Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vidéo - Mondial de Paris 2016: les constructeurs sont-ils généreux avec les enfants?

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Le Mondial de l'automobile est une occasion parfaite pour les marques de tisser des liens avec les jeunes visiteurs, qui sont aussi les acheteurs de demain. Seulement voilà, tous les constructeurs ne déploient pas les mêmes efforts en ce sens. C'est ce que nous avons constaté en suivant en caméra discrète Thomas, notre reporter en herbe.




Chez Peugeot, Thomas récoltera juste quelques photos cartonnées grand format. C'est toujours mieux que chez Audi, Citroën ou Volkswagen, qui ne font aucun cadeau.



Chez Peugeot, Thomas récoltera juste quelques photos cartonnées grand format. C'est toujours mieux que chez Audi, Citroën ou Volkswagen, qui ne font aucun cadeau.
Chez Peugeot, Thomas récoltera juste quelques photos cartonnées grand format. C'est toujours mieux que chez Audi, Citroën ou Volkswagen, qui ne font aucun cadeau.

Chez Caradisiac, on démarre très jeune dans la carrière de journaliste. Ce mercredi 5 octobre, nous avons ainsi "embauché" le jeune Thomas, 10 ans, pour qu'il mène l'enquête sur les stands du Mondial de l'automobile. Sa mission: évaluer la générosité des constructeurs à l'égard du jeune public, en espérant que ces grandes compagnies ont mis en place des dispositifs spécifiques pour cette journée où écoliers et collégiens étaient nombreux.

Après avoir équipé notre espion d'un micro, nous l'avons suivi de - pas trop - loin avec notre caméra dans ses périgrinations de stand en stand. Thomas rendra ainsi visite à Porsche, Audi, Toyota, Volkswagen, Seat, Skoda, BMW, Peugeot, Renault, Dacia, Citroën, Abarth, Michelin ou bien encore Ferrari. Chez tous ces grands acteurs de l'automobile, Thomas a demandé s'ils avaient quelques goodies disponibles, qu'il s'agisse de porte-clés, stilos, casquettes, stickers et autres posters, autant  d'objets aux coûts de fabrication  raisonnables et qui, pour un enfant, peuvent revêtir une forte valeur sentimentale et jeter les bases de l'attachement à telle ou telle marque.

Pourtant, ainsi que vous allez le constater dans notre vidéo, le constat apparaît plutôt décevant, entre les constructeurs qui n'offraient rien (et parmi eux certains des plus rentables de la planète automobile), ceux qui comme Ferrari ont purement refusé l'accès à leur stand, et ceux qui n'offraient des objets qu'aux visiteurs s'étant soumis à un véritable parcours du combattant, comme par exemple Skoda chez qui Thomas passera une demi-heure (pas déplaisante, certes) pour repartir avec un porte-clés lampe de poche. Mention bien toutefois à Seat et Michelin, qui offriront spontanément à Thomas de jolis porte-clés, ainsi qu'à Renault qui remettra à Thomas un dispositif lui permettant de "revivre" chez lui l'expérience avec lunettes 3D proposée sur le stand. C'est déjà ça, certes, mais ça pourrait être mieux. Allez, rendez-vous en 2018 avec Thomas en espérant que les constructeurs réctifieront le tir d'ici là.

Portfolio (8 photos)

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

dire que quand j'étais jeune on partais avec des paniers de poster à ne plus savoir quoi en faire :cry:

Par

Mine de rien l'article pointe un défaut loin d'être superflu.

Certes ça n'a l'air de rien mais si les constructeurs pensent surtout à séduire ceux qui ont de l'argent (les vieux ou les cadres), bah à l'avenir il n'y aura plus personne d'intéressé quand ces catégories disparaîtront, tout simplement parce que les jeunes n'auront aucun feeling avec ces marques

Se pose le problème de la pérennité de l'amour automobile.

Ces grandes marques avec lesquelles les jeunes ne grandissent plus (typiquement les marques allemandes qui étaient très populaires il y a encore quelques années et sont désormais de plus en plus rares désormais chez les classes moyennes), seront sans doute celles qui en pâtiront le plus dans le futur.

Déjà, il y a toute une génération des 15-30 qui s'est complètement détournée de l'automobile de rêve, parce que les marques ne font plus aucun effort pour se rendre accessibles à ces catégories (aller, Mercedes avec sa classe A ?)

Alors ouais, un mec comme moi qui a toujours adoré les voitures et l'automobile peut encore être intéressé, mais pour tous les autres qui ne sont pas dedans, comment les marques vont faire ????

C'est typiquement l'effet Alpine; certes la marque a "disparu", il n'empêche que pour nous les jeunes, cette marque ne signifie rien pour nous et personne ne nous aide à le comprendre.

Alors peut-être qu'ils ne comptent pas sur un retour à long terme, mais si c'est le cas, je ne sais pas comment ils vont rendre une marque qui surfe autant sur le nostalgisme, populaire et ancrée dans le présent.

Bref, vidéo intéressante et merci Thomas et Pierre-Olivier de pointer du doigt un sujet aussi important qui sera si déterminant pour la pérennité de l'automobile et qui est tellement négligé par tout le monde !

Par

En réponse à Flowe60

dire que quand j'étais jeune on partais avec des paniers de poster à ne plus savoir quoi en faire :cry:

C'est toujours faisable si tu bosses pour une marque, que tu es actionnaire, gros client ou que tu as des invitations VIP, etc... Le simple visiteur lui, bernique. Une raison supplémentaire pour boycotter les salons d'après moi. D'autant qu'il y a des évènements comme le Tour de France où on te balance les cadeaux mentionnés dans l'article, à la tête... Mais pas dans un salon, va comprendre la logique...

Par

A 30 secondes, il faudra lui apprendre a dire "Bonjour" et "S'il vous plait" a Thomas...

La base de la communication. :bah:

Avec les hôtesses, j'ai cru qu'il a aller dire "Excusez moi Mademoiselle, je peux avoir votre 06...? Wesh Wesh..." :lol:

La encore même pas de "Merci" ni de "Au revoir". :pfff:

Je suis de plus en plus agacé par l'absence de ces mots simples mais précieux lorsque l'on s'adresse a quelqu'un ou qu'on lui demande quelque chose.

Par

En réponse à mekinsy

A 30 secondes, il faudra lui apprendre a dire "Bonjour" et "S'il vous plait" a Thomas...

La base de la communication. :bah:

Avec les hôtesses, j'ai cru qu'il a aller dire "Excusez moi Mademoiselle, je peux avoir votre 06...? Wesh Wesh..." :lol:

La encore même pas de "Merci" ni de "Au revoir". :pfff:

Je suis de plus en plus agacé par l'absence de ces mots simples mais précieux lorsque l'on s'adresse a quelqu'un ou qu'on lui demande quelque chose.

Même sentiment, parfois j'ai l'impression d'être le seul dude de mon quartier à utiliser les "excusez-moi", "s'il vous plait", "bonjour", "merci", etc... Du coup, je me sent con de le faire, surtout avec la mentalité actuelle qui considère que si tu es polis, tu es un faible qui se laisse marcher sur les pieds. De quoi te donner l'envie de devenir vulgaire, agressif et méprisant avec tes semblables. Bienvenue en 2016...

Par

En réponse à mekinsy

A 30 secondes, il faudra lui apprendre a dire "Bonjour" et "S'il vous plait" a Thomas...

La base de la communication. :bah:

Avec les hôtesses, j'ai cru qu'il a aller dire "Excusez moi Mademoiselle, je peux avoir votre 06...? Wesh Wesh..." :lol:

La encore même pas de "Merci" ni de "Au revoir". :pfff:

Je suis de plus en plus agacé par l'absence de ces mots simples mais précieux lorsque l'on s'adresse a quelqu'un ou qu'on lui demande quelque chose.

Je suis étudiant et j'habite dans une grande ville depuis l'an dernier, je viens de la campagne et j'ai pris l'habitude d'être très poli.

Mais force est de constater que même entre voisins de palier, les mots bonjour/bonsoir, merci sont vite zappés, et pourtant je parle là de personnes souvent âgées (+ de 40 ans) qui font parfois semblant de ne pas te voir.

Pareil, en entrant dans le bus, le nombre de personne qui ne disent pas bonjour au chauffeur.

Dans les salles de cours, les profs qui te foutent des vents quand tu leur dis au revoir.

Ce n'est même plus une question de politesse mais de culture, doit on dire seulement bonjour/salut/au revoir à son cercle proche ?

Par

En réponse à Flowe60

dire que quand j'étais jeune on partais avec des paniers de poster à ne plus savoir quoi en faire :cry:

+1, même Bentley et RR m'avaient couvert de cadeaux argentés, les commerciaux nous glissaient un poster et une carte postale pendant qu'on mettait à mal l'intérieur hors de prix de la continental R...

Triste époque que celle ou on ne fait plus rêver les enfants!

Par

En réponse à atmophile

+1, même Bentley et RR m'avaient couvert de cadeaux argentés, les commerciaux nous glissaient un poster et une carte postale pendant qu'on mettait à mal l'intérieur hors de prix de la continental R...

Triste époque que celle ou on ne fait plus rêver les enfants!

C'est pas ton père qu'en avait une ?

Ça peut expliquer...

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Sinon, t'as raison Monoski, c'est bien ça qui choque le plus, quitte à trouver un mouflet pour jouer l'acteur, Cara pourrait en sélectionner un qui ait appris deux trois règles élémentaires de politesse.

Et puis, l'envoyer en short au salon et en octobre....c'est un futal qu'il aurait dû quémander le Thomas.

Par

Cela est vrai que c'est un problème majeur tout comme la pingrerie en catalogues ou brochures. Cependant à l'heure du numérique et sous l'autel de l'écologie, les marques nous font croire qu'elles ne produisent quasiment plus rien sur papier et/ou ne veulent presque rien nous donner pour que tout ça finisse à la poubelle à la fin du salon. Alors bien-sûr il reste les goodies mais à quoi bon à l'heure de la petite économie de bout de chandelle ? Vraiment, c'est déprimant...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire