Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les pays du G7 accélèrent sur les véhicules autonomes

Dans Futurs modèles / Technologie

La technique pousse déjà à la roue qui est promise à se métamorphoser en centrifugeuse. Ceci par la magie du politique qui s’apprête à tout faire pour que la voiture autonome devienne au plus vite notre quotidien. Et pas qu’un peu : cette volonté affirmée nous vient du G7. Soit l’organisation qui réunit les sept pays les plus industrialisés qui se retrouvent en ce moment à Cagliari (Sardaigne).

Les pays du G7 accélèrent sur les véhicules autonomes

Les pays du G7 se sont ainsi engagés à identifier et supprimer les éventuels obstacles légaux freinant le développement de la conduite autonome ou connectée. Les ministres des Transports concernés parlent d’une opportunité extraordinaire à ne pas manquer. La sécurité routière, la mobilité respectueuse de l'environnement, de nouvelles solutions de transports pour toutes les générations et les conditions, l’engin autonome, décidément, est la panacée.

La déclaration est limpide : "nous réaffirmons notre engagement à chercher à identifier et supprimer les obstacles potentiels dans les régulations à l'introduction de technologies de conduite automatisée et connectée, au niveau international et national". Côté obstacle, ce sont les questions légales et éthiques qui floutent l’horizon avec, notamment, cette brûlante question de la responsabilité en cas d’accident.

Mais les ministres des Transports des États-Unis, de l'Allemagne, du Japon, de l'Italie, de la Grande Bretagne, du Canada et un représentant de la France en ont décidé. Le véhicule de demain sera connecté et autonome. "Parvenir à des standards partagés au niveau international est notre objectif", a affirmé le ministre italien, Graziano Delrio.

Mots clés :

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est une bonne chose. Dans tous les cas, cet aspect de l'automobile deviendra une partie du futur donc autant prendre les devants et adapter nos lois pour faciliter son développement.

Par

Mouais je vois pas toujours pas en quoi c'est une opportunité. Des millions d'emploi seront supprimés, la mobilité ne sera pas spécialement amélioré

Sur les freins légaux je ne sais sur quoi ils se tripotent, les seuls points importants c"'est les responsabilité en cas d'accrochage ou d'accident, si le véhicule autonome est responsable. Considère t-on par défaut qu'un véhicule autonome est non responsable si l'autre véhicule ne n'ai pas ?

Et là on va voir que tous le monde va se renvoyer la balle et ça va etre le bordel :biggrin:

Mais bon je ne serais pas concerné, il n'y aura pas plus de 0,1% de véhicule autonome sur les routes de mon vivant. Amusez vous bien avec vos vehicules autonomes:coolfuck:

Par

Les constructeurs ne sont déja pas capable de s'accorder sur la prise de recharge!!!!!!

Par

Quand je verrai Ghosn partir seul sans chauffeur de Billancourt et se rendre à l'usine de Douai, je considérerai que le véhicule autonome est mur et sur!

Par

En réponse à MotherKaiser

Mouais je vois pas toujours pas en quoi c'est une opportunité. Des millions d'emploi seront supprimés, la mobilité ne sera pas spécialement amélioré

Sur les freins légaux je ne sais sur quoi ils se tripotent, les seuls points importants c"'est les responsabilité en cas d'accrochage ou d'accident, si le véhicule autonome est responsable. Considère t-on par défaut qu'un véhicule autonome est non responsable si l'autre véhicule ne n'ai pas ?

Et là on va voir que tous le monde va se renvoyer la balle et ça va etre le bordel :biggrin:

Mais bon je ne serais pas concerné, il n'y aura pas plus de 0,1% de véhicule autonome sur les routes de mon vivant. Amusez vous bien avec vos vehicules autonomes:coolfuck:

Tu vas mourrir tôt alors :bah:

Par

Hier l'enquete JD Power montrait l'impact des pannes électroniques sur des véhicules neufs, donc les véhicules autonomes.... Et hors autoroutes sans circulation, on n'est déjà pas fichu de corriger des nids de poule, alors avant de mettre en place un balisage parfait !

Par

La conduite 100% autonome n'est pas prête de débarquée, les infrastructures actuelle ne sont pas adaptés sur le réseau secondaire.. Il faudra investir des centaine de milliards avant d'arriver à une voiture capable de rouler de Lille à Marseille sans utiliser l'autoroute et de manière complètement autonome..

Je suis informaticien et je sais qu'aucun système aussi bien développer et réfléchi que ce soit n'est fiable à 100%, il y a trop de paramètres à prendre en compte dans le cadre de la conduite, il ne s'agit pas seulement de suivre des lignes au sol, il faut pouvoir agir comme le ferai un humain en mieux et avec 0% de marges d'erreurs. Je ne suis pas prêt à laisser ma voiture me conduire en montagne prés d'un ravin de 300 mètres...

Par

En réponse à MotherKaiser

Mouais je vois pas toujours pas en quoi c'est une opportunité. Des millions d'emploi seront supprimés, la mobilité ne sera pas spécialement amélioré

Sur les freins légaux je ne sais sur quoi ils se tripotent, les seuls points importants c"'est les responsabilité en cas d'accrochage ou d'accident, si le véhicule autonome est responsable. Considère t-on par défaut qu'un véhicule autonome est non responsable si l'autre véhicule ne n'ai pas ?

Et là on va voir que tous le monde va se renvoyer la balle et ça va etre le bordel :biggrin:

Mais bon je ne serais pas concerné, il n'y aura pas plus de 0,1% de véhicule autonome sur les routes de mon vivant. Amusez vous bien avec vos vehicules autonomes:coolfuck:

heu.. à moins que t'aies 70 ou 80 balais, je pense au contraire que tu vas vite en voir un max des voitures autonomes, à commencer par les autoroutes et les périphériques urbains: là, ça se joue dans les 5 ans à venir.

et dans les 5-15 ans à venir, c'est clairement la voiture qui pourra rouler toute seule n'importe où qui sera proposée.

les constructeurs avancent en effet à une vitesse fulgurante, aucun d'entre eux ne souhaitant être en retard sur la concurrence sur une fonctionnalité attendue par tous ceux dont le plaisir de conduite est aux abonnés absents, ponctuellement ou continuellement. sans parler de ceux qui n'ont pas ou plus de permis.

pour ce qui est de savoir qui sera responsable en cas d'accident, ça ne sera en tous cas aucunement le passager d'une voiture autonome, il n'y a même pas à trancher là-dessus. sous réserve bien évidemment qu'il n'y ait pas eu de modification des mécanismes de pilotage par le propriétaire du véhicule.

Par

En réponse à Arnime

Hier l'enquete JD Power montrait l'impact des pannes électroniques sur des véhicules neufs, donc les véhicules autonomes.... Et hors autoroutes sans circulation, on n'est déjà pas fichu de corriger des nids de poule, alors avant de mettre en place un balisage parfait !

pourquoi? t'as besoin, toi, d'un balisage parfait pour rouler?

non? ben ça sera la même chose pour la voiture autonome: suffit qu'elle voit et agisse comme un conducteur humain, sans les travers...

de toute façon, avec la voiture autonome, je te garantis que l'entretien des routes deviendra vite une nécessité, quoiqu'il en soit, dès lors qu'on s'apercevra d'un manque de fluidité de la circulation sur certaines routes, du fait de voitures autonomes... prudentes, et donc roulant prudemment à faible vitesse.

car oui, autant le conducteur humain peut être con et prendre des risques inconsidérés en roulant notamment trop vite, autant la voiture autonome s'adaptera réellement au contexte. et en cas de routes dégradées, elle roulera à une vitesse sécurisante.

Par

Ils veulent tuer l'emploi!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire