ordinaire"....celle qu'on mettait dans les Cox' et d'autres VW plus récentes. Y'avait un peu plus de stations GPL aussi....

http://i1.wp.com/unoeilsurlapub.com/wp-content/uploads/2013/12/coccinelle-volkswagen-PAris-Match-1974.jpg

Par

Pas mal de contradictions dans l’article malheureusement...

Vous prenez d’abord l’exemple d’une eGolf, qui en charge classique met plus de 13h à atteindre 80%...

Vous indiquez ensuite pourtant à plusieurs reprises « qu’une nuit » sur prise ou borne lente suffirait à obtenir une recharge complète.

Donc soit il y a un problème quelque part, soit chez caradisiac on dort comme des marmottes et les « nuits » font 15h...

Par

Cet article semble être un aimable pompage de celui-ci, pas bien vieux comme tu peux le voir.

http://www.automobile-propre.com/dossiers/recharge/bornes-charge-rapide/

Admire Cactus la taille des chargeurs qui chargent à peu près rapide....

Nos amis voltés vont avoir l'impression de faire le plein d'un 38 tonnes......

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire