Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Marché français : le diesel s'effondre, les SUV toujours plus haut

Dans Economie / Politique / Marché

Marché français : le diesel s'effondre, les SUV toujours plus haut

Succès des SUV, désamour pour le moteur diesel : les tendances ne sont pas nouvelles. Mais leur évolution respective s'est encore accélérée en janvier.

Le marché français évolue depuis plusieurs années. Les phénomènes sont connus, mais ont été accélérés en janvier dans des proportions étonnantes. Cela commence par la part de marché des SUV.

Sur l'ensemble de l'année 2016, ils ont représenté 28 % des ventes. En 2017, cette part de marché (PDM) a grimpé à 32 %. Et en janvier 2018, elle a atteint 37 % ! Près de quatre clients sur 10 ont choisi un baroudeur ! Comme nous avons déjà pu l'écrire, la demande crée l'offre, mais l'offre crée aussi la demande.

Les nouveautés se sont multipliées ces dernières semaines, notamment sur le segment des SUV urbains avec le Citroën C3 Aircross, le Hyundai Kona, le Kia Stonic, le Seat Arona ou encore le Volkswagen T-Roc. Cinq SUV se sont glissés dans le Top 10 des ventes le mois dernier, dont un sur le podium, le Peugeot 3008. Les monospaces continuent d'être les victimes principales, avec une part de marché globale passée de 12 à 8 %.

En ce qui concerne le diesel, le résultat de janvier ne va pas rassurer la filière, déjà inquiète sur la vitesse où les ventes reculent. Alors que 47 % des voitures vendues l'année dernière carburaient au gazole, la part en janvier a été de seulement 41 % ! En 2012, la part du gazole était de 73 %.

On peut vraiment parler de désamour, la chute ayant sûrement été encore accélérée par la hausse de la fiscalité au 1er janvier. L'écart entre le gazole et le sans-plomb 95 E10 n'est plus que de 5 centimes par litre environ. La crainte sur la décote en occasion ajoute a la psychose !

Conséquence, l'essence devient majoritaire, avec 52,6 % de part de marché. Les hybrides continuent leur progression, passant le cap des 5 % de PDM. En revanche : les immatriculations de modèles électriques ont plongé en janvier. Seulement 1.286 voitures branchées ont été immatriculées, contre 2.242 en janvier 2017. La PDM de l'électrique recule de 1,46 à 0,82 %.

Deux grandes raisons pour l'expliquer : les ventes de début 2017 avaient été boostées par l'arrivée de la nouvelle Zoé ZE 40 et le marché actuel est dans l'attente des premières livraisons de la Nissan Leaf 2. L'association Avere précise que les carnets de commandes de la Zoé restent bien remplis. La Renault, touchée par des retards de livraison, a représenté la moitié des ventes d'électriques en janvier.

Le marché de l'hybride rechargeable a été boosté par la fin du bonus, avec de nombreuses commandes fin 2017 pour des livraisons début 2018. En janvier, c'est le Volvo XC60 qui a été le plus vendu dans cette catégorie, avec 114 exemplaires, devant le Mercedes GLC (113 ventes) et le Mini Countryman (95 ventes).

Commentaires (105)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" Deux grandes raisons pour l'expliquer : les ventes de début 2017 avaient été boostées par l'arrivée de la nouvelle Zoé ZE 40 et le marché actuel est dans l'attente des premières livraisons de la Nissan Leaf 2."

Evidemment ..

Par

l'electrification du parc Auto :c'est un projet sur 30 ans ou 40 ans... , probleme d'autonomie et de bornes de recharges à regler,!

mailler tout le territoire de station essence çà ne s'est pas fait du jour au lendemain.hein.....

Par

Et pendant ce temps, Caradisiac continue d'essayer les versions Diesel des véhicules (BMW...)...

Par

Ces chiffres incluent les ventes aux entreprises. Dans la clientèle des "vrais" acheteurs, la chute du Diesel est certainement bien plus prononcée...

Par

37% de parts de marché pour les SUV ?

Visiblement, les carburants ne sont pas assez chers en France, ce qui ne va pas manquer de donner des idées à certains.

Quant au diesel, je n'aimerais pas avoir une occasion à vendre, c'était déjà dur il y a 2 ans, mais là... les délais de vente doivent être énormes (80% de l'offre pour à peine 50% de la demande).

Par

Doit-on en conclure que ce sont les SUV essence qui se vendent mieux désormais :confused:

Par

Sic "Electrique .... le marché actuel est dans l'attente des premières livraisons de la Nissan Leaf 2"

La même cause produit les mêmes effets pour le diesel: les clients attendent les nouvelles motorisations Euro6c, synonyme de vignette Crit'air 1 en France ...

Par

SUV :love: SUV :love: SUV :love:

I love SUV :lover:

Par

J'espère que ceux qui n'aiment pas les SUV vont encore maigrir un peu plus :lol:

Par

En réponse à GrosMytho

l'electrification du parc Auto :c'est un projet sur 30 ans ou 40 ans... , probleme d'autonomie et de bornes de recharges à regler,!

mailler tout le territoire de station essence çà ne s'est pas fait du jour au lendemain.hein.....

C’est bien ce qui inquiète...

Bientôt Paris et d’autres suiveurs annonceront la prohibition des diesels.

Que faire?

Taxi? Uber? Chauffeur privé? Transports en comun avec l’incompétence de la nation a assurer l’entretien, la ponctualité et la sécurité?!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire