Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les poids lourds vont-ils payer pour l'entretien des routes ?

Dans Pratique / Budget

Les poids lourds vont-ils payer pour l'entretien des routes ?

Alors que les routiers s’apprêtent à lancer leur mouvement social programme pour le 25 de ce mois, dans le but de contester la réforme du Code de travail, ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour lancer ce débat. Mais le coup est parti et les chauffeurs de camion vont avoir une raison supplémentaire d’être mécontent. Ainsi, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, annonce qu’elle veut faire participer les poids lourds à l'entretien du réseau routier selon des modalités appelées à figurer dans la loi mobilités actuellement en préparation.

Solliciter financièrement les poids lourds parce qu’ils roulent, voilà qui rappelle la délicate question de l'écotaxe, projet bâti sur le principe du "pollueur-payeur" finalement abandonné par le précédent gouvernement. Une bataille menée alors par Ségolène Royal dont la présente ministre Élisabeth Borne est une proche.

Dans le cas présent, il s’agit de lancer les assises nationales de la mobilité, qui commenceront mardi prochain pour se prolonger jusqu'en décembre. Avec cette préoccupation : l'amélioration des transports du quotidien. Un sujet sensible car soumis à une contrainte budgétaire certaine : "le budget 2018 prévoit une augmentation de 200 millions de l'enveloppe destinée aux investissements et va passer de 2,2 milliards à 2,4 au bénéfice des transports du quotidien", explique ainsi Élisabeth Borne dans le Journal du dimanche.

"Il faut donc réfléchir à des ressources nouvelles comme par exemple trouver une façon de faire payer les poids lourds qui transitent par notre réseau sans participer à son financement. Certaines régions sont clairement candidates pour avancer dans ce domaine, d'autres le sont moins", explique-t-elle. "La loi mobilités pourra comporter des propositions sur le sujet."

En France, le réseau routier représente environ 10 000 kilomètres de routes non concédées, dont les deux-tiers nécessitent d'être rénovés. Voilà les routiers prévenus.

Mots clés :

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En même temps c'est les véhicules qui le dégrade le plus.

Et si on taxe le transport, ça peut redevenir intéressant de consommer local non?

Par

Une vignette pour les VL immatriculés à l'étranger. Ça donnera un avantage concurrentiel à nos routiers, qui participent déjà indirectement a l'entretien des routes via le paiement de leurs impôts en France. Ça irait dans le bon sens.

Bon.... Ça rappelle furieusement le principe de l'ecotaxe (dont les locaux devaient être exemptés).. Mais c'est probablement plus facile à expliquer aux excités à bonnet

Par

Quand on sait qu'au niveau dégradation : un camion = 15000 VL ....

Par

Il faut faire payer les camons étranger qui traverse la France , comme le fait certain pays limitrophe .

Par

Il serait aussi intéressant de faire passer d'avantage les marchandises sur le réseau ferré, en particulier si elles ne font que du transit pour aller en Espagne, Italie ou encore Belgique et Allemagne. Et faire passer le plus possible les PL via les autoroutes et voies rapides car combien de petits villages et villes sont traversés par les 38 T ? Beaucoup trop.

Par

En fait ils le paient deja :

Taxe de 4ct sur le gazoil quand on a viré les portiques + taxe a l'essieux.

Question ? Ou va ce pognon ?

Par

En réponse à Wurchtsalad

Commentaire supprimé.

C'est pas eux qui payeront au final mais le consommateur car le prix de la course augmentera en conséquence et donc celui de la marchandise aussi vous croyez tout de même pas qu'on va travailler gratuit déjà qu'on se fait éclater par la concurrence étrangère et toute sortes de restriction vous me faites tous rire a détester le milieux des routier mais sachez que sans eux vous n'avez rien de matériel et vu que tout le monde joue a fond la carte de la société de consommation vous devriez arrêter de vous plaindre.

Par

De toute manière les routier français savent se défendre qu'ils essayent de nous baiser et on peut aller bien plus loin que pour l'écotaxe si on s'arrête tout simplement le pays s'arrête et se meurt.

Par

Les camionneurs c'est des enmerdeurs de 1er.

Par

En réponse à matrix71

Les camionneurs c'est des enmerdeurs de 1er.

Ils dégradent les routes, provoquent des accident en regardant la télé en conduisant et en plus ils font grève en bloquant tout le monde !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire