Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Marché du Deux-Roues Motorisés/Bilan de l'année 2012 : la moto résiste, le scooter 125 chute !

Dans Moto / Pratique

Marché du Deux-Roues Motorisés/Bilan de l'année 2012 : la moto résiste, le scooter 125 chute !

La Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle vient d'établir un bilan annuel du marché du deux-roues motorisés. Sans tomber dans la totale morosité, force est de constater que l'année 2012 a été une année difficile : en effet, le marché global a enregistré un total de 293 967 immatriculations en recul de 10,3 % par rapport à 2011. Si l'on se penche sur les différents segments, le secteur des cyclomoteurs 50 cm3 termine avec un total de 127 243 unités vendues, ce chiffre correspond à une baisse de 13,1 % : sans surprise, les machines à boite de vitesses souffrent de plus en plus avec un fléchissement de 21,1 %, tandis que le scooter annonce une baisse plus modéré (-12,1 %).


De son côté, la catégorie des 125 cm3 chute de 18,9 %, une baisse équivalente à 2011. Il semblerait que l'imposition de la formation de 7 heures cumulée à un pouvoir d'achat de plus en plus faible constituent les deux facteurs propices à cette dégringolade. Même constat que pour le 50, les motos 125 reculent de 24,6% alors que dans le même temps, les scooters glissent de 16,9 %.


En revanche, les grosses cylindrées se maintiennent avec une érosion limitée de 1,7 % : la moto enregistre un léger recul de 6,4 %, tandis que le max-scooter s'envole avec une hausse spectaculaire de 36,9 % grâce notamment à de nombreuses nouveautés (Yamaha T-Max 530, Aprilia SRV 850). Les machines entre 125 et 750 cm3 progressent de 5 %, alors que les véhicules de plus de 750 cm3 perdent 8 %.


Les perspectives d'avenir n'appellent pas vraiment à l'optimisme, car 2013 s'annonce déjà comme une année difficile, la faible croissance économique couplée au taux de chômage (déjà élevé) qui va continuer de croître risquent de tendre encore un peu plus le marché. La branche deux-roues de l'organisme BIPE se mouille en annonçant un repli de 3,5 % en 2013 et une consolidation à bas niveau ( + 1,8 % pour 2014) sur le marché du deux-roues. Bref, les constructeurs devront innover pour répondre à de nouveaux besoins durant les prochains salons et notamment lors du salon de Paris qui doit avoir lieu cette année.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire