Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Mitsubishi doit suspendre la vente de huit modèles au Japon

Mitsubishi doit suspendre la vente de huit modèles au Japon

Nouveau rebondissement dans l'affaire des chiffres de consommations embellis chez Mitsubishi. Après quatre citadines en avril, ce sont huit autres modèles qui sont concernés et dont la vente a été stoppée au Japon par le ministère des Transports.

La vente de huit modèles Mitsubishi vient d'être suspendue au Japon. La décision a été prise par le ministère des Transports japonais. La cause : les consommations de carburant indiquées dans les brochures ont été sous-estimées.

L'enquête menée par le ministère a révélé que les consommations de ces huit autos étaient inférieures de 4,2 % en moyenne à celles réellement mesurées, avec un pic d'écart de 8,8 %. Les ventes des modèles concernés ne pourront reprendre qu'une fois les corrections effectuées, ce qui devrait prendre deux à trois semaines. Mitsubishi a déjà annoncé qu'il compte indemniser les acheteurs floués.

Premier scandale en avril

Cette enquête fait suite au scandale qui avait touché Mitsubishi au printemps. Le constructeur avait reconnu avoir mené des tests de consommations non conformes à la législation en vigueur dans l'Archipel, et ce depuis 1991. L'affaire touchait quatre modèles de mini-citadines, dont deux produites pour Nissan, ce qui représentait plus de 600 000 véhicules.

L'aveu avait fait plonger l'action de la marque en bourse. Mitsubishi a alors demandé une aide financière à Nissan, qui en a profité pour devenir actionnaire majoritaire, avec une participation de 34 % suite à une augmentation de capital réservée à Nissan (ce qui représente un investissement de près de deux milliards d'euros).

Avec la baisse des ventes et les indemnisations, Mitsubishi s'attend à avoir son prochain bilan financier dans le rouge, une première depuis huit ans. Il a estimé qu'il accuserait une perte nette supérieure à un milliard d'euros à la clôture de son exercice en mars 2017.

Mots clés :

Vidéos populaires

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Va sans doute prendre un nouveau nom cette compagnie je vois bien Mitsu-No-bishi ou tout simplement Missan by Nissan :coucou:

Par

Ils ont mis sur leurs brochures des valeurs de conso inférieures à celles officialisées par la normalisation Japonaise?

Par

Mitsubishi doit avoir une petite ardoise déjà, si l'état japonnais décide de stopper les ventes pour 4 à 9% de réduction par magouille... Ce qui doit représenter au bas mot entre 0.5L pour une micro citadine à 1.5L pour une Evo (dans le cas de celle-ci on est jamais vraiment au litre près). Quand on voit que la différence entre fiche technique et réalité de par chez nous, elle peut atteindre environ 3L pour une micro citadine (aka les modèles vendu pour 2 à 3.5L/100. Quelqu'un saurait si le test japonnais est plus proche de la réalité que l'européen?

Par

Écart de consommation de 4 à 8%... et on suspend les ventes...

Alors qu'en Europe, l'écart moyen doit être de... 25%... et après certains se demandent pourquoi les constructeurs européens vendent si peu de voitures au Japon...

L'Europe, le paradis des multinationales

Par

Ou alors l'écart annoncé est calculé par rapport au test normé, et non par rapport aux consos "réelles" (qui n'existent pas, soyons clair, car personne ne conduit de la même façon). Dans ce cas, c'est du mensonge pur et dur, et je comprends que le gouvernement japonais soit sévère.

Par

Ca rigole pas au Japon, un pays droit. Dommage que l'Europe se prostitue pour sauver vw, elle ferait bien de prende exemple.

Par

En réponse à captainkuru

Ca rigole pas au Japon, un pays droit. Dommage que l'Europe se prostitue pour sauver vw, elle ferait bien de prende exemple.

ça rigole peut-être pas question automobile, mais il aurait alors été bien de faire de même dans le domaine du nucléaire. ..

Par

En réponse à Foerdom

Ou alors l'écart annoncé est calculé par rapport au test normé, et non par rapport aux consos "réelles" (qui n'existent pas, soyons clair, car personne ne conduit de la même façon). Dans ce cas, c'est du mensonge pur et dur, et je comprends que le gouvernement japonais soit sévère.

C'est à ça que je pense.

Par

En réponse à ab2o12

Écart de consommation de 4 à 8%... et on suspend les ventes...

Alors qu'en Europe, l'écart moyen doit être de... 25%... et après certains se demandent pourquoi les constructeurs européens vendent si peu de voitures au Japon...

L'Europe, le paradis des multinationales

Sauf que le problème n'est pas là

Par

Ils vont vendre des diesel à la place

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire