Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Les « poireaux » sont le Dakar.

Dans Moto / Sport

Les « poireaux » sont le Dakar.

Les “poireaux”, c'est ainsi que furent nommés, au cours des premiers Paris-Dakar, les amateurs qui se plantaient souvent dans le sable. Loin des l'organisation des Teams Pro et de leurs cohorte de “grosses légumes”, ils sont sans aucun doute 1000 fois plus intéressants.


C'est à eux que l'on doit la Légende du Dakar. Les vrais aventurier(e)s sont belle et bien les amateurs, les inconnus, les obscurs concurrents. Et ils ont pour seule ambition d'aller jusqu'au bout de la course et surtout d'eux-mêmes.


Ceux qui démarre leur Dakar des années avant de prendre le départ, en commençant par la galère de la constitution du budget. Le rallye nécessite pas mal d'argent et c'est une véritable chasse aux partenaires que le “poireaux” doit engager rapidement afin de boucler son budget.


La moto, les pièces détachées, l'assistance, l'équipement, l'essence, l'inscription ... au bas mot sans assistance avec une moto d'occasion de type Honda 400 XR c'est minimum 23000 euro (et encore c'est en voyant au plus juste). Avec une assistance et une moto bien préparée, le double ( 13800 euro d'inscription, 7000 d'assistance, 20000 la moto, 5000 pour l'essence, la licence, l'hébergement, le voyage..).


Il faut aussi une très bonne condition physique, on parle d'une épreuve de 7915 kilomètres aux mieux, dont 4309 en spéciales.


Il faut également une grande connaissance en mécanique, car au milieu du désert le numéro vert d'assistance de la MdM faut pas compter dessus !!!


Pour ceux qui ont franchi cette première étape de préparation et dont l'inscription a été retenue par l'ASO, on passe à la course ... et là il faut rouler, rouler, rouler ... jour après jour tenir le coup, le rythme. Avant de partir pour l'étape du jour, préparer la “nav” (navigation) grâce au GPS et aux cartes, la journée il faut rouler et le soir réparer la moto pour pouvoir repartir le lendemain pour rouler rouler rouler ...


A peine la moitié de ces “poireaux” atteignent les rives du lac Rose, mais avant cela chaque étape est un pièce. Sans oublier la famille loin sans trop de nouvelles, surtout quand l'accident survient, que l'abandon est proche. L'inquiétude au quotidien : c'est il perdu, des problèmes mécaniques, abandon ... ou pire ... chaque jour en consultant les résultats en direct.


Le Dakar est une aventure humaine hors normes, avec des êtres humains hors du commun loin de la grosse industrie sportive médiatisée.


Maximum Respect.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

sur prochain Dakar, offre a concurrents hébergement bord de mer sur Saly, maxi 13 personnes, confort, employé de maison participation eau, élec, employé maison

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire