Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Marché : progression de 6 % des immatriculations en mai

Dans Moto / Pratique

Marché : progression de 6 % des immatriculations en mai

Au mois d’avril, le marché de la moto n’a tenu qu’à un fil avec sa déflation de 5,8 %. Mais en mai, il a fait en sorte de ne pas être une plaie en progressant de 6 %. La balance est donc positive mais les difficultés demeurent dans un environnement qui redoute déjà la fin de l’année. Mais l’été, c’est fait pour chanter, et nous verrons bien lorsque la bise sera venue…

Le mois de mai s’est voulu rassurant pour un marché de la moto qui espère ne pas avoir vécu là une accalmie. Avec 17 982 immatriculations, il se félicite de son meilleur mois de mai depuis 2011. Cette progression des ventes est à mettre au crédit des moyennes et grosses cylindrées qui gagnent 10,4 % sur le mois (12 534 unités contre 11 353 en mai 2016), alors que les 125 cm3 perdent un peu de terrain avec 5 448 immatriculations contre 5 613 en 2016 (-2,9 %).

Ces dernières continuent de payer l’écueil de la formation obligatoire de sept heures. Un frein néanmoins regardé avec angoisse par les premières qui attendent l’onde de choc du permis A2… En effet, la baisse de fréquentation dans les moto-écoles a été remarquée…

Dans le détail, on note la suprématie de Honda dans le segment des 125. Le premier constructeur mondial immatricule 1 203 motos et scooters, ce qui est carrément 22 % des ventes du segment, et gagne ainsi 11,8 %. Si Kymco, Mash et Sym limitent la casse avec une progression personnelle entre 8 et 24 %, c’est la déprime ailleurs : Piaggio perd 3,8 %, Yamaha 14,3 % et Peugeot 5,5 %.

Avec 5 448 immatriculations, mai 2017 est le plus faible mois de mai en matière d’immatriculations de 125 depuis plus de 15 ans. Sur ce mois, les 125 ne représentent ainsi que 30 % des ventes du marché total (33 % en mai 2016). Dans un tel contexte, la progression de 28,8 % sur les cinq premiers moins de l’année des petites néorétro de Mash est d’autant plus méritoire.

Côté grosses cylindrées, on revendique 12 534 immatriculations, ce qui est l’un des meilleurs mois de mai de ces 10 dernières années. Les + de 125 cm3 ont progressé de 10,4 %, représentant 70 % du total des ventes du mois. Quasiment toutes les marques y enregistrent des hausses. Le leader du segment, Yamaha, progresse notamment de 15,2 %. Seules Harley (-0,6 %), Suzuki (-7,9 %) et Aprilia (-2 %) perdent du terrain.

Sur les cinq premiers mois de l’année, le segment des moyennes et grosses cylindrées progresse de 2,9 % avec 48 409 unités contre 47 040 unités un an plus tôt. Yamaha reste en tête au cumul avec 9 039 immatriculations (+3,4 % et 18,67 % de parts de marché), devant BMW (+11,9 %) et Kawasaki (+14,8 %).

Au cumul des cinq premiers mois de l’année, le marché de la moto repasse en positif, avec une progression de 0,3 % soit 69 144 unités, à comparer aux 68 908 de 2016.

 

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire