Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Lima, les réussites

Dans Moto / Sport

Lima, les réussites

Si sur le papier il n'y avait guère de doute sur la supériorité du duo Coma-Despres pour la victoire, ce n'était pas si simple car la moindre faute se paierait cash et profiterait aux outsiders qui n'attendaient que cela. Refaisons un vol sur ces deux semaines de course.


Des fautes, ils n'en n'ont pas commis, nous parlons d'une grosse chute, un égarement d'une heure, etc, les deux pilotes KTM ont fait preuve d'une fiabilité sans faille, on ne peut que le constater.


Ils ont comme l'an passé surclassé leurs adversaires en ne leurs laissant que les miettes, 8 victoires d'étape à eux deux, mais visiblement avec moins d' « insolence ».


En 2011, Viladoms termine 10ème à 5h12', dimanche à Lima, le 10ème c'est le Brésilien Zanol à 3h26'.


Sous les 3 heures de retard, ils sont 8 pilotes cette année, ils étaient 4 en 2011, nous constatons un resserrement des écarts.


Il n'en reste pas moins que le rythme imposé par les leaders pendant les spéciales faisait craindre des éliminés sur chute et ils n'ont pas été si nombreux, c'est dire la maitrise de ces champions.


Nous constatons que le « tout 450 » n'a toujours rien changé à la hiérarchie des pilotes, ni du constructeur KTM, que les motos dépassent de toute façon facilement 160 km/h, que coté constructeurs les japonais qui attendaient ce règlement pour revenir en masse, on les cherche.


Yamaha a poursuivi son effort porté par Franc Helbert (HFP) et récompensé par un nouveau podium, la 3ème place d'Helder Rodrigues qui a fait son boulot.


Si Honda Europe avait une dizaine de motos c'était sans s'offrir plusieurs pilotes rapides et fiables.


Coté Suzuki ou Kawasaki pourquoi pas, on le cherche.


En outsider, on retrouve le discret Jordi Viladoms ex porteur d'eau de Coma, il était clair qu'il viendrait pour un résultat, il est pour son retour chez KTM, 4ème à Lima voila qui laisse imaginer son ambition 2013.


Coté fiabilité, notons encore le Norvégien Ullevalseter, nous l'avions mis dans les pilotes à ne pas oublier dans notre présentation fin décembre, le bucheron termine 6ème.


Olivier Pain peut être qualifié de fiable, il était attendu et trop tendu en début de course, il réédite sa place de 2010, 9ème, le pilote se voyait mieux classé pour cette édition. Pas si mal quand même.


Cyril Despres nous avait confié que le Brésilien Zanol qui participait à son premier Dakar serait un pilote à surveiller, régulier, performant, il finit 10ème avec une expérience acquise, confirmer sera le plus dur.


Mais si les deux leaders du team KTM ont de nouveau été intouchables, nous avons assisté à l'arrivée de furieux qui pourraient rapidement venir perturber les plans des pilotes en place.


Voyons cela en seconde page.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire