Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Louis Rossi après son GP de Jerez, au Mans, il faudra essayer de marquer

Dans Moto / Sport

Louis Rossi après son GP de Jerez, au Mans, il faudra essayer de marquer

Louis Rossi avait commencé la saison au Qatar en terminant la course hors des points, 17ème, à quelques mètres du 15ème.


Aux essais qualif" , il n'avait eu que 10 minutes pour faire un temps et se placer sur la grille à cause d'une boite de vitesse récalcitrante.


Dimanche à Jerez, Louis s'est qualifié 16ème d'un cheveu devant Alexis Masbou et aussi devant Folger.


Mais dès le début de la course, il se passe quelque chose sur la moto du Français qui va insister jusqu'à la chute. Il laisse ses deux compatriotes faire un excellent résultat, 7ème pour Zarco et 9ème pour Masbou.


Voici donc le résumé de Jerez de Louis :


Samedi matin 9h, départ de la seconde séance d'essais libres pour 40 minutes. Après quelques tours de rodage moteur, Louis entame une série de runs avec chaque fois des évolutions de réglages châssis. Les temps descendent régulièrement mais Louis n'améliore son chrono du vendredi que de quelques centièmes. Malgré un honorable 16e temps Louis n'est pas satisfait ; l'objectif de passer sous la barre des 1'50 reste à franchir.


Prochaine séance, chronométrée cette fois, à 13h.


Concentration maximale pour la séance chronométrée. Tout est en ordre et Louis est déterminé. La stratégie est simple, une série de tours pour s'assurer que tout fonctionne, une série pour augmenter le rythme, retour au box pour deux pneus neufs et une dernière série


pour faire un chrono. 1'49''817, Louis partira de la 4e ligne en 16e position. Une ligne de mieux qu'au Qatar ; ses premiers points prennent un peu plus de réalité.


Louis Rossi après son GP de Jerez, au Mans, il faudra essayer de marquer


Dimanche, warm up à 8h40. Louis rode le moteur puis effectue quelques tours rapides sans refaire ses temps de la veille. La moto fonctionne normalement et il ne s'inquiète pas. Avec la course moins de 2 heures après, il est interdit de tomber au risque de tout gâcher.


11 heures, placement sur la grille. Dernière vérification de Gigi et de Giacomo ses deux mécaniciens, évacuation de la piste et tour de chaude. Louis réussi un bon départ et passe 15e au premier tour. 17e au second, pas d'inquiétude, normal, c'est serré et personne ne lâche rien. 18e au tour suivant, que se passe-t-il ? Les temps au tour diminuent. Visiblement il a un souci. La suite confirmera nos craintes, Louis est en difficulté et a de plus en plus de mal à rester avec son groupe. Il finira par chuter de l'avant à l'entame du 14e tour. Fin de la course.


Louis rentre au box plus interrogatif que déçu. « La moto a très vite commencé à dribbler et le phénomène s'est accentué au fil des tours ». La télémétrie confirmera ses dires. Le pneu ou l'amortisseur ? L'examen de ce dernier nous permettra de le savoir.


Louis Rossi après son GP de Jerez, au Mans, il faudra essayer de marquer


Si l'issue en course ne fut pas celle espérée, le week-end reste très positif : les essais se sont très bien déroulés avec une progression constante, Louis engrange de l'expérience et les relations avec le team CBC Corse sont excellentes.


Louis nous donne rendez-vous au Mans le 23 mai, avec des points espérons le.


Courage, nous serons avec toi.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire