Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto 3 - Malaisie: Maverick Vinales claque la porte de son écurie !

Dans Moto / Sport

Moto 3 - Malaisie: Maverick Vinales claque la porte de son écurie !

Voilà une décision pour le moins inattendue qui a jeté un froid dans la torpeur tropicale qui a saisi le paddock du Moto 3 en Malaisie. Le second du championnat, Maverick Vinales, a qui tout était promis en début de saison, a décidé de claquer la porte de son team Avintia Racing. Et de la manière la plus violente qui soit puisque le jeune Espagnol a juré que sa saison se terminait là, ne voulant plus courir pour une équipe « de seconde division ». Et de fait, il a refusé de monter sur sa FTR Honda dès la première séance d'essai libre lancée sur le tracé de Sepang.


Une démarche pour le moins surprenante de la part d'un pilote qui, avec son équipe tout de même, comptabilise cinq victoires et sept podiums, ce qui n'est pas un bilan pour ainsi dire catastrophique. Et si sa moto s'est montrée parfois perfectible, et qu'elle a montré quelques faiblesses face aux KTM, celui qui était à son guidon n'est non plus exempt de reproches, notamment à Indianapolis où il est parti tout seul à la faute.


D'ailleurs, le team manager Ricard Jové goûte peu à cette situation aux airs de caprices d'enfant gâté : « Nous n'apprécions pas vraiment ce comportement et avec cinq victoires et sept podiums, notre saison n'est pas mauvaise. Ne pas vouloir finir la saison dans ces conditions n'a aucun sens. » Maintenant, on rappellera que peu avant le départ pour la Malaisie, on apprenait que Repsol ne soutiendrait plus l'équipe et le pilote pour 2013. Qui sont normalement liés jusqu'en 2014. Lien de cause à effet ? Sans doute.


Quid de Vinales à présent ? Quitter ainsi le navire en pleine mer en brûlant tous ses vaisseaux et en torpillant l'équipage qui l'a tout de même révélé en 125, ça forge plutôt une réputation sulfureuse de pirate mal embouché que les autres écuries ne manqueront pas de considérer. Reste que l'Espagnol peut être rapide et que des places sont disponibles chez KTM, et notamment aux côtés de Luis Salom qui a déjà signé chez Ajo. En tout cas, voilà une bonne nouvelle pour Sandro Cortese qui n'a plus qu'à se baisser pour récolter son premier titre mondial.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 "En tout cas, voilà une bonne nouvelle pour Sandro Cortese qui n'a plus qu'à se baisser pour récolter son premier titre mondial." Qu'il ne se baisse pas trop, il risquerait de tomber... ^^

Par Anonyme

caprice d'enfants! aucune reconnaissance envers son team qui l'a fait connaitre! sacré début de carriere... ca promet pour les année a venir

Par Anonyme

si repsol ne s était pas désengagé , ça ne serait  pas arrivé et  même lues les considérations ci dessues , il n est pas si mal que les pilotes , surtout jeunes , montrent leur désaprobation au tout pouvoir des sous dans le sport

Par Anonyme

Sans tout connaitre de l'histoire, c'est minable de la part du pilote, la moto n'est pas en panne 3 fois par GP, pas top. Pour Cortese, c'est sportivement minable aussi, pour la moto, aussi, pour le sport aussi. 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire