Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto 3 - Interview Alexis Masbou: "Evacuer la déception et penser à la suite"

Dans Moto / Sport

Moto 3 - Interview Alexis Masbou: "Evacuer la déception et penser à la suite"

Si ce Grand Prix de France de Moto 3 aura été le jour de gloire bien mérité d'un Louis Rossi enfin récompensé à sa juste valeur, il aura été un injuste crève-coeur pour un Alexis Masbou cinquième sur la grille de départ... Et jeté hors de la piste pour la deuxième fois en quatre courses ! Cette fois, c'est Jonas Folger qui a été le bourreau de notre Français qui, clairement, avait tous les arguments pour suivre Louis sur le podium. De l'ombre à la lumière, il n'y a qu'un pas que la destinée continue à refuser à notre Albigeois qui ne perd néanmoins pas courage.


Alexis, j'imagine que tu as plus que jamais le désir de mettre cette course en France derrière toi...


C'est clair. Il fallait avant tout rester sur ses roues dans cette course, et j'avais trouvé le rythme après m'être un peu isolé du peloton. Puis, dans un virage, l'arrière est parti d'un coup. Les commissaires m'ont dit, en me relevant, que Jonas Folger m'avait percuté. Et voilà, c'était fini !


Comment juges-tu ton début de Grand Prix ?


J'ai pris un départ moyen et en souvenir du Qatar, j'ai bien fermé les portes pour ne pas me faire couper en deux. Qui plus est, l'embrayage avait chauffé ce qui rendait la moto incertaine dans les rétro-gradages. Puis tout est rentré dans l'ordre, j'ai commencé à remonter, à rouler coolé et à aligner des temps identiques aux hommes de tête. C'est à ce moment que Folger est arrivé. Alors oui, il faut oublier cette course, l'évacuer et penser à la suite.


Justement, avec ton cinquième temps sur le sec, tu montres que tu es là !


Et Louis a montré que les Français étaient là. Qu'on peut être très bien. Depuis le début de la saison, mon équipe et moi, nous restons dans le top 10. La moto n'a pas reçu de grosses nouveautés. Quatre pilotes Honda avaient reçu un nouveau moteur pour le Mans et nous l'aurons à Barcelone. Il a un mapping différent il y a de l'évolution au niveau de l'arbre à came et de l'échappement. Les pilotes qui ont été les premiers servis ont été tous les pilotes Repsol et Fenati.


Mais j'ai trouvé un bon mode de fonctionnement avec le matériel dont je dispose. On est capable de jouer devant et je ne vais pas rester longtemps onzième du championnat ! Rendez-vous à Barcelone !


Portfolio (2 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire