Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les six travaux de la voiture autonome

Dans Futurs modèles / Technologie

Quel chemin reste-t-il à parcourir à la voiture autonome pour arpenter en toute sécurité nos routes ? C’est la question essentielle posée par businessinsider.com qui répond en six thématiques. Pour tout dire, il y a encore du boulot !

Les six travaux de la voiture autonome

L’affaire de l’accident mortel d’une Tesla en mode Autopilot a comme jeter un froid sur un optimisme béat nous garantissant l’avènement de la voiture autonome pour très bientôt. L’élémentaire question de la fiabilité de l’appareillage aliénant l’homme derrière un volant appelé à terme à disparaître s’est posée. Où en sont les ingénieurs dans ce projet qui aboutira tellement il attire les investisseurs et provoque des alliances industrielles ? Sachez qu’il est avancé, mais pas encore abouti. Voici les six travaux de la voiture autonome.

Pour devenir notre quotidien, la voiture autonome devra apprendre à traverser les ponts. Ces architectures posent un problème d’identification et de repérage aux capteurs. Ces derniers ne peuvent plus se fier à suffisamment d’éléments environnementaux pour synthétiser une information et la retranscrire en une conduite adaptée. Tout reste à faire !

De même, en l’état actuel des choses, la voiture autonome serait incapable d’évoluer sur une chaussée enneigée. Pour peu que l’es intempéries s’en mêlent avec une belle chute de flocons, les mêmes capteurs ne seraient plus où donner du processeur. Sur ce point, c’est sur la définition des caméras que l’on travaille et sur ce point Ford parie sur la résolution 3D.

Le troisième écueil vient de l’état de la chaussée. Pour peu que son marquage longitudinal ne soit pas d’une largeur et d’une qualité suffisante, la technologie jette l’éponge. Voilà les responsables sensibilisés au projet. Ils vont bel et bien devoir revoir le réseau routier et participer à l’événement de la nouvelle ère. Donc mettre la main à la poche. Un paramètre que le contribuable devra intégrer.

La quatrième faiblesse est pour le moment rédhibitoire. Rouler dans une ville, c’est l’enfer pour la voiture autonome. Trop d’informations, de variables et d’aléas qui vont du piéton aux cyclistes, aux obstacles et à la signalisation. La rue n’est pas une autoroute. C’est le gros chantier à réussir, sans parler des cités aux immeubles conséquents qui rendent compliquée l’arrivée des données GPS.

Le cinquième élément est l’être humain. Pas celui qui se laissera guider, mais bien celui qui surgira d’une rue, qui aura un comportement irrationnel. Une donnée quasi impossible à quantifier si bien qu’il reste à définir le protocole correctif pour la plupart des situations qui risquent de se présenter. Il est certes déjà avancé, mais les spécialistes reconnaissent en être encore aux balbutiements.

Enfin, le sixième et dernier, qui découle du précédent : le choix que devra faire la machine dans le cas d’une situation de danger à grande vitesse. On parle de réflexe dans le cas de l’humain. La voiture autonome elle devra choisir selon une complexe équation donnant la valeur d’un moindre mal. Une démarche qui donnera aussi les clés d’une nouvelle définition de la responsabilité. Bref, les choses avancent, mais il faut encore laisser du temps au temps…

Mots clés :

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Oh Papy Lecondé....il date de dix ans ton article ?

Pas idée que des millions de kilomètres ont dorénavant été parcourus à travers le monde par des caisses parfaitement autonomes.

Et qu'opposer à ça ?

" L’affaire de l’accident mortel d’une Tesla en mode Autopilot a comme jeter un froid "

Un pauvre accident....il y en aurait eu combien à kilométrage égal parcourus avec des humains au volant ?

Ah oui.... à l'aune de la ligne ici recopiée....un conseil Lecondé, si l'on te propose un correcteur automatique d'article : signe sans réfléchir !

Par

Non mais ce qu'il veut dire, si un gamin se jette devant la voiture lancée à 90 km/h, la voiture va-t-elle percuter le gamin, ou alors l'éviter et finir dans une pile de pont. Dans tous les cas, il y aura un mort.

J'aimerai que la voiture ne me tue pas !

Mais si c'est mon gamin, je préfère que la voiture me tue !

Tu vois un peu le truc ?

Par

En réponse à narmer

Non mais ce qu'il veut dire, si un gamin se jette devant la voiture lancée à 90 km/h, la voiture va-t-elle percuter le gamin, ou alors l'éviter et finir dans une pile de pont. Dans tous les cas, il y aura un mort.

J'aimerai que la voiture ne me tue pas !

Mais si c'est mon gamin, je préfère que la voiture me tue !

Tu vois un peu le truc ?

Mais si c'est le gamin d'un autre.... visiblement, le cas de conscience ne se pose pas trop pour toi...

Dans le cas que tu évoques, juste pas idée qu'une caisse autonome paramétrée au mieux de ce que l'on sait faire en terme de technologie en ce siècle débutant sera capable de freiner ou d'adopter une stratégie d'évitement bien plus efficace que le conducteur lambda le plus assidu à sa conduite....alors ne causons même pas du grabataire le soleil dans les yeux tapotant sur son GPS ou son smartphone...

Par

Les chiens et chats auront intérêt à regarder avant de traverser la rue et à ne plus compter sur les réflexes des conducteurs parce que la voiture autonome, elle, ne fera pas de sentiment .

Par

En réponse à JF2

Les chiens et chats auront intérêt à regarder avant de traverser la rue et à ne plus compter sur les réflexes des conducteurs parce que la voiture autonome, elle, ne fera pas de sentiment .

Où as tu lut qu'une tire autonome ne serait pas paramétrée pour freiner ou éviter un mobile traversant une chaussée de la taille d'un matou moyen ?

Et puis.....T'en vois jamais des moumous aplatis qui ne feront plus jamais le bonheur de leurs maîtres....alors qu'est ce ça changera ? :bah:

Par

En réponse à roc et gravillon

Oh Papy Lecondé....il date de dix ans ton article ?

Pas idée que des millions de kilomètres ont dorénavant été parcourus à travers le monde par des caisses parfaitement autonomes.

Et qu'opposer à ça ?

" L’affaire de l’accident mortel d’une Tesla en mode Autopilot a comme jeter un froid "

Un pauvre accident....il y en aurait eu combien à kilométrage égal parcourus avec des humains au volant ?

Ah oui.... à l'aune de la ligne ici recopiée....un conseil Lecondé, si l'on te propose un correcteur automatique d'article : signe sans réfléchir !

Euh parfaitement autonome, faut voir ...

http://www.telegraph.co.uk/technology/google/12095898/Googles-driverless-cars-needed-hundreds-of-human-interventions-to-prevent-accidents-and-failures.html

L'article est parfaitement adéquat, pour avoir fait mes études et bossé en partie dans le domaine des algorithmes adaptatifs, statistiques et bo-inspirés (le coeur de ce que le commun des mortels appelle - à tord - l'"IA") je peux vous dire qu'il y a encore des 10aines d'années avant d'arriver à quelque chose de parfaitement fiable dans ce domaine... Quand on sait qu'on arrive pas encore bien à faire fonctionner des tondeuses ou des aspirateurs autonomes, qui font souvent de la merde et empruntent, en partie même si à moindre échelle, les mêmes technologies...

Par

En réponse à Duke4Ever

Euh parfaitement autonome, faut voir ...

http://www.telegraph.co.uk/technology/google/12095898/Googles-driverless-cars-needed-hundreds-of-human-interventions-to-prevent-accidents-and-failures.html

L'article est parfaitement adéquat, pour avoir fait mes études et bossé en partie dans le domaine des algorithmes adaptatifs, statistiques et bo-inspirés (le coeur de ce que le commun des mortels appelle - à tord - l'"IA") je peux vous dire qu'il y a encore des 10aines d'années avant d'arriver à quelque chose de parfaitement fiable dans ce domaine... Quand on sait qu'on arrive pas encore bien à faire fonctionner des tondeuses ou des aspirateurs autonomes, qui font souvent de la merde et empruntent, en partie même si à moindre échelle, les mêmes technologies...

T'as lu l'article ?

Visiblement oui...

On y lit ça :

" Google's self-driving cars have clocked up more than 1.3 million miles in California and Texas since testing began in 2012, and Google says they have never been responsible for an accident.

"

Tu prends 1.3 millions de miles, tu multiplie par 1.6 pour te donner à la grosse une idée du kilométage et tu tombes sur plus de 2 millions de km....

2 000 000 km.... ok ?

Soit 160 fois le kilométrage parcouru en un an par un franchouille moyen....

Et pour quel résultat ?

Eh bien tu l'as lu, zéro accident....même si quelques corrections au volant ont dues être exercées par le gusse présent derrière le cerceau ( et l'on devine bien que nombre pouvaient être dues à un réflexe plus qu'à une réelle nécessité, tu freines jamais dans la moquette quand tu es passager ? ).

Juste une question....crois tu qu'un conducteur lambda conduisant 160 ans n'aurait jamais d'accident ( ou de façon plus crédible 16 conducteurs conduisant pendant 10 ans ) .

Et l'on ne cause que de proto ici de 2014 à 2015....quand on connait l'incroyable progression des technologies dans ce domaine précis, surtout quand les leaders mondiaux décident de mettre le paquet sur la question ( et pas que les vieilles lunes de l'automobile ).

Un conseil gars....si tu bosses dans le domaine, met vite tes logiciels à jour, tu risques de te Lecondiser ( comprendre être rapidement à l'ouest ).

Par

En réponse à roc et gravillon

T'as lu l'article ?

Visiblement oui...

On y lit ça :

" Google's self-driving cars have clocked up more than 1.3 million miles in California and Texas since testing began in 2012, and Google says they have never been responsible for an accident.

"

Tu prends 1.3 millions de miles, tu multiplie par 1.6 pour te donner à la grosse une idée du kilométage et tu tombes sur plus de 2 millions de km....

2 000 000 km.... ok ?

Soit 160 fois le kilométrage parcouru en un an par un franchouille moyen....

Et pour quel résultat ?

Eh bien tu l'as lu, zéro accident....même si quelques corrections au volant ont dues être exercées par le gusse présent derrière le cerceau ( et l'on devine bien que nombre pouvaient être dues à un réflexe plus qu'à une réelle nécessité, tu freines jamais dans la moquette quand tu es passager ? ).

Juste une question....crois tu qu'un conducteur lambda conduisant 160 ans n'aurait jamais d'accident ( ou de façon plus crédible 16 conducteurs conduisant pendant 10 ans ) .

Et l'on ne cause que de proto ici de 2014 à 2015....quand on connait l'incroyable progression des technologies dans ce domaine précis, surtout quand les leaders mondiaux décident de mettre le paquet sur la question ( et pas que les vieilles lunes de l'automobile ).

Un conseil gars....si tu bosses dans le domaine, met vite tes logiciels à jour, tu risques de te Lecondiser ( comprendre être rapidement à l'ouest ).

Tu as lu l'article ? Visiblement pas ...

On y lit ça :

"However, the report reveals that humans have had to intervene 13 times to avoid an collision between September 2014 and November 2015, and in another 69 cases, the driver had to take control to prevent dangerous driving. "

On va dire entre 13 et 69 accidents évités quoi ... Sur les routes du Texas et de Californie belles droites et à la signalisation bien marquée et sans doute sans pluie et neige, c'est pas non plus le périph parisien dans le brouillard ou les petites rues d'Avignon remplies de touristes à la haute saison...

Et en une année donc pas sur les 2 millions de km parcourus en 4 ans, mais plutôt 500'000... Ca fait un peu peur quand même...

"In 272 cases, meanwhile, drivers had to take the wheel to deal with "software failures" such as failing to perceive obstacles or not anticipating pedestrians crossing the road."

Oui alors ne pas voir un obstacle comme un piéton à 272 reprises .. même un borgne ferait mieux donc... 272 risques d'accidents...

Perso 15 ans que je roule, environ 15'000 bornes par ans : 225 000 km, j'ai eu 2 accidents (non fautifs) de 2 véhicules percutés à l'arrière...

Par

Eh ben tu vois......t'es largement moins performant que cette caisse autonome proto ( et bien entendu, encore un gars qui conduit parfaitement, on sait, le mauvais conducteur, c'est toujours l'autre )..... et tu iras te rencarder sur les stat's de mortalité routières aux U.S, routes larges et droites ou pas, elles sont pires qu'en Europe....

Bref, continue à ne pas croire en un avenir radieux pour cette technologie, elle s'imposera pourtant.

Et pourquoi ?

Mais tout simplement par la recherche de la croissance éternelle gars....

Et quelques données démographiques et sociologiques.

Avec une population occidentale toujours plus âgée ( et qui dispose généralement d'un bon pouvoir d'achat ) : imagine juste les pépé/mémé entrant disons dans leur 85 ème année, qui auront encore potentiellement 10/15 ans à encore se traîner sur terre, ne se sententant plus trop en état de conduire : hop, pépé signe le bon de commande pour encore pouvoir aller jouer aux boules ou chercher le pain.

- Le couple qui a pondu et qui s'inquiète des écarts possibles de leur gniards les soirs de week-end : le scooter, c'est si dangereux....alors on va acheter une caisse comme ça, et leur demander de l'utiliser en mode autonome pour renter de leur soirée tête à l'envers...si rassurant.

- Tous ces gens sans points sur le carton rose, ou en phase d'approche avancée.... Hop, la machine gérera ça bien mieux qu'eux, visiblement peu capables d'exercer en continu la liaison lecture de panneau / appui sur la pédale de droite.

- Les désimpliqués du sujet automobile : en forte progression chez les moins de 30 ans, qui ont d'autres centres d'intérêt : pouvoir continuer à rester en continu à tripoter leur smartphone vaut pour eux tout l'or du monde...

etc etc etc....

Et au bout du compte....ça fait combien de dizaines de millions de consommateurs potentiels nouveaux sur la planète tout ça ?

hummmm....tout plein.

Pour les constructeurs auto, y'a bon, y'a très bon l'auto autonome...

Par

Pour le coup, je rejoins l'avis de gravillon.

D'une part parce que la machine est plus performante que l'humain, d'autre part parce qu'il y a un besoin gigantesque dans le monde Occidental pour ce genre de technologies.

Et un besoin encore plus grand pour le monde en développement, qui sera développé dans quelques années avec une technologie de moins en moins chère...

Quant aux correctifs apportés en direct par le tester Google car, n'est-ce pas quelque chose de normal pour un véhicule en développement ? C'est justement le but premier du test, sinon les entreprises n'en feraient pas !

L'article le souligne, il reste beaucoup de points à éclaircir et à améliorer, mais nul doute que la voiture autonome fera partie de notre futur.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire