Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Mitsubishi GT-PHEV: mastoc, mais... - En direct du Mondial de Paris 2016

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Avec la GT-PHEV, Mitsubishi annonce ses futures orientations stylistiques et technologiques : c’est à la fois massif et dynamique, et à la fois écolo et performant. De bon augure pour l’avenir.

Mitsubishi GT-PHEV: mastoc, mais... - En direct du Mondial de Paris 2016

Le salon de Paris 2016 est marqué par deux phénomènes : l’essor des SUV d’un côté, et le développement des motorisations électriques de l’autre. Le concept-car Mitsubishi GT-PHEV combine les deux tendances avec brio, et marque d’une belle manière l’entrée du constructeur japonais au sein de l’alliance Renault Nissan (constructeur dont il dépend directement). Le GT-PHEV se présente en effet comme un véhicule hybride rechargeable dont l’autonomie en mode 100% électrique atteint 120 km et dont le rayon d’action total peut atteindre 1200 km ! Il combine à cette fin un moteur thermique et trois moteurs électriques, dont deux prennent place sur l’essieu arrière.

Mitsubishi GT-PHEV: mastoc, mais... - En direct du Mondial de Paris 2016

Le style, assez massif, donne des indications concernant celui du futur Outlander : empilement de lignes horizontales grimpant jusqu’au pavillon flottant, calandre exubérante, surfaces vitrées réduites et porte-à-faux minimalistes. Cela donne un résultat massif, certes, mais assez dynamique. Par contre, l’absence de montant de carrosserie central et les portes arrières à ouverture antagoniste ne passeront pas le cap de la série. A bord, c’est moins original - mais peut-être plus réaliste – avec un combiné à affichage digital et une console centrale « grimpante ». L’ambiance est en tout cas plutôt luxueuse.

L’instant Caradisiac : calme

L’affluence assez limitée observée durant les journées professionnelles sur le stand Mitsubishi s’explique en partie par le fait que le constructeur occupe un hall périphérique. Peut-être l’intégration du Japonais dans l’Alliance Renault-Nissan lui vaudra-t-elle une migration dans un endroit plus « passant » lors de l’édition 2018 ?

Portfolio (4 photos)

Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Peut-être l’intégration du Japonais dans l’Alliance Renault-Nissan lui vaudra-t-elle une migration dans un endroit plus « passant »"

Ah, c' est enKourageant ..!!

Par

Parler de mastoc de ce mitsu que dire du nouveau 3008, il joue dans la même catégorie des briques roulantes. De plus en plus aérodynamique ces engins passe-trottoirs. Parler d’écologie après avoir vu ces mastodontes, c’est franchement risible.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire