Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les Vlogs de l’Africa Twin, épisode 3 : la bagagerie [+vidéo]

Dans Moto / Nouveauté

 Les Vlogs de l’Africa Twin, épisode 3 : la bagagerie [+vidéo]

Pourquoi proposer un Vlog consacré uniquement à la bagagerie? Qui dit Trail, dit souvent voyage. Et chaque motard baroudeur sait que pour voyager en toute sérénité, l'optimisation de ses valises ou tout autre système doit être irréprochable pour éviter de s'arrêter toutes les 50 bornes pour vérifier que tout va bien. Il s'agit donc dans cette vidéo de faire le tour des possibilités ou non de l'Africa Twin.


Comme dit l'adage : qui veut voyager loin ménage sa monture. Sur notre Vlog sur les options, vous avez eu un aperçu de ce que peut donner la bagagerie d'origine. Mais ce n'est pas la seule possibilité et grâce à l'imagination fertile des accessoiristes. Voici donc le panel le plus courant de ce que l'on trouve en magasin :



  • Les valises d'origines : sans conteste le must pour l'Africa Twin. Par forcement plus cher que de l'adaptable, il reste le plus pratique et le plus esthétique. En effet, de plus en plus de constructeurs intègrent dans la boucle arrière un arrimage direct pour des valises latérales (et parfois top-case) sans avoir besoin d'ajouter des supports vraiment bien moches le plus souvent. Autre avantage pour la Honda, l'ensemble de bagagerie d'origine dispose du système « One Key » qui permet de n'avoir qu'une seule clé pour l'ensemble de la machine (valises+ top-case + contacteur). En revanche, point négatif, les latérales ne sont pas égales en contenance. Du côté gauche, on dispose de 40 litres mais côté droit il n'y a que 30 litres à cause de la position haute du pot d'échappement. De plus la forme intérieure de la valise rend difficile son optimisation.

Au quotidien, il faudra prendre garde à deux points. Bien vérifier la propreté des crochets d'attache (surtout celui du bas amovible) car trop encrassés ils auront beaucoup de mal à fermer. Ensuite la fermeture globale de la valise peut prendre du jeu avec le temps ça sera un coup à prendre pour bien les fermer.


  • Les adaptables rigides : avec plus de choix en capacité, design et en qualité, c'est l'opportunité d'avoir du sur-mesure pour une gamme de prix similaire. Il faudra juste prendre également en compte la position haute du pot d'échappement et l'ajout d'une armature d'arrimage sur la moto (pas franchement esthétique) mais également plus de clés à gérer pendant vos voyages. Et qu'on se le dise, niveau qualité, certains équipementiers font mieux que celles d'origines.
  • Les adaptables souples : c'est l'option petit prix quand on veut voyager à deux. Il existe de très nombreux modèles avec différentes capacités et pour toutes les bourses. En revanche, nous vous déconseillons fortement ce type de bagages pour l'Africa Twin car le contact sur le pot d'échappement risque de faire fondre la matière et créer une catastrophe. Et même les estampillés « résistants à la chaleur » ne manqueront pas de prendre feu dans le pire des cas. Et croyez-moi sur parole, une moto qui prend feu sous vos yeux, ça fait bizarre !
  • La bagagerie de selle : ici, il s'agit de l'option petit budget pour les voyageurs solitaires. En répartissant correctement les masses dans ce type de bagage, il est possible d'en prendre pas mal, d'autant plus qu'il existe beaucoup de tailles. Un bon complément également avec des valises rigides puisqu'il prend la place du passager. Son avantage, le prix et la contenance. Les inconvénients sur l'Africa Twin, ça ne ferme pas à clé donc toujours avoir l'œil dessus et trouver des points d'arrimage. C'est le souci quand on fabrique des machines de plus en plus épurées. Il devient compliqué de fixer quoi que ce soit dessus ! À donc bien vérifier avant d'investir pour l'Africa.
  • l'araignée (ou le filet) : c'est la solution qui vous coûtera le moins cher si vous devez voyager. Avec un prix situé entre 4 euros et 15 euros suivant la marque, il permet d'accrocher n'importe quoi sur la selle passager. Absolument pas esthétique, c'est pourtant le moyen le plus efficace d'embarquer un sac à dos. Tout comme pour les adaptatifs souples, il faudra garder l'œil sur votre package en cas d'arrêt prolongé et surtout prévoir un sac-poubelle ou autre système étanche pour mettre vos affaires à l'abri des intempéries. Il fait également un bon complément avec les valises rigides. L'araignée et l'Africa font bon ménage de ce côté-là pas de souci !
  • La sacoche réservoir : il existe bien évidemment des sacoches bien plus petites que le modèle que vous avez pu voir dans la vidéo. Mais il montre bien que le choix de ce type de bagagerie se définit essentiellement d'après la forme du réservoir. Hélas, sur l'Africa Twin, ce dernier est très prononcé en hauteur et rend la mise en place de la sacoche fastidieuse. Non seulement le placement risque de vous gêner, c'est une galère sans nom dès qu'on veut faire le plein (tapis de réservoir inexistant pour ce modèle actuellement) et cela rend la lecture des compteurs impossible. Attention, nous ne parlons ici que de modèles qui permettent de stocker du matos ! Il existe bien d'autres versions qui prennent carte routière et autres papiers et qui ne seront pas un problème.

Liste des épisodes :

- Evénement essai Caradisiac Moto : les Vlogs de l'Africa Twin





L'essai complet de l'Africa Twin

Fiche technique

  • Moteur : Bicylindre en ligne à 270°, 4-temps, refroidissement liquide
  • Distribution : Simple ACT Unicam, 8 soupapes
  • Cylindrée : 999cc
  • Alésage et course : 92 x 75,1 mm
  • Alimentation : Injection électronique PGM-FI
  • Taux de compression : 10 à 1
  • Couple du moteur : 98 Nm à 6000 tr/mn
  • Puissance : 95 ch à 7500 tr/mn
  • Cadre : Double poutre / simple berceau dédoublé en acier
  • Fourche : Showa inversée à cartouche séparée de 45 mm, réglable en précharge, compression et détente. 230 mm de débattement.
  • Suspension arrière : Monoamortisseur Showa réglable en précharge, compression et détente. 220 mm de débattement
  • Frein avant : Double disque de 310 mm, étriers radiaux 4-pistons. ABS de série en France
  • Frein arrière : Simple disque de 256 mm, étrier simple piston. ABS déconnectable (sur l'arrière uniquement).

Transmission


  • Transmission finale : Par chaîne
  • Embrayage : Multidisque en bain d'huile avec anti-dribble. Option double embrayage DCT avec mode spécifique pour le tout-terrain
  • Boîte de vitesse : 6 rapports en prise constante, quelle que soit la version
  • Longueur : 2335 mm
  • Largeur : 875 mm
  • Hauteur de selle : Réglable, de 850 à 870 mm
  • Garde au sol : 250 mm
  • Angle de chasse / Chasse : 27°50 / 113 mm
  • Empattement : 1575 mm
  • Poids annoncé : 232 kg avec ABS (de série en France) / 242 kg avec DCT
  • Rayon de braquage annoncé : 2,6 m
  • Capacité du réservoir d'essence : 18,8 litres
  • Pneu avant : 90/90/21 (jantes à rayon avec chambre à air)
  • Pneu Arrière : 150/70/18 (jantes à rayon avec chambre à air)
  • Console de bord : Deux écrans superposés à cristaux liquides avec vitesse, compte-tours, 2 trips, jauge de carburant, consommation, températures de l'air et du moteur, indicateur de rapport engagé, horloge, niveau de l'anti-patinage

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire