Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les Français achètent de plus en plus d'occasion

Dans Economie / Politique / Marché

Les Français achètent de plus en plus d'occasion

Le marché français a connu une hausse significative en 2016 mais les Français se détournent malgré tout de plus en plus du neuf pour acheter d'occasion. Les ventes ont atteint 5,64 millions d'unités l'an dernier et certaines marques ont le vent en poupe en seconde main.

Nous vous l'avons appris l'an dernier, les particuliers se détournent de plus en plus du marché du véhicule neuf, dont les acheteurs sont de plus en plus vieux. L'occasion est donc privilégié et certains segments, comme celui des voitures de six à dix ans, très populaire, et qui montre que le budget moyen des ménages pour l'automobile n'est pas forcément en hausse, notamment en seconde main (rappelons que le prix moyen de la voiture neuve en France, en 2016, était de 24 300 €).

 

Dans les chiffres, nous retrouvons trois catégories qui se dégagent légèrement en occasion : les véhicules deux à cinq ans (22,9 %), les véhicules de six à dix ans (majoritaires, à 23,8 %) et les autos de onze à quinze ans (22,1 %), en sachant que les autos vieilles de plus de seize ans représentent tout de même 16,6 %. Globalement, les ventes sont donc assez réparties entre chaque catégorie d'âge.

 

Sans surprise, la marque qui marche le mieux en 2016 (en termes de hausse des ventes) en occasion est Dacia, avec une forte progression de 18,5 %, à 77 100 exemplaires écoulés. Le constructeur roumain parvient d'ailleurs à conserver des valeurs résiduelles plutôt élevées par rapport au prix de vente, en occasion. Les marques françaises représentent quant à elles 54,5 % des ventes de voitures d'occasion en France.

 

Terminons par un mot sur le diesel : il reste très majoritaire en occasion avec 66,6 % des ventes, mais le carburant lourd est sur la pente descendante, en occasion, comme en neuf. Avec les nouvelles restrictions en place dans les grandes villes vis à vis des motorisations diesels, il y a fort à parier que sa part de marché en occasion devrait encore baisser fortement dans les années à venir.

Mots clés :

Commentaires (58)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle est l'augmentation du marché de l'occasion par rapport à 2015?

Par

En réponse à duriezro

Quelle est l'augmentation du marché de l'occasion par rapport à 2015?

J'ai trouvé l'information : le marché de l'occasion a crû de 1% en 2016 (contre 5% pour le neuf) : on ne peut pas dire que les automobilistes se soient détournés du neuf pour acheter de l'occasion.

Toujours selon l'étude du cabinet AAA pour le site Autoscout24 : "le rapport VO/VN s’établit à 2,79 pour l’ensemble de l’année 2016. Ce rapport était de 2,9 en 2015".

Par

Logique et révélateur de tarifs en neuf qui n'ont cessé d'augmenter depuis plus de dix ans.

Par

Très sincèrement j'ai eu du neuf...puis de l'ocaz.

La prochaine voiture, sauf incident en 2020, sera une occasion.

Quand je vois le prix du neuf, même avec remise, je me dit qu'il y a quelque chose qui tourne pas rond. Un crédit sur 7-8 ans pour une voiture ? Hors de question.

Claquer tout le pognon pour pas faire de crédit et ensuite ne plus pouvoir partir en vacances, plus avoir de possibilité si je veux autres chose ? Hors de question.

Donc ce sera occasion.

Reste plus qu'à regarder ce qui sort entre 2016 et 2018 puis de faire un choix.

Par

Penser que les transactions sur véhicules d'occase a porté en 2016 pour près de 40% sur des caisses de plus de 11 ans n'est franchement rassurant.

Etonnez vous après avoir lu ça que le bilan de la sécurité routière ne soit pas plus encourageant.

Sans parler de l'émission des polluants....et plus globalement du pouvoir d'achat moyen.

Par

On comprend un peu mieux la mauvaise humeur récurrente du Squale sur ce site.

Avoir besoin d'envisager un crédit sur 7/8 ans pour se payer une caisse neuve comme il pouvait pourtant se le permettre auparavant....

Ça existe des crédits auto sur une telle durée ? :eek:

Par

C'est parce qu'ils s'enrichissent...

Par

Vu que pour 10.000 euros on a qu'une citadine, tu m'étonnes qu'un paquet de gens vont vers le marché de l'occasion...

Par

Le top, ça reste la voiture de papy qui a entre 15 et 25 ans, couchée toujours à l’abri, entretien en garage, conduite pépère et souvent moins de 150 000 km sur des modèles hyper-fiables des années 1980-1990. L'époque où les caisses n'étaient pas bourrées d'électronique et d'écrans tactiles, hors de prix en cas de pépin !

Il faut juste passer du temps sur le bon coin et aimer les modèles un peu kitch... BX, ZX, R21, R19, 309, Golf 2, Mercedes 190, Volvo 740....

Par

Quand on voit la vitesse à la quelle une voiture décote et le % d'augmentation que les marques Françaises et généraliste ont appliqué en 4ans, sauf modèle/motorisation spécifique, ça ne donne plus du tout envie d'acheter du neuf.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire