Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Marc Germain après son week-end Varois

Dans Moto / Sport

Marc Germain après son week-end Varois

Marc Germain s'est fait un peu surprendre à Brignoles samedi dernier par Fabien Planet. Mais dimanche, ce dernier est parvenu à prendre la tête de la course et à la garder jusqu'à l'arrivée. Marc a trouvé le rythme très élevé et c'est tout bon pour l'entraînement en vue du début du championnat du monde d'enduro dans dix jours. Voici les réactions de Marc après son week-end Varois.


Marc Germain : Samedi, malgré ma méfiance vis-à-vis de la concurrence je ne me jette pas d'emblée dans la bagarre. Bien entendu, Julien Gauthier s'engouffre dans la brèche, accompagné de Fabien Planet nouveau venu chez les E1, mais ça je ne le sais pas encore... Tout le monde est très excité et très tendu, nous roulons en mode WEC ! Comme Fabien part après nous, personne ne se souci de sa progression et c'est en toute fin de journée que nous réalisons qu'il est en tête de la catégorie ! Malgré mes efforts pour le contrer il est trop tard et Fabien remporte la journée devant moi. Je ne m'attendais pas à terminer second, mais je suis très loin d'avoir pris un coup au moral. Finalement cette défaite tombe au bon moment, j'avais besoin d'un stimulus pour intégrer davantage que nous ne serons pas au Club Med en E1 cette année. Julien Gauthier a beaucoup progressé cet hiver, Fabien Planet est vraiment très rapide avec sa 250 4t et le changement de moto semble avoir boosté Marc Bourgeois, sans oublier Nicolas Paganon qui ne vient pas sur le championnat juste pour faire un coup de moto…


Dès le lendemain je mets les bouchées doubles pour occuper la tête de la course dès le premier chrono. Je remporte la première spéciale mais très vite les choses se gâtent pour moi. Sans tomber, je me blesse à la cheville dans la deuxième spéciale, la douleur est vraiment tenace et sans savoir vraiment la gravité de ma blessure je continue en serrant les dents. Les spéciales s'enchaînent et la concentration est difficile à trouver, je souffre vraiment. De toute façon je n'ai pas le choix, il faut remporter la journée… A force d'acharnement, je parviens tout de même à gagner, seulement quatre secondes devant Fabien qui a bien failli réaliser un doublé gagnant !


Ce week-end a été vraiment très intéressant d'un point de vue sportif. Deux semaines avant l'ouverture du championnat du Monde au Portugal je me retrouve dans une configuration de course similaire avec l'obligation de tout donner ! Cette saison promet d'être bénéfique pour l'enduro français d'autant plus que Johnny Aubert impose un rythme qui va tirer tout le monde vers le haut. Au passage merci à Sébastien Bozzo et à Marc Bourgeois qui m'ont aidé à remettre ma chaîne qui avait sauté dans le CH serré.


Pour info, je n'ai rien de cassé, il s'agit d'une entorse à la cheville qui devrait se soigner très vite. Au programme j'ai encore quelques séances de testing avec Yves et Yann et dans deux semaines nous serons à Penafiel au Portugal pour l'ouverture du WEC.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire