Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - 2013: L'élite des Grands Prix invente sa Superpole

Dans Moto / Sport

Moto GP - 2013: L'élite des Grands Prix invente sa Superpole

Pour peu, la chose serait passée inaperçue. Mais la commission des Grands Prix a décidé, au Japon, de changer fondamentalement le programme de ses manifestation en Moto GP, en adoptant une nouvelle formule des qualifications qui est moins anodine qu'il n'y paraît. Certes, à la lecture des dispositions adoptées, on pourrait se limiter à penser que les Grands Prix ont inventé leur Superpole. Une démarche cannibale avec le Superbike dont il faudra s'accoutumer puisque la Dorna a pris les commandes de la catégorie des Flammini.


Mais si l'on regarde de plus près, on découvre que les organisateurs ont trouvé la formule pour ne pas revivre des séances d'essai libres vierges de toute activité. Ceci en raison de conditions de piste qui servaient d'alibi à l'économie des moteurs, au nombre limité sur la saison.


Car il faudra impérativement participer aux trois séances d'essai libres préliminaires pour présenter une régularité dans les chronos dont la somme vous qualifiera pour une grande finale déterminante pour les trois premières lignes. Clairement, les temps des trois séances d'essai libres seront pris en compte pour déterminer les dix meilleurs pilote qui auront le droit de se disputer la pole.


A ces dix, deux autres seront repêchés lors d'une Q.1 de quinze minutes réunissant les pilotes non déjà sélectionnés par les performances des séances libres. La Q.2, comme un bouquet final, réunira douze protagonistes qui auront un quart d'heure pour jouer la position de pointe.


Une décision astucieuse qui obligera tout le monde à rouler, tout en ayant le joker d'une Q.1 en forme d'ultime séance de rattrapage. Sachant que le contingent moteur reste tout aussi inchangé que le nombre de pneus disponibles, voilà qui promet de jolis casse-têtes dans les écuries.


Nouvelles qualifications:


Jour 1 :


Essais Libres 1 : 45 minutes: Les chronos sont pris en compte pour les qualifications


Essais Libres 2 : 45 minutes: Les chronos sont pris en compte pour les qualifications


Jour 2 :


Essais Libres 3 : 45 minutes: Les chronos sont pris en compte pour les qualifications


Essais Libres 4 : 30 minutes. Nouveauté. Les chronos ne sont pas pris en compte pour les qualifications. A rapprocher avec la séance de réchauffement en Superbike à la veille de la Superpole.


Pause de 10 minutes


Q.1 : 15 minutes: Réservée à tous les pilotes qui ne sont pas classés parmi les dix premiers des trois premières séances d'essais libres. Les deux pilotes les plus rapides de la séance disputent la seconde séance de qualifications.


Pause de 10 minutes


Q.2 : 15 minutes: Disputée par les dix pilotes les plus rapides des trois premières séances d'essais libres plus les deux pilotes les plus rapides de la Q.1.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

il y avait beaucoup + urgent, beaucoup +, plus juste pas du tout, plus compliqué OUI, utile NON

Par Anonyme

au revoir les c r t

Par Anonyme

 Encore une usine à gaz venant de la F1 prescrite par des "gens" qui ne s'intéressent à la moto que par le fric qu'ils peuvent faire. Mais quand vera-t-on un ancien pilote présider la Dorna?

Par Anonyme

il n'y aura donc que 12 machines au départ ? les 10 plus rapides et les 2 repêchées ? et les autres ??? ils participent pas à la course ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire