Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto 2: Ce qu'en pense Toni Elias

Dans Moto / Sport

Moto 2: Ce qu'en pense Toni Elias

Vainqueur en Moto GP, septième du dernier championnat de l'élite et relégué malgré tout dans une nouvelle catégorie Moto 2 qu'il mène au général avec deux victoires, Toni Elias a l'envergure pour donner son avis sur ce nouveau plateau servi en Grand Prix. Et il ne s'est pas gêné pour le donner, se montrant même assez critique, malgré sa position actuelle de leader d'une grille composée de plus de quarante pilotes. Justement, sa première critique porte sur la gestion de cet imposant effectif:


« Avec des lignes composées de quatre motos, il n'y a pas beaucoup de place et trop de pilotes se retrouvent dans le premier visage en même temps » regrette l'Espagnol qui aimerait bien retrouver une organisation à trois machines sur la rangée.


Mais ce n'est pas tout: « Il est à mon avis nécessaire que l'on ait plus de puissance pour que la différence se fasse vraiment entre les bons pilotes, les pilotes normaux, et les mauvais. Actuellement, tout le monde est rapide. C'est sans doute bon pour la télé, les spectateurs, le championnat, mais ce n'est pas le cas pour les pilotes, car cette situation vous pousse toujours à franchir les limites. »


Le déficit de puissance de la mécanique fournie par Honda et tirée au sort est le débat depuis la naissance d'un Moto 2 qui est loin, en la matière du Supersport. Mais l'esprit du moteur unique et la recherche de la réduction des coûts sont les alibis avancés par les décideurs pour justifier cette situation.


Maintenant, Toni a une philosophie de la course en tant que compétiteur, qui diffère sans doute de celle d'un gestionnaire de championnat. Enfin, lorsqu'il dit que tout le monde est bon et que l'on a du mal à se départager, il encense peut être sans le savoir un certain Iannone dont les deux victoires cette saison ont été acquises avec une certaine avance.


Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Elias atomise tout le monde en moto2 dans l'ensemble et va continuer à le faire j'espère : il est régulier avec des conditions de course impossibles à tenir. Et il en a gagné des courses en moto2. Donc si après il revient en motoGP et sait développer une honda pour "un être humain normal - cad pas pedrosa, l'éternel espoir chouchouté et fortuné" ben pourquoi pas ? Ah merde y'a lorenzo et yam ;)

Par Anonyme

On constate aujourd'hui qu'Elias n'avais pas tort ... Si les motos étaient plus puissantes, il y aurait plus d'éccart ... Peut-être assez pour qu'un 5 Septembre 2010, Redding et DeAngelis puissent éviter Shoya.  

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire