Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les ventes de voitures diesels à un niveau historiquement bas

Dans Economie / Politique / Marché

Les ventes de voitures diesels à un niveau historiquement bas

En France, les immatriculations des autos diesels baissent depuis trois ans. Et ce qui devait arriver arriva : la part de marché des voitures particulières neuves abreuvées au gazole est passée sous la barre symbolique des 50 % le mois dernier.

Favorisé par le système de bonus/malus uniquement basé sur les rejets de C02, le diesel atteignait des sommets en 2012. Cette année-là, il avait représenté 73 % des ventes de voitures particulières neuves en France. Depuis, sa part de marché (PDM) a fortement chuté : 67 % en 2013, 64 % en 2014 et 58 % en 2015.

Le déclin se poursuit cette année. Comme nous vous l'avons indiqué dans notre bilan d'octobre, les voitures diesels ont représenté 52,34 % des immatriculations sur les dix premiers mois de 2016. Mais en se penchant sur les statistiques et graphiques transmis par le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), on découvre que le diesel a atteint en octobre un plus bas historique. Il est passé (très légèrement) en dessous de la barre symbolique des 50 % de PDM.

Les ventes de voitures diesels à un niveau historiquement bas

Évolution de l'offre et de la demande

Voilà qui confirme que les automobilistes se détournent de plus en plus du diesel. Marqués par le scandale Volkswagen, les Français comprennent petit à petit que ce type de moteur est destiné en priorité aux gros rouleurs, d'autant que l'achat d'un véhicule alimenté au gazole sera de moins en moins rentable. Le gouvernement a en effet lancé un processus d'équilibrage des prix à la pompe, qui devrait s'achever à la fin de la décennie.

Une partie de la baisse s'explique aussi par une diminution de l'offre. Les moteurs diesels ont quasiment disparu sous le capot des petites autos de type Twingo et certains constructeurs commencent à en faire l'impasse chez les citadines polyvalentes. Il ne faut aussi pas omettre un regain d'intérêt pour l'essence suite à l'arrivée de nouveaux blocs suralimentés, moins gourmands.

62 % du parc roulant

Évidemment, si les ventes baissent rapidement, la part du diesel dans le parc automobile français est loin de repasser sous la barre des 50 %. Selon le CCFA, au 1er janvier 2016, 32 millions de voitures particulières circulaient sur nos routes. Parmi elles, 62,2 % de diesel, une proportion en recul de seulement 0,2 point en un an.

D'après l'Ufip (Union Française des Industries Pétrolières), le gazole a représenté 80 % des ventes de carburants dans l'Hexagone en septembre. Ce score prend en compte tous les véhicules, y compris les utilitaires, qui sont quasiment tous des diesels. Mais à ce niveau aussi il va y avoir de gros changements, puisque pour l'achat de sans-plomb, les entreprises vont pouvoir profiter d'ici cinq ans des avantages fiscaux dont bénéficie le gazole.

Mots clés :

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

The Puretech effects = Ze PureTech FX

le plébiscite de la version 130 n'est pas pour rien dedans, les commandes s'allongent :oui: la version 156 à venir avec ses turbo électriques va atomiser tous les petits diesels de moins de 120 cv :love:

Par

C'est censé être une bonne nouvelle mais en fait non, les moteurs essence 3 cylindres turbocompressés à injection directe c'est pire...

Par

Déjà en moins de 5 ans on a vu une catégorie de véhicule, les minis citadines, complètement se passer de motorisations diesel (pure logique) et la catégorie des citadines réduire l'offre et develloper au contraire les essences.

Or ces deux catégories représentent les plus vendus en France.

Si demain Clio/208/C3/Captur/2008/C3Picasso se passent de diesel et qu'au dessus les compactes limitent l'offre à 2 motorisations (110-115et 130-140cv) nul doute que le diesel tombera vers les 40%.

Toutefois dans la catégorie des Berlines familiales, des limousine, des gros 4x4 etc etc ce sera à 80-90% en diesel

Par

En réponse à zemik

The Puretech effects = Ze PureTech FX

le plébiscite de la version 130 n'est pas pour rien dedans, les commandes s'allongent :oui: la version 156 à venir avec ses turbo électriques va atomiser tous les petits diesels de moins de 120 cv :love:

Sauf que le Puretech c'est l'exemple à pas suivre : C'est joli c'est mignon quand tu roules tranquille, mais dès que tu essaies de monter dans les tours tu consommes à mort, t'as tout en bas régime (comme un diesel). C'est bien pour une petite citadine comme tech, à moins de 100ch... Si tu veux une voiture plus polyvalente, c'est déjà plus la peine il faut revenir à du 4cylindres et ps trop downsized.

Par

En réponse à zemik

The Puretech effects = Ze PureTech FX

le plébiscite de la version 130 n'est pas pour rien dedans, les commandes s'allongent :oui: la version 156 à venir avec ses turbo électriques va atomiser tous les petits diesels de moins de 120 cv :love:

justement mes vieux ont acheté un peugeot partner purtech 110

Par

En réponse à Zoulman

C'est censé être une bonne nouvelle mais en fait non, les moteurs essence 3 cylindres turbocompressés à injection directe c'est pire...

en effet j'ai y a peu de temps que les moteurs à injection directe c'est pas mieux que le diesel niveau pollution à cause des particules fines et que justement de ce fait ce type de moteurs auront bientôt droit au FAP , enfin bref comptez pas sur moi pour ajouter un FAP au partner purtech de mes vieux

Par

C'est seulement un juste rééquilibrage des choses.

Par

Merci Ford et sa technologie EcoBoost :smile:

Par

En réponse à Moukeaf

Sauf que le Puretech c'est l'exemple à pas suivre : C'est joli c'est mignon quand tu roules tranquille, mais dès que tu essaies de monter dans les tours tu consommes à mort, t'as tout en bas régime (comme un diesel). C'est bien pour une petite citadine comme tech, à moins de 100ch... Si tu veux une voiture plus polyvalente, c'est déjà plus la peine il faut revenir à du 4cylindres et ps trop downsized.

Et oui avec 3 pistons de la taille d'un pot de yaourt :biggrin: il ne faut pas s'attendre à des miracles , et si monté dans un SUV ou monospace et bien ça devient vraiment mou , surtout si l'usage de ce genre de véhicule est respecté.

Bref aussi de cet avis , upsiszing SVP , genre et sans exagérer un 4 cylindres 1.8 litres histoire justement de moins mouliner .

Par

En réponse à Turbo95

Et oui avec 3 pistons de la taille d'un pot de yaourt :biggrin: il ne faut pas s'attendre à des miracles , et si monté dans un SUV ou monospace et bien ça devient vraiment mou , surtout si l'usage de ce genre de véhicule est respecté.

Bref aussi de cet avis , upsiszing SVP , genre et sans exagérer un 4 cylindres 1.8 litres histoire justement de moins mouliner .

Justement y a le HYUNDAI 1.6 GDI

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire