Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les Vlogs de l'Africa Twin, épisode 1 : ville et autoroute [+vidéo]

Dans Moto / Nouveauté

Les Vlogs de l'Africa Twin, épisode 1 : ville et autoroute [+vidéo]

Rien de mieux qu'un temps pas terrible, une grande ville bien bouchonnée pour commencer l'aventure. Bah oui, il faut bien attaquer quelque part et ce n'était pas vraiment par choix puisque l'Africa Twin logeait à la base en région parisienne. C'était également l'occasion de la faire plonger dans le grand bain des Vlogs en même temps que vous. Pour ceux qui auraient manqué notre Teaser voici un petit rappel. Nous étions présents lors de sa présentation officielle en statique comme sur les routes. Arborant le coloris du Dakar, disposant du DCT (boîte double embrayage), d'un bicylindre de 999cm3 pour 95 ch à 7500 tr/mn, le tout pour un poids de 232 kilos en mode de fonctionnement (242 kg avec DCT), elle avait su nous convaincre. Quelques mois plus tard, le modèle a également séduit les motards français.


Nous avons donc souhaité aller plus loin en mettant au défi l'Africa Twin dans un usage au quotidien. Un essai longue durée qui s'attardera sur les détails et sur son usage loin des pistes du Dakar et des essais conventionnels.


Et en ce premier épisode, on part en direction des Alpes Françaises. Pour ce trajet d'environ 650 km, le planning sera de la ville, puis moitié autoroute et moitié nationales. Même si le réseau autoroutier est plutôt fui par les motards (enfin presque tous), il est un excellent terrain de test pour la protection, le confort et l'autonomie. Après avoir chargé la moto, il est temps de partir.



Les premiers kilomètres se feront en plein milieu de Paris et aux horaires de pointe s'il vous plaît. Très vite, les premiers éléments se dessinent. L'Africa Twin permet de bien dominer la circulation (Trail oblige) et son apparence ne passe pas inaperçue. Pourtant dieu sait que l'on peut voir de tout dans les grandes villes, mais va savoir pourquoi, la Honda est comme un aimant à regard. Au départ, je pensais qu'il s'agissait uniquement du coloris rouge vif, mais avec le recul, c'est surtout parce que les trails (hormis certains GS) ne sont pas monnaie courante dans le coin. L'impression d'être épiée à totalement disparu dès que l'on approche des montagnes. Si on peut placer dans la colonne du positif sa hauteur et un moteur qui ne chauffe pas. Bon, il ne faut pas non plus demander un miracle par des températures estivales et dans les bouchons, mais elle s'en sort avec les honneurs, surtout quand il n'y a pas de sensations de brûlures sur le cadre pour le pilote. En revanche, l'Africa Twin n'est pas franchement faite pour la ville. Déjà, équipée de deux valises latérales qui dépassent du guidon, difficile de se donner un point de repère, mais son gabarit n'aide pas à remonter les files ou bien se faufiler dans la circulation dense. La souplesse des suspensions aide en revanche à affronter les pavées et nids-de-poule. Mais le soulagement arrive enfin lorsque se pointent les premiers kilomètres de l'autoroute A6. La présence du froid et de la pluie n'enlève presque rien à la joie simple de voir le trafic se fluidifier et laisser l'opportunité à l'Africa Twin de se révéler.


Je passerai l'engouement de 300 km d'autoroute, mais cela permet de voir que la Honda fait parfaitement le travail. Même si elle ne dispose pas d'une bulle haute, la protection est correcte jusqu'en haut du casque. Attention toutefois, notre version est équipée d'une selle basse et couplé avec mon mètre soixante-dix, cela peut ne pas donner la même chose avec une hauteur de selle classique et un motard plus corpulent. En revanche, la protection épaules, bras et jambes sont identiques pour n'importe quel gabarit et ce n'est pas forcément brillant. Il vaut mieux être équipé d'une bonne combinaison de pluie. Les pare- mains placés plutôt bas, ne mettront pas non plus la totalité des gants à l'abri des intempéries. Ce premier parcours est passé plutôt vite et ni la fatigue, ni l'ankylose ne se font sentir. La position droite est un vrai plus pour ceux qui voudraient enchaîner de la borne et le petit point de détail, et non des moindres dans ce cas précis : le silence du moteur est une bénédiction ! Juste le bruit du vent dans le casque à supporter. Les pneus Continental TKC 70 restent plutôt neutres sous la pluie et ne gênent en rien la tenue de route, d'autant plus que le Traction control veille (3 niveaux). Même les bourrasques n'auront pas raison de l'Africa et on se sent parfaitement en confiance.


Du côté des options proposées, les poignées chauffantes sont une solution contre le froid, à condition de ne pas disposer de gants trop épais car, même sur le cran le plus élevé (5/5), la chaleur a beaucoup de mal à se diffuser. Il suffira de poser ses mains nues sur le guidon pour se rendre compte qu'il manque de puissance. À ne compter donc que pour du dépannage.


Les heures passantes, le ciel décide de se montrer clément et il est temps de sortir et d'emprunter les nationales de la sublime Bourgogne-Franche-Comté et du Jura. L'Africa Twin se montre tout aussi docile sur un rythme moindre et il est plaisant de se laisser bercer par la partie cycle. Il serait presque inutile de se formaliser avec les graviers et bandes blanches encore humides, le Traction Control veille (réglable sur 3 niveaux). L'étroitesse de la roue avant lui donne une agilité toute particulière. Les non initiés au genre pourraient ressentir la moto tomber au départ. Une simple habitude à prendre.


Le reste de la journée se fera sous le soleil sur des routes à grandes courbes. L'Africa Twin, chargée comme une mule restera saine et il ne sera pas rare de se retrouver sur des vitesses élevées sans s'en rendre compte, surtout quand les virages donnent vraiment envie de s'amuser.


Un premier bilan de consommation apparaît en cette fin de journée. Pour le réservoir de 18,8 litres en début de réserve comptez sur 250 km d'autonomie en roulage mixte. En revanche suivant le rythme ça peut passer du simple au double, mais genre de 4,5 litres à 9 litres ! Le must restant les grandes courbes des Vosges qui donneront une conso moyenne à 6 litres.


Et c'est sans grande surprise que ce Trail est fait pour voyager, mais le peu que l'on a pu voir, elle révèle quelques aspects cachés que nous avons hâte de découvrir.


Le choix sur le DCT :


  • Ville avec circulation basse vitesse ou très encombrée : mode D
  • Voies rapides : mode S2 pour les dépassements
  • Autoroute : mode D
  • Nationales : Mode S3
  • Grandes courbes : Mode S3 ou M (avec l'option sélecteur au pied)

Liste des épisodes :

- Evénement essai Caradisiac Moto : les Vlogs de l'Africa Twin





L'essai complet de l'Africa Twin

Les Vlogs de l'Africa Twin, épisode 1 : ville et autoroute [+vidéo]


Fiche technique

  • Moteur : Bicylindre en ligne à 270°, 4-temps, refroidissement liquide
  • Distribution : Simple ACT Unicam, 8 soupapes
  • Cylindrée : 999cc
  • Alésage et course : 92 x 75,1 mm
  • Alimentation : Injection électronique PGM-FI
  • Taux de compression : 10 à 1
  • Couple du moteur : 98 Nm à 6000 tr/mn
  • Puissance : 95 ch à 7500 tr/mn
  • Cadre : Double poutre / simple berceau dédoublé en acier
  • Fourche : Showa inversée à cartouche séparée de 45 mm, réglable en précharge, compression et détente. 230 mm de débattement.
  • Suspension arrière : Monoamortisseur Showa réglable en précharge, compression et détente. 220 mm de débattement
  • Frein avant : Double disque de 310 mm, étriers radiaux 4-pistons. ABS de série en France
  • Frein arrière : Simple disque de 256 mm, étrier simple piston. ABS déconnectable (sur l'arrière uniquement).

Transmission


  • Transmission finale : Par chaîne
  • Embrayage : Multidisque en bain d'huile avec anti-dribble. Option double embrayage DCT avec mode spécifique pour le tout-terrain
  • Boîte de vitesse : 6 rapports en prise constante, quelle que soit la version
  • Longueur : 2335 mm
  • Largeur : 875 mm
  • Hauteur de selle : Réglable, de 850 à 870 mm
  • Garde au sol : 250 mm
  • Angle de chasse / Chasse : 27°50 / 113 mm
  • Empattement : 1575 mm
  • Poids annoncé : 232 kg avec ABS (de série en France) / 242 kg avec DCT
  • Rayon de braquage annoncé : 2,6 m
  • Capacité du réservoir d'essence : 18,8 litres
  • Pneu avant : 90/90/21 (jantes à rayon avec chambre à air)
  • Pneu Arrière : 150/70/18 (jantes à rayon avec chambre à air)
  • Console de bord : Deux écrans superposés à cristaux liquides avec vitesse, compte-tours, 2 trips, jauge de carburant, consommation, températures de l'air et du moteur, indicateur de rapport engagé, horloge, niveau de l'anti-patinage

Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire