Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les étudiants de l'ESTACA à 247 km/h sur le lac salé de Bonneville

Les étudiants de l'ESTACA à 247 km/h sur le lac salé de Bonneville

L'ESTACA, l'école qui forme les ingénieurs à la mobilité (automobile, ferroviaire, aéronautique), a envoyé quelques uns de ses étudiants sur le lac salé de Bonneville, aux Etats-Unis, pour effectuer des tests de vitesse avec un essai enregistré à 247 km/h, malgré quelques soucis techniques sur les moteurs.

L'ESTACA est une école française reconnue depuis des années qui forme des ingénieurs dans le domaine de la mobilité. L'automobile est donc une section à part entière de cette formation qui comprend également le ferroviaire ou encore l'aéronautique. Et ce sont toutes ces filières qui se sont réunies récemment sur le lac salé de Bonneville aux Etats-Unis pour la fameuse Speed week, la "semaine de la vitesse", où sont organisés des concours de vitesse sur cette immense étendue déserte.

Le but était de battre le record de 345 km/h dans la catégorie Electric 2, des engins de 500 à 1000 kg sans pilote. L'équipe de l'ESTACA était la seule composée uniquement d'étudiants dans ce concours, mais certains soucis techniques ont empêché les jeunes de l'école d'ingénieurs de réaliser leur objectif, puisque la vitesse max a été enregistrée à 247 km/h.

L'engin utilisé pèse 850 kg et mesure 7 mètres de long. Les deux moteurs électriques fournissent 250 ch. L'école nous annonce qu'il a fallu trois ans de financement en tout genre (industriels, participatif) pour arriver à mettre sur pied ce projet qui aura coûté tout de même 285 000 €.

 

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle frustration d'échouer si près du but ! :bah:

En tous cas ça a du être une expérience extraordinaire et il s'en souviendront toute leur vie. :bien:

Par

ce qui me pose problème: le record à propulsion humaine est a 130kmh sur le plat.

sur le vélo allongé et caréné (poids?) si je mets 70kg de batterie et moteur électrique je dois bien arrivé à plus de 130kmh, donc pour 850kg et 250ch... enfin bravo quand même ;=

Par

En réponse à damon13

ce qui me pose problème: le record à propulsion humaine est a 130kmh sur le plat.

sur le vélo allongé et caréné (poids?) si je mets 70kg de batterie et moteur électrique je dois bien arrivé à plus de 130kmh, donc pour 850kg et 250ch... enfin bravo quand même ;=

En fait, le record est de 144 km/h avec l'AeroVelo ETA.

Combien ça développe de chevaux le meilleur cycliste? Certainement une petite fraction des 250 cv de cet engin ...

Par

En réponse à Solar_Max

En fait, le record est de 144 km/h avec l'AeroVelo ETA.

Combien ça développe de chevaux le meilleur cycliste? Certainement une petite fraction des 250 cv de cet engin ...

Bon, après vérification, c'est de l'ordre du cheval, et sur une très courte durée, quelques dizaines de secondes au plus.

Par

En réponse à Solar_Max

Bon, après vérification, c'est de l'ordre du cheval, et sur une très courte durée, quelques dizaines de secondes au plus.

Au temps pour moi, c'est plutôt de l'ordre de 3 chevaux (2200 watts pour un champion de piste français)

Par

285k€ d'investi pour échouer de cette manière :blague: La prochaine fois, ils appelleront Vincent Perrot :buzz:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire