Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Lexus LF-FC concept : géante - En direct du salon de Genève

Dans Salons / Salon de Genève

Lexus présentait ce matin deux grosses nouveautés à Genève. Avec le coupé LC500h, Lexus entrevoit l'avenir avec la très longue berline LF-FC qui fait la part belle au luxe mais aussi à la pile à combustible. Ce concept donnera lieu à un véhicule de série dès 2020.

Lexus LF-FC concept : géante - En direct du salon de Genève

Ce que vous avez sous les yeux, ici, est l'avenir de Lexus. C'est en tout cas ce que nous affirme la marque japonaise qui nous présente le concept LF-FC, une très grande berline haut de gamme qui donnera lieu en 2020 à un véhicule de série à pile à combustible chez Lexus. 

Lexus LF-FC concept : géante - En direct du salon de Genève
Lexus LF-FC concept : géante - En direct du salon de Genève

Côté esthétique, ce concept reprend les lignes Lexus actuelles, notamment sur la face avant avec ce nez "pointu", tout en proposant des lignes assez tendues et futuristes qui pourraient bien donner une indication sur ce que compte faire Lexus pour les prochaines productions.

 

La technologie de la pile à combustible semble plaire à Lexus : "Lexus pense que la solution aux problèmes d'énergie et d'émission offerte par le véhicule à pile à combustible le rend le plus proche de la voiture écologique ultime, avec l'hydrogène comme source idéale et propre".

 

Rappelons quand même que Lexus appartient au groupe Toyota et que ce dernier n'est pas un novice dans l'hydrogène puisque la Mirai a été introduite sur la marché et Toyota vise plusieurs milliers de ventes annuelles. L'expérience acquise pourrait donc très bien servir à Lexus par la suite.

 

L'instant Caradisiac : les japonais aiment l'hydrogène 

Entre Honda, Toyota et maintenant Lexus, c'est le jeu de celui qui démocratisera le plus l'hydrogène et la pile à combustible dans quelques années. En tout cas, Lexus, en tant que marque premium, semble trouver sa voie pour l'avenir.

Portfolio (3 photos)

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dat car :love:

Par

J'sais pas si le terme "démocratiser" est très cohérent avec "Lexus" pour ce qui est de la solution pile à combustible.

En tout cas la nouvelle signature stylistique Lexus semble clairement définie : fini le style baroque Louis XV de l' IS et celui à la règle du RX ( souvenez vous du film publicitaire, ils avaient même de l'humour par rapport à ça ).

Et moi je dis tant mieux....c'est plutôt chouette comme ça....

Souhaitons leur de se rappeler que des autos pratiques genre break, ça se vend toujours pas mal en Europe....

Par

Très belle, mais au premier dos d'âne, il faudrait appeler la dépanneuse...

Par

Ca semble encore étonner tout le monde que l'industrie automobile japonaise s'oriente massivement vers la pile à combustible, mais contrairement à la France qui vit dans le mythe du fossile peu cher, et du nucléaire "presque gratos pour charger ta Zoé", il y a d'autres contrées où la défiance face à l'atome (parce qu'ils en subissent les conséquences de manière concrète) et la géopolitique du baril les amènent à réagir rapidement. La fable écologique on la gardera pour le marketing, mais de manière purement pragmatique, la pile à combustible si elle ne résout pas tout est quand même susceptible de constituer vraiment l'avenir de l'automobile. Si en plus elle a cette gueule là, ça s'annonce pas si morose que ça avec ce faux air de DB11 en plus "bridée".

Par

En réponse à PlasticMoussey

Ca semble encore étonner tout le monde que l'industrie automobile japonaise s'oriente massivement vers la pile à combustible, mais contrairement à la France qui vit dans le mythe du fossile peu cher, et du nucléaire "presque gratos pour charger ta Zoé", il y a d'autres contrées où la défiance face à l'atome (parce qu'ils en subissent les conséquences de manière concrète) et la géopolitique du baril les amènent à réagir rapidement. La fable écologique on la gardera pour le marketing, mais de manière purement pragmatique, la pile à combustible si elle ne résout pas tout est quand même susceptible de constituer vraiment l'avenir de l'automobile. Si en plus elle a cette gueule là, ça s'annonce pas si morose que ça avec ce faux air de DB11 en plus "bridée".

Demain 5iem triste anniversaire...

Il ne faut pas l'oublier !

Par

En réponse à PlasticMoussey

Ca semble encore étonner tout le monde que l'industrie automobile japonaise s'oriente massivement vers la pile à combustible, mais contrairement à la France qui vit dans le mythe du fossile peu cher, et du nucléaire "presque gratos pour charger ta Zoé", il y a d'autres contrées où la défiance face à l'atome (parce qu'ils en subissent les conséquences de manière concrète) et la géopolitique du baril les amènent à réagir rapidement. La fable écologique on la gardera pour le marketing, mais de manière purement pragmatique, la pile à combustible si elle ne résout pas tout est quand même susceptible de constituer vraiment l'avenir de l'automobile. Si en plus elle a cette gueule là, ça s'annonce pas si morose que ça avec ce faux air de DB11 en plus "bridée".

voiture électrique ou à hydrogène seront complémentaires... mais les 2 systèmes demandent bcp d'électricité pour fonctionner... donc ça ne résout pas le problème des centrales nucléaires...

Par

En réponse à PlasticMoussey

Ca semble encore étonner tout le monde que l'industrie automobile japonaise s'oriente massivement vers la pile à combustible, mais contrairement à la France qui vit dans le mythe du fossile peu cher, et du nucléaire "presque gratos pour charger ta Zoé", il y a d'autres contrées où la défiance face à l'atome (parce qu'ils en subissent les conséquences de manière concrète) et la géopolitique du baril les amènent à réagir rapidement. La fable écologique on la gardera pour le marketing, mais de manière purement pragmatique, la pile à combustible si elle ne résout pas tout est quand même susceptible de constituer vraiment l'avenir de l'automobile. Si en plus elle a cette gueule là, ça s'annonce pas si morose que ça avec ce faux air de DB11 en plus "bridée".

C'est vrai qu'il y a un petit air d'Aston avec éventuellement un soupçon de Maserati... il y a pire comme références ! Surtout qu'elle a sa personnalité propre avec cette calandre "monstrueuse" mais qui ne se compare à aucune autre.

Si tout le monde est en train de prendre le train en marche en ordre dispersé, ce sont effectivement les Japonais, Toyota et Honda en tête, qui conduisent la locomotive lorsqu'il s'agit des futurs modes de propulsion. Et ça fait un bail que ça dure. Rien que pour leur vision et le fait qu'ils oeuvrent à produire des automobiles moins sales (je n'ose pas vraiment dire plus propres), j'espère qu'ils pourront en tirer des bénéfices supérieurs à ceux de tous les autres.

Surtout qu'ils semblent le faire en partie par véritable conviction qu'il faut aller vers des modes de transport moins polluants, c'est en tous cas mon impression, alors que les autres, Allemands en tête, le font davantage par mercantilisme, parce que le vent est en train de tourner et que c'est là que les futurs profits se ramasseront un jour. Après, c'est normal, ce ne sont pas des philanthropes mais on apprécie toujours un producteur qui fait quelque chose parce qu'il y croit et pas seulement pour ramasser le pognon...

Par

Certes c'est pas totalement neutralisé, mais il y a bien des façons hors de l’électrolyse pour produire de l'hydrogène. L'important est de diversifier les sources pour ne pas dépendre que d'un vecteur énergétique, surtout lorsque pour le cas du nucléaire, on ne sait que vitrifier et stocker les déchets HAVL, sans parler des "restes de centrales" qu'on va devoir aussi stocker à terme après leur démantèlement. Tant qu'à faire, autant réduire le besoin de ce genre d'infrastructures dont on ne sait pas trop bien quoi faire, même une fois à l'arrêt. La bagnole électrique au nucléaire, c'est zéro émission au cul du véhicule et bon gros paquet d'années d'emmerdes derrière. A côté l'hydrogène peut difficilement être "pire".

Par

En réponse à Dumbphone

C'est vrai qu'il y a un petit air d'Aston avec éventuellement un soupçon de Maserati... il y a pire comme références ! Surtout qu'elle a sa personnalité propre avec cette calandre "monstrueuse" mais qui ne se compare à aucune autre.

Si tout le monde est en train de prendre le train en marche en ordre dispersé, ce sont effectivement les Japonais, Toyota et Honda en tête, qui conduisent la locomotive lorsqu'il s'agit des futurs modes de propulsion. Et ça fait un bail que ça dure. Rien que pour leur vision et le fait qu'ils oeuvrent à produire des automobiles moins sales (je n'ose pas vraiment dire plus propres), j'espère qu'ils pourront en tirer des bénéfices supérieurs à ceux de tous les autres.

Surtout qu'ils semblent le faire en partie par véritable conviction qu'il faut aller vers des modes de transport moins polluants, c'est en tous cas mon impression, alors que les autres, Allemands en tête, le font davantage par mercantilisme, parce que le vent est en train de tourner et que c'est là que les futurs profits se ramasseront un jour. Après, c'est normal, ce ne sont pas des philanthropes mais on apprécie toujours un producteur qui fait quelque chose parce qu'il y croit et pas seulement pour ramasser le pognon...

je suis d'accord, les japonais ont une vision à long terme et prennent des risquent industriels pour pouvoir avancer. Ils ont plus des visions d'ingénieurs que de commerciaux alors qu'en Europe c'est le contraire. Les dirigeants veulent du chiffre, de la vente et les progrès annoncés sont souvent sur des technologies gadgets.

Quoiqu'on en dise, ils ont une autre idée de l'automobile. Conservé la fiabilité et prendre parfois des risques.

Pour l'instant la production d'hydrogène fait débat, mais arrivera un jour ou nous pourrons en produire de façon propre.

Par

En réponse à roc et gravillon

J'sais pas si le terme "démocratiser" est très cohérent avec "Lexus" pour ce qui est de la solution pile à combustible.

En tout cas la nouvelle signature stylistique Lexus semble clairement définie : fini le style baroque Louis XV de l' IS et celui à la règle du RX ( souvenez vous du film publicitaire, ils avaient même de l'humour par rapport à ça ).

Et moi je dis tant mieux....c'est plutôt chouette comme ça....

Souhaitons leur de se rappeler que des autos pratiques genre break, ça se vend toujours pas mal en Europe....

C'est vrai que Lexus commence à trouver leur style et sort de la fadeur d'avant. On sent qu'ils ont trouvé leur voie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire