Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Les Vlogs du Kawasaki Z 650 en A2, épisode 1 : on fait le tour

Dans Moto / Nouveauté

, mis à jour

Annoncée comme l’héritière de l’ER-6n, Kawasaki a lancé les paris sur l’avenir avec cette nouvelle Z 650. Et il faut un sacré brin de folie pour remettre en cause la quasi-totalité de celle qui s’est vendue à 121 161 unités depuis 2005 et surtout de ne même pas garder son nom. La marque a tout de même retravaillé la base du bicylindre de 649 cm3 en lui faisant gagner 4 chevaux et fait une cure d’amaigrissement de 19 kilos.

Les Vlogs du Kawasaki Z 650 en A2, épisode 1 : on fait le tour

Et donc avant de s’élancer dans cet essai longue durée, il est essentiel de bien connaître cette nouvelle arrivante, d’autant plus que nous sommes partis sur une version bridée A2, dont en 47,5 chevaux au lieu des 68 chevaux à l’origine. L’essentiel du travail des ingénieurs a été porté sur la performance, la légèreté et l’agilité.

Pour la performance, le bicylindre déjà bien connu des possesseurs d’ER-6 a été repris mais a totalement été optimisé pour revoir le trou des mi-régimes tout en conservant la progressivité sur la longueur d’exploitation du moteur tout en bénéficiant de belles relances sur les hauts et les bas régimes. Il est d’ailleurs accompagné de l'anti-dribbling et d'aide au levier d'embrayage.

 

 

L’essentiel de la légèreté vient de la baisse de poids de 19 kilos, dont une dizaine de kilos sur le cadre. Moulé en forme treillis, le cadre haute densité permet de mélanger robustesse et rigidité (optimisation des points de torsion). Un soin a aussi été apporté sur le poids du bras oscillant.  

Et qui dit moins de poids, dit augmentation de la manœuvrabilité et couplée avec une selle basse de 790 mm, c’est le jackpot pour les petites tailles. Mais pas seulement puisque la Z est très compacte et bien plus petite que l’ER-6. Idéale pour les moins d’1m70, les plus grands seront pénalisés par le placement des cale-pieds, même si Kawasaki propose au catalogue une selle version haute. Pour le haut du corps, pas de problème, puisque la position presque droite épargne les épaules, les bras et les poignets. On notera aussi que les deux leviers au guidon sont réglables sur 5 niveaux.

Esthétiquement, dire qu’elle a adopté le « look » de la famille Z est un bien grand mot, car bien plus sage. Les initiés feront le rapprochement assez facilement, les profanes devront s’y attarder un peu plus longtemps. Au final, elle passe assez inaperçue mais elle plaît à la grande majorité. Nous avons particulièrement apprécié l’intégration d’un feu LED en Z à l’arrière, l’intégration de catalyseur et du pot d’échappement, le choix de coloris blanc et vert et l’équilibre des lignes dans son ensemble. L’instrumentation est claire et facile à utiliser. Elle comprend : un indicateur de rapport engagé, en plus du compteur, compte-tours, jauge, trip total et deux partiels, une horloge, un indicateur d'autonomie restante, une consommation moyenne ou encore un voyant éco-conduite. En revanche, exit les poignées passager, votre moitié de voyage devra se contenter de la lanière fixée sur la selle arrière et une largeur qui rentre dans les standards de la famille Z. D’ailleurs, sous cette dernière, il y aura suffisamment de place pour mettre un gilet jaune et un bloc disque.

 

Les Vlogs du Kawasaki Z 650 en A2, épisode 1 : on fait le tour

 La suspension arrière horizontale Back-link réglable en précontrainte n'est plus excentrée et revient au milieu de la machine. Cela permet de supprimer les points de renforts sur le bras oscillant et gagner du poids. Reste le freinage qui entre dans les standards de la catégorie avec un double disque pétale de 300 mm, 2 pistons Nissin à l'avant et un simple disque de 220 à l'arrière, étrier simple piston Nissin.

Comme pour tout son catalogue, Kawasaki met à disposition une liste d’accessoires consacrée au Z 650 :

  • Ligne Akrapovic sport Euro 4 : 1286 euros
  • Capot de selle : 197 euros
  • Diabolos : 35 euros
  • Bagagerie valises latérales semi rigides 2X14 litres :  331 euros
  • Support valises : 119 euros
  • Top case 30 litres : 73 euros
  • Support top case : 137 euros
  • Couvercle peint top case : 70 euros
  • Coussin de top case : 40 euros
  • Sac de réservoir, 4 litres : 215 euros
  • Support de sac de réservoir : 11 euros
  • Bulle : 114 euros
  • Antivol U : 88 euros
  • Grille de radiateur : 97 euros
  • Tampon de protection : 263 euros
  • Protection de réservoir : 48 euros (sic ? !)
  • Protections latérales de réservoir : 47 euros (sic ? !)
  • Bâche d’extérieure : 27 euros
  • Kit de verrouillage de casque : 107 euros (sic ? !)
  • Selle haute (+30 mm) : 162 euros

 

L'essai complet de la Kawasaki Z 650 en full

Visionnez tous les épisodes

 

Coloris

  •  Blanc
  • Noir
  • Gris

 Prix

  •  Kawasaki Z 650 ABS : 6999 euros

Fiche technique

  • Moteur: bicylindre 4T, refroidissement par eau, double ACT, 4 soupapes
  • Alésage x Course : 83 x 60 mm
  • Cylindrée : 649 cm3
  • Ratio : 10.8:1
  • Puissance : 68,0 ch à 8000 tr/min
  • Couple : 65,6 Nm à 6500 tr/min
  • Mise en route : démarreur électrique
  • Transmission :6 rapports, chaîne
  • Cadre : Trellis haute densité
  • Suspension avant : fourche téléscopique 41 mm
  • Suspension arrière : mono-amortisseur réglable pré-contrainte
  • Frein avant : 2 disques, diamètre 300 mm
  • Frein arrière : simple disque, diamètre 220 mm
  • Pneu avant : 120/70- x 17
  • Pneu arrière : 160/60 x 17
  • Longueur : 2055 mm
  • Empattement : 1410 mm
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Poids : 187 kg
  • Essence : 15 litres

Portfolio (25 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire