Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Dans Pratique / Budget

Mensualités relativement légères, véhicule neuf et garanti, plaisir d’un renouvellement régulier : les formules de location avec option d’achat ou de location longue durée séduisent de plus en plus d’automobilistes. Seulement voilà, toutes les offres ne se valent pas. Caradisiac a décortiqué huit d’entre elles.

Les mensualités légères constituent le principal argument des offres de location. Mais avant de plonger, faites chauffer la calculette car il faut aussi tenir compte des éventuels premiers loyers majorés et des prestations annexes comprises - ou non - dans le montant des loyers.
Les mensualités légères constituent le principal argument des offres de location. Mais avant de plonger, faites chauffer la calculette car il faut aussi tenir compte des éventuels premiers loyers majorés et des prestations annexes comprises - ou non - dans le montant des loyers.

Le marché automobile français bénéficie de courants favorables, ce qui s’est traduit par des immatriculations de voitures particulières neuves en hausse de 8,2 % au premier trimestre (soit plus de 516 000 immatriculations). Parallèlement, les financements automobiles auront vu leur montant global croître de 20,4 % sur la période, pour atteindre le montant de 1,86 milliard d’euros (contre 1,55 en 2015). Phénomène intéressant, l’analyse du détail de cette somme laisse apparaître un déséquilibre croissant entre financement par crédit classique et par location avec option d’achat (LOA) : au premier trimestre, cette dernière aura représenté 61,2 % du total des montants financés, en hausse de plus de 35 % par rapport à 2015, quand la part des crédits n’augmentait que de 2,2 %. On assiste donc clairement à un changement des modes de consommation, qui concerne de plus en plus de particuliers.

Il faut dire que les constructeurs mettent le paquet pour appâter le chaland, en multipliant les offres promotionnelles vantant des financements parfois sans apport, avec extension de garantie et entretien inclus pendant la durée de détention du véhicule. Or, la perspective de rouler dans une voiture neuve sans pour autant mettre sa famille sur la paille a de quoi allécher. Reste que toutes les propositions ne se valent pas, et qu’il arrive que les constructeurs premium soient mieux placés que certains généralistes.

Notez enfin que si cette enquête ne prétend pas à l'exhaustivité (de nouvelles offres apparaissent chaque semaine ou presque), nous avons choisi des cas représentatifs des surprises - bonnes ou mauvaises - telles qu'elles peuvent se présenter à l'acheteur.

 

 

3 questions fréquentes sur la LOA

Qui est le propriétaire du véhicule en cas de LOA ?

Si l’établissement financier (généralement le constructeur lui-même) est propriétaire du véhicule, l’automobiliste en est le titulaire de la carte grise. En d’autres termes, les éventuels PV lui seront directement adressés…

 

Dans le cas d'une LOA, la "valeur résiduelle" évoquée par le vendeur correspond-elle à une somme qui me sera reversée au terme du contrat ?

En aucun cas, même si certains vendeurs s’attachent parfois à entretenir l’ambiguïté sur ce point. Soyons donc très clairs : il faut entendre par "valeur résiduelle" la valeur estimée du véhicule au terme de la location, et indiquée au moment de la signature du contrat. Cette valeur est couverte par la restitution dudit véhicule au garage ou à l'établissement financier. Elle correspond aussi la somme qu’il reste à verser si vous décidez finalement de vous porter acquéreur du véhicule au terme de la location. Astuce en passant pour les LOA : peu de temps avant le terme de votre contrat, et si la voiture est en bon état, vous pouvez tenter de revendre celle-ci vous-même à un particulier pour un montant supérieur à la valeur résiduelle prévue au contrat. Avec la somme obtenue, vous pouvez alors solder votre LOA et empocher la différence. Si vous vous débrouillez bien, cela vous permet de couvrir le montant de la valeur résiduelle prévue au contrat, et de conserver un petit pécule qui peut vous servir d’apport (au moins partiel) avant de repartir sur un nouveau financement.

 

Si je dépasse le kilométrage prévu au départ et/ou que je rends une voiture abîmée, que se passe-t-il ?

Des pénalités sont appliquées par le loueur en cas de kilométrage excédentaire - avec des tarifs très variables : quand Dacia vous réclamera par exemple 45 € pour 1 000 km de trop sur un Duster, BMW exigera 140 € sur une Série 3 - ou d’engagement de frais de remise en état. En général, quelques semaines avant la date prévue de restitution du véhicule, le concessionnaire vous invite à passer présenter celui-ci afin de faire un point sur son état général et son kilométrage. C'est l'occasion d’ajuster le tir si vous avez trop roulé et d’engager – à vos frais – des opérations de carrosserie qui pourraient s’avérer nécessaires pour rendre une voiture en état satisfaisant.

 

 

 

Renault Clio : intéressante, mais gare aux équipements

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Renault propose une location longue durée (LLD) sur sa Clio, voiture la plus vendue en France depuis le début de l'année.

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

149 € par mois, sans apport et entretien compris : rouler pendant 4 ans (ou plus précisément 49 mois) à bord de cette Clio vous reviendra à 7 301 € (ou 1 825 € par an). Or, cette somme correspond à peu près à la décote que vous observeriez sur la voiture si vous l’achetiez neuve pour la revendre au bout de quatre ans. Sachant que la LLD comprend en plus l’entretien et l’extension de garantie, l’offre semble des plus alléchantes (ce qui n’est pas toujours le cas chez Renault).

Les points faibles de cette offre

Attention, cette formule s’adresse aux petits rouleurs : 10 000 km en moyenne par an, c’est peu. De plus, comme à l’accoutumée, la photo illustrant la publicité présente un modèle mieux équipé que celui dont le prix s’affiche en gros. Ainsi, pour 149 €mois, Renault vous propose une Clio en finition Life (photo ci-dessous) qui présente des atours un peu moins séduisants que le rutilant modèle présenté : ni peinture métallisée, ni jantes alliage ne font partie de la panoplie. Il faudra se passer de climatisation, et le moteur 75 ch est un peu court sur la route. Pour la jolie version Limited (jantes alliage 16 pouces, climatisation manuelle…) de la photo, il vous en coûtera 195 € par mois, soit 9 555 €. Une valeur légèrement supérieure à la décote que vous observeriez sur la même voiture achetée neuve.

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Le bilan

Cette offre sur la Clio paraît intéressante en soi, mais il est un peu dommage de se passer de climatisation sur une voiture moderne. Pour un modèle un peu mieux équipé et présenté, il vous en coûtera 46 € de plus par mois, soit un surcoût de 31 % par rapport à l’accroche publicitaire. Pas de miracle, donc…

 

 

Peugeot 208 : une LLD qui tient la route

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les offres de location n'ont jamais été très compétitives chez Peugeot, mais il semble que les choses soient en train d'évoluer. Exemple avec 208, proposée à 159 € par mois.

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

159 € par mois pendant trois ans, c'est raisonnable dans l'absolu. D'autant qu'il est ici question du bloc essence Puretech 82ch, dont les performances permettent d'envisager une utilisation routière, et que l'équipement de la finition Style concernée comprend climatisation, radar de recul, volant cuir ou rétroviseurs électriques. Le coût total de l'opération s'élève à 7 824 mois, puisque les 36 mensualités de 159 € sont précédées d'un premier loyer majoré de 2 100 €. Or, ces 7 824 € correspondent à la décote que vous enregistreriez sur la voiture si vous l'achetiez neuve pour la revendre après trois ans d'utilisation.

Les points faibles de cette offre

La 208 est une citadine plaisante à conduire, mais attention : le kilométrage maximal autorisé est de 30 000 km, soit 10 000 km par an (ou un peu plus de 800 km par mois). Assurez-vous de respecter cette clause du contrat, faute de quoi il faudra prévoir de remettre la main au portefeuille pour couvrir le kilométrage excédentaire. Ce qui rendra l'opération nettement moins rentable.

Le bilan

Une auto bardée de qualités, des mensualités anti-coup de massue : avec cette LLD taillée sur mesure pour les petits rouleurs, Peugeot a tout bon… ou presque, car il y a tout de même un premier loyer de 2 100 € à verser. Celui-ci pourra être couvert par la reprise de votre ancienne voiture

 

Volkswagen Golf : bonne balle

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

La Golf demeure l’une des berlines compactes les plus prisées en France, et les motorisations essence supplantent peu à peu les TDI. Cela tombe bien, le constructeur propose une LOA à 230 € par mois avec le bloc 1.2 TSI 110.

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

Primo, le bloc TSI 110 sied particulièrement bien à la Golf (performances suffisantes, appétit mesuré). Deuxio, cette finition Edition s’avère bien équipée : jantes alliage, climatisation, régulateur/limiteur de vitesse, aide au stationnement AV/AR ou radio Bluetooth tactile sont ainsi fournis d’office. Pour 230 € par mois sans apport, soit 8 510 € sur 37 mois, on a une voiture (5 portes) sérieuse…

Les points faibles de cette offre

...sérieuse, oui, mais à bord de laquelle il ne faudra pas parcourir plus de 10 000 km par an, ce qui est peu. De plus, l’entretien n’est pas compris dans les mensualités.

Le bilan

Le coût global de l’opération - 8 510 € entretien non compris - équivaut  à celui de la décote de cette Golf sur 3 ans. Intéressant, donc, malgré le fait que l’entretien n'est pas compris dans les mensualités. Une offre qui s’adresse toutefois aux petits rouleurs.

 

Citroën C4 : le contre-exemple parfait

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Citroën propose une LOA à 225 € par mois (pendant cinq ans) sur la C4. Intéressant… si ce n'est que le premier loyer prohibitif gâche tout. Un vrai désastre, en fait.

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

225 € par mois pour rouler dans une berline compacte appréciée pour ses qualités de dynamisme et de confort, cela semble correct. La C4 est ici animée par le bloc essence Puretech 110 ch, à l'aise sur route, dans une finition Live qui n'oublie pas l'essentiel : climation, régulateur de vitesse, radio CD MP3 et ordinateur de bord répondent ainsi à l'appel.

Les points faibles de cette offre

Pour accéder à cette offre, il faut commencer par se délester de… 5 970 €, soit près d'un tiers du prix de la voiture (19 900 €, tarif hors remise certes...). Or, tout l'intérêt des offres de LOA/LLD est qu'elles n'exigent pas de fortes mobilisations d'argent. Pire : si l'on additionne le montant du premier loyer majoré et celui des autres mensualités (225,78 € pour être précis), on arrive à un montant de… 19 291 €, soit quasiment le prix de la voiture neuve (19 900 €) ! Sauf que là, vous n'en êtes toujours pas le propriétaire : pour lever l'option finale d'achat, on vous demandera encore 4 970 €! Ici, Citroën prend clairement ses clients pour des pigeons.

Le bilan

Sur cette C4, Citroën propose la pire formule qui soit en termes de LOA, comme on pouvait en trouver au début des années 2000 quand les marques tâtonnaient encore avec ce procédé. D'autre part, le constructeur signe l'aveu implicite qu'il estime que la valeur résiduelle d'une de ses voitures au bout de 5 ans est proche du néant. Pas très engageant pour les acheteurs de voitures neuves, tout ça…

 

Kia Sportage : joli mais pas donné

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Kia a mitonné une offre de LLD pour son nouveau Sportage, tout récemment arrivé en concession. Il s’agit d’une formule sur 49 mois, comprenant un premier loyer majoré de 3 100 € suivi de 48 mensualités de 297 € (hors assurances type perte financière et/ou perte d’emploi, certes facultatives… mais chaudement recommandées). Il vous en coûtera donc 17 356 € en quatre ans, période au terme de laquelle vous rendrez votre véhicule au concessionnaire pour repartir vers de nouvelles aventures (pas d'option d’achat).

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible


Les points forts de cette offre

Il est ici question de la finition Active, très correctement équipée : GPS, caméra de recul, climatisation automatique bizone, feux de route automatique et alerte de franchissement de file sont ainsi fournis d’office. Cette LLD s’étend sur 60 000 km en 49 mois, soit 15 000 km par an, valeur raisonnable.

Les points faibles de cette offre

Joli, ce Kia Sportage ! Et surtout dans la configuration GT Line (grandes roues, feux spécifiques, etc.) retenue pour les campagnes de promotion. L’offre à 297 € par mois concerne une finition Active, certes bien équipée (on l’a dit plus haut), mais à la présentation un peu moins avenante. Pour le GT Line mis en avant dans les publicités, le loyer s’élève à 377 € avec le bloc diesel 136 ch (hors assurances facultatives). D’autre part, l’entretien n’est pas compris. Même si celui-ci reste très limité sur une voiture neuve, avec dans le cas présent une révision tous les 24 mois, cela doit entrer en compte dans le calcul. Enfin, le moteur diesel 115 ch n’a rien d’un foudre de guerre. À recommander aux conducteurs calmes ou à ceux dont le solde de points de permis a tendance à fondre.

Le bilan

Des mensualités raisonnables s’agissant d’une voiture récente, bien équipée et joliment présentée. Hélas, le montant élevé du premier loyer majoré gâche un peu les choses en faisant grimper la note, éloignant cette Kia de la catégorie « low cost » dans laquelle on a longtemps classé la marque.

 

Lexus CT200h : le courant passe

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Pour soutenir les ventes de sa CT200h à motorisation hybride (la même que celle de la Toyota Prius 3), Lexus propose au mois de mai 2016 une LOA à 299 € par mois.

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

Le premier loyer de 750 € est couvert par le bonus écologique, ce qui signifie que l’utilisation de l’auto pendant 4 ans et pour 45 000 km vous coûtera 14 352 €. S’ajoute au tableau une carte grise gratuite et une consommation de sans-plomb très réduite, motorisation hybride oblige. Pas mal…

Les points faibles de cette offre

Assez chère, peu performante et pas plus spacieuse qu'une VW Golf, la CT200h n'est pas un franc succès commercial. Si l'on considère la valeur neuve de 27 891 € pour la version Sport édition (remise de 2 099 € déduite) et qu'on lui applique une décote réaliste, on arrive à un prix de revente à particulier de 15 000 € après quatre ans d'utilisation. Soit une décote de près de 13 000 €, un peu inférieure au prix de la formule de LOA proposée par Lexus (14 352 €, rappelons-le). En d'autres termes, la formule « achat à crédit + revente » nous semble ici - un peu - plus pertinente que la LOA d'un strict point de vue financier, d'autant que les Lexus sont réputées parmi les voitures les plus fiables (donc faciles à revendre). A vous de voir si l'aspect "tout compris" mérite l'investissement supplémentaire.

Le bilan

Une offre de LOA un brin trop onéreuse, d’autant que la CT200h est une berline compacte dont les volumes de chargement n’ont rien d’extraordinaire. Ceci dit, aucune hybride n’est véritablement bon marché chez Toyota : cela coûte encore cher de consommer moins !

 

 

Opel Astra : les roues sur terre

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Pour soutenir le lancement de sa nouvelle Astra, Opel a déjà mitonné une offre de LOA. La pratique étant encore assez rare sur les modèles dernier cri, elle suscite quelques interrogations…

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

219 € par mois pendant 4 ans pour conduire l’une des meilleures berlines compactes du moment, cela paraît raisonnable. À ce tarif sont compris l’écran tactile multimédia 7" (compatible Android Auto et Apple Car Play), la connexion téléphone Bluetooth, la climatisation auto bizone, ainsi que l’indispensable régulateur/limiteur de vitesse. Seul le GPS fait ici défaut. Pour animer l’ensemble, un petit moteur 3 cylindre turbo essence de 1 l et 105 ch qui s’épanouira en zone périurbaine, mais que les longs trajets n’effraient pas. Notez aussi que les prestations d’entretien (au nombre de trois sur la période 4 ans/40 000 km) sont incluses dans le tarif, lequel tient compte d’un rabais de 2 850 € par rapport au prix neuf catalogue. Tout compris ou presque, donc.

Les points faibles de cette offre

Primo, il s’agit d’une offre réservée aux petits rouleurs : 40 000 km en 4 ans, c’est peu. D’autre part, même si le montant des mensualités est faible, il faut aussi tenir compte de l’exigence d’un premier loyer majoré (2200 €). En conséquence de quoi le montant de l’opération s’élève à 12 493 € (entretien compris, certes). Or, une Astra achetée neuve ne décoterait pas dans de telles proportions en si peu de temps, surtout avec 40 000 km au compteur. Dans ces conditions, l’achat à crédit, idéalement assorti d’une extension de garantie pour la tranquillité d’esprit et une revente aisée, nous semble ici plus pertinent.

Le bilan

Ici, le premier loyer majoré gâche une opération qui avait tout pour plaire. La formule sans apport proposée par Volkswagen sur une Golf 7 directement comparable à l’Astra en termes de motorisation et d’équipement apparaît plus intéressante.

 

BMW Série 3 Touring : voiture premium, tarif d’une généraliste

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

360 € par mois pour rouler dans un break BMW diesel neuf, et sans apport. Il y a forcément un piège…

 

Locations de voitures neuves (LOA ou LLD) : huit offres au crible

Les points forts de cette offre

...et un piège que nous cherchons encore. En effet, l’offre de BMW est sans apport, on l’a dit, et comprend l’entretien hors pneus (qui comprend juste une vidange à 30 000 km, en fait) et l’extension de garantie. Il vous en coûtera donc 12 960 € pour parcourir 40 000 km avec cette jolie familiale pendant trois ans, soit un peu moins de la moitié de sa valeur faciale (27 950 € pour une 316d Touring Start Edition en finition Lounge). Or, ces 12 960 € correspondent presque à la décote que vous enregistreriez en achetant la voiture neuve pour la céder après ces trois années. Le secret ? BMW fixe une valeur de rachat élevée pour ses voitures au terme de ses LOA, car celles-ci sont toujours très prisées sur le marché de l’occasion. Il a donc l’assurance de toujours retomber sur ses pattes avec les modèles qu’il récupère. Attention toutefois, toutes les BMW ne bénéficient pas d’offres aussi attrayantes. Mais dans le cas de la Série 3, qui doit affronter la concurrence de modèles plus récents comme les Mercedes Classe C et Audi A4, cela permet de continuer à susciter l’intérêt de la clientèle.

Les points faibles de cette offre

Le moteur de la 316d est un compagnon de route sobre et silencieux mais ses 116 ch n’offriront pas de sensations de conduite inoubliable. D’autre part, la Série 3 finition Lounge repose sur de « petites » roues de 16 pouces, ne dispose pas de valorisants phares type « full led » et fait l’impasse sur le GPS. Pas exactement une voiture de luxe, donc.

Le bilan

Malgré des pingreries d’équipement et un barème très sévère en cas de dépassement du kilométrage initialement prévu, en l’occurrence 0,14 € par km, cette offre BMW s'avère digne d'intérêt. Un « truc » en passant : si vous disposez d’un apport, lequel pourrait par exemple être constitué de la reprise d’un véhicule, vous pouvez réduire d’autant les mensualités. En mettant par exemple 4 000 € sur la table (somme qui constituerait le premier loyer), vous ne paieriez plus que 253 € par mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portfolio (1 photos)

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

la bmw start édition est dispo pour 27000€ catalogue

Par

10.000Km par an...c'est vraiment pas beaucoup. Ils ne prennent pas de risque donc avec le "entretien compris" et "garantis". On leur rend à 39.000Km au compteur. Personnellement avec moins de 40.000Km affiché j'appelle cela une voiture limite neuve.

Par

les français font 12 en moyenne...

Par

En réponse à Pop-corn

10.000Km par an...c'est vraiment pas beaucoup. Ils ne prennent pas de risque donc avec le "entretien compris" et "garantis". On leur rend à 39.000Km au compteur. Personnellement avec moins de 40.000Km affiché j'appelle cela une voiture limite neuve.

ça dépend de la motorisation et de l'état de la voiture (si les gens en ont pris soin ou pas).

Par

Pas de LOA/LLD de SUV ? :D

Par

Pourquoi devrais-je définir à l'avance du kilométrage que je vais effectuer sur 3 ou 4 ans ? C'est ridicule. Je préfère rester libre d'utiliser ma voiture comme je veux, changer de mode de transport si ça me plait, en fonction du trajet.

Par

les LOA incluant l'entretien peuvent être intéressantes pour un petit rouleur, sous condition d'avoir un parking/box privé, et que le prix final effectivement ne soit pas prohibitif.

le problème est qu'on a tout de même toujours un peu la crainte qu'elle ne soit abimée... et de payer les pénalités qui vont avec.

Par

en gros il faut bichonner sa tuture pendant toute la période ou on la finance et ne pas dépasser le kilométrage :violon:

Par

En réponse à axoxyxous

en gros il faut bichonner sa tuture pendant toute la période ou on la finance et ne pas dépasser le kilométrage :violon:

C'est valable aussi lorsque tu la payes cash et que tu souhaites la revendre un jour. J'ai toujours revendu mes voitures au 1er ou 2e acheteur parce que l'aspect etait irréprochable (ca evite les discussions sans fin du gars qui veut grapiller 200€) et le kilométrage normal.

une voiture griffée partout ne donne pas envie. Financièrement il est souvent rentable de faire reprendre et repeindre les boucliers et autres chocs de portières.

Y compris pour soi c quand meme + sympa de rouler dans une voiture propre et nickelle

Par

Comment calculez-vous la décote d'un véhicule au bout de 3 ou 4 ans ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire