Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto 3 - Estoril: Niklas Ajo interdit de Grand Prix du Portugal

Dans Moto / Sport

Moto 3 - Estoril: Niklas Ajo interdit de Grand Prix du Portugal

L'affaire n'est pas banale et la sanction sans appel. Le tout dans un contexte qui met en lumière le travail des commissaires à Jerez mis en exergue déjà l'an dernier, lorsqu'il a fallu remettre sur la piste un duo Rossi-Stoner qui s'était accroché. Et à la suite de quoi, seul le pilote Ducati avait repris sa course. Cette année, c'est de la Moto 3 qu'est venue la polémique. Au troisième tour d'un Grand Prix sous haute tension et rendue difficile par des conditions de piste instables, Niklas Ajo partait à la faute, comme beaucoup d'autres.


Le jeune Finlandais se relevait de sa cabriole et redressait sa machine pour demander aux commissaires de le pousser afin qu'ils reprennent le cours de son épreuve. Sauf que lesdits commissaires l'ont dirigé derrière la barrière de sécurité, une voie synonyme d'abandon. Une situation que n'a pas accepté le pilote qui, de colère, a poussé un des officiels qui s'est retrouvé par terre.


L'émotion du moment peut sans doute expliquer le geste mais guère le justifier. Et l'intéressé va le payer au prix fort puisque le voilà tout simplement désigné persona non grata, ce week-end, à Estoril. C'est Joan Olive (photo) qui prendra sa place. Sur son espace Facebook, Niklas Ajo accuse le coup, et regrette tout en assurant qu'à l'instant de l'incident, sa machine était tout à fait en mesure de poursuivre sa route. Miguel Oliveira, candidat à la victoire, a connu la même mésaventure. Mais il a su garder ses nerfs.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C'est une fâcheuse tendance des comissaires ibériques de truquer les courses, en sortant les "étrangers" qui ont chuté, ou en poussant les espagnols pour la même mésaventure...

Par Anonyme

 je suis en pétard contre les commissaires qui font du favoritisme. Pourquoi la Dorna ne fixe pas une règle unique qui dit : Aidez les à reprendre la course si vous jugez que la moto peut repartir !!!! si la moto ne redemarre pas le pilote sait à quoi s en tenir point final. On ne peut pas laisser aux commissaires le droit de modifier le resultat final d'une course. il y a des officiels pour cela sans parler des consequences au final pour le classement général! Vous diriez quoi si vous perdez le championnat du monde pour un ou deux points alors que vous auriez pu finir dans les points si les commissaires vous avaient aidé à reprendre la piste pendant une précédente course?

Par Anonyme

hé quand même  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!? mal coachés les commissaires ou bien ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire