Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Australie: Capirossi et Melandri aimeraient que ce soit déjà fini

Dans Moto / Sport

Moto GP - Australie: Capirossi et Melandri aimeraient que ce soit déjà fini

S'il en est deux, dans le paddock du Moto GP, qui souhaitent que la saison se termine, ce sont bien Loris Capirossi et Marco Melandri. Pour le vétéran, son aventure avec Suzuki est en train de tourner à l'aigre. Sur une GSV-R qui a dû demander grâce à la Dorna pour avoir une allocation moteur exceptionnelle au regard d'un règlement qui ne lui aurait pas permis de finir la saison, et avec une équipe qui lui a refusé le nouveau châssis au profit de Bautista, Capirex connait en plus les affres de la blessures. Une main à Misano, un talon à Sepang et maintenant les adducteurs en Australie. N'en jetez plus, la coupe est pleine et Loris a jeté l'éponge en se demandant encore pourquoi il était tombé. Une question qu'il s'est trop souvent posé cette année:


"Notre problème du moment est que nous ne savons pas pourquoi je suis encore une fois tombé" déplore l'officiel Suzuki. "Je suis sorti avec un pneu usé, j'ai suivi Colin Edwards qui avait, lui, des pneus neufs à l'avant et à l'arrière, et j'étais plus lent que lui. En changeant de direction pour passer sur l'angle droit, la moto s'est tout simplement dérobée. C'est une sensation très étrange, je ne sais pas pourquoi j'ai chuté. Quand on attaque fort et qu'on commet une erreur, alors il est normal de tomber, mais je n'ai fait aucune faute et je ne sais pas pourquoi j'ai perdu le train arrière."


Chez Melandri, c'est la tête qui s'est mis en berne, à l'image d'un moral anéanti par une incapacité à faire avancer correctement une Honda dont se jouait dans le même temps son équipier Simoncelli, tout près d'accéder à la première ligne. Une différence de performance qui ne fait qu'exacerber la tension au sein du team Gresini:


"Ce fut encore une journée terrible. Nous travaillons dur sans obtenir le moindre signe d'amélioration. Nous avons beaucoup trop de problème et, franchement, j'ai hâte que la saison soit finie" a simplement marmoné un Marco qui sera en Superbike sur une R1 l'an prochain.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire